Jump to content

Day of the Dead - Steve Miner (2008)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Fangoria et Variety annoncent la mise en chantier du remake du film de Romero par Steve Miner (Vendreid 13 2 et 3, Halloween H20, Lake Placid, House...)

 

produit par Millenium film et ecrit par Jeffrey "Final destination" Reddick.

 

le scénariste indique aussi que :

 

"“I’m sworn to secrecy on specifics, but this won’t just be a rehash of an old film,” he continues. “I’m a huge fan of George Romero and I wouldn’t insult his work by just copying his movie with a WB-friendly cast. But I can tell you this: There will be a military facility with soldiers, scientists and civilians, there will be a Bub and yes, there will be blood—lots of it. Like the original, this DAY will be rated R.”

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Interview du scénariste sur Joblo (à la base pour son script de "Tamara", mais il y parle aussi un peu de Day of the Dead) :

 

Now I can’t say I’m too enthused by this where I’m all “remaked out” at this point; but you’re presently writing the Day of the Dead remake for Steve Miner. What can you tell us as to the direction you’re taking? How different/similar will it be to the original?

 

I hear you about sequels. I’m sick of them too. And I’ve already been feeling the hate from horror fans. But the thing is that as long as people go to see remakes, they’re going to get made.

 

I’m a huge horror fan and when I found out they were doing a remake of “Day Of The Dead” I was like, either I can write this as a fan, or they’ll end up hiring someone with no respect, or knowledge, of the genre and it could turn out to be really bad.

 

But, knowing that Steve Miner was directing the movie was the thing that really attracted me to the project. I really respect him as a director and some of my favorite movies, “Friday The 13th Part 2,” “House,” “Warlock” and “Halloween H20” were directed by him.

 

I can’t go in too much detail about the sequel…but it is going to be a straight-up, R-rated, horror film…with lots of action and scares. We obviously pay homage to the important elements of George Romero’s film - the military base, Bud, the intelligent zombies, etc. But we wanted to update the story, so it fits in to the current world climate. And we’ve added some fresh twist on things that I think fans will appreciate. Steve and I have worked hard to create a story that stands alone, but doesn’t trample on Romero’s classic.

 

 

Are you a fan of the original Day of the Dead?

 

I am a fan of the original Day of The Dead. However, I like George Romero’s original, un-produced draft better. It was a situation where budget cuts, etc., forced someone to compromise on their vision and do something fast and cheap. I liked a lot of the philosophical ideas in the film and the idea of the zombies evolving. And the gore scenes are awesome. But I think the movie is a little talky in spots, which again, was the product of a budget and time constraints.

Link to comment
Share on other sites

Are you a fan of the original Day of the Dead?

 

I am a fan of the original Day of The Dead. However, I like George Romero’s original, un-produced draft better. It was a situation where budget cuts, etc., forced someone to compromise on their vision and do something fast and cheap.

 

Un homme bien, ce Miner Si seulement il pouvait réaliser ce script-là... (ou qq'un d'autre, je ne sais pas s'il serait vraiment l'homme de la situation).

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Petit rappelle de la carrière de farouche B maker de Miner quand même

 

Vendredi 13 chap 2 avec la création de toute la mythologie autour de Jason et son terrifiant masque en toile style sac de pomme de terre dont l’orifice déchiré laisse entrevoir l’unique œil du tueur trisomique traumatisé par la mort de sa mère.

House 1 savant mélange de Kramer contre Kramer, the Haunting et evil dead 2, un régale pour l’époque.

Warlock 1, Terminator chez les sorciers, extraordinaire série B road-movie, efficace et carré.

 

Début des années 90 rupture avec Sean S. Cunningham et partage en couillette de la carrière (remake de mon père ce hero avec Depardieu, H20 gros hors-sujet issu de la mode Scream) même si le bonhomme officie toujours aussi bien pour la TV : diagnostic murder, the practice, Smalleville, Jake 2.0 et j’en passe.

Malgré tout il fera quand même Lake placid monster movie de l’été bien sympa, et régalera ses fans de la première heure dans un reportage sur « the last house on the left », à noter qu’il est le seul réalisateur des films Vendredi 13 qui n’intervient pas dans les reportages réalisés sur la série pour le récent coffret DVD (il ne s’est sans doute pas réconcilié avec Cunningham).

 

Ce gars m’a fait peur et rire enfant comme peu de réalisateur l’on fait, ses films font vraiment parti de mon panthéon des meilleurs série B de leur époque, vraiment je l’admire et suis plus qu’heureux qu’il se retrouve à la tête d’un projet de ce type.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Une petite ville des US of A est soudainement mise en quarantaine par l’armée car des habitants y éternuent sans cesse. Les nez saignent, les yeux des enfants son cernés de bleu, oui il se passe des choses très étranges. Seraient-ce les séquelles de la première transmission de « La méthode Cauet » sur les ondes télévisuelles américones ? Un vent de suspense fébrile nous envahit déjà.

Dès l’ouverture du film, quatre djeunz se bécotent mollement dans une scène qui ressemble à un énième Vendredi 13 (Steve Miner s’auto clin-d’oeillise). Décidant de passer à l’étape suivante, ils se cassent pour rentrer chez eux. Une des nanas part seule dans la forêt, gourdasse qu’elle est, les autres rentrent en voiture.

On suit maintenant la militaire Sarah Bowman (sorte de Isabelle Nanty après opération) qui effarée par ce qu’il se passe dans sa ville "natale" (oui c’est plus simple pour la suite), donne deux trois ordres à un grand black et part, telle une fière moissonneuse-batteuse, à la rescousse de sa mère. Elle emmène avec elle un jeune bleu-bite dont on apprend que le surnom est « Bud ». Huuuuuum…

Arrivée chez elle, on découvre avec stupeur et au bord des larmes, que son petit frère n’est autre que l’un des gars du début. Ce saligaud n’ayant même pas eu la présence d’esprit d’aller voir sa mère alitée au premier étage, Isabelle Nanty pique une colère à base de doigt tendus et d’yeux grands ouverts. On sent monter la pression dans les cylindres de notre moissonneuse.

La mère n’est pas au mieux de sa forme, il faut bien l’avouer. « Atcha » par-ci, « Tchou » par là, tout porte à croire qu’elle s’est fracturé la hanche.

Devant l’ampleur des flaques de morves, la petite troupe désalite la matrone et se dirige vers l’hôpital ou ils sont accueillis par un concert d’éternuements donné par tous les habitants de la ville. Séquence frissons, on dirait du Stockhausen.

SOUDAIN (oui c’est vraiment soudain, c’est d’ailleurs traumatisant autant de soudaineté), tous les malades s’arrêtent en même temps d’éternuer et leurs regards se figent. Les gens sains sont éberlués. On se dit qu’on a déjà vu ce genre de happening dans des vidéos sur Youtube, on peste contre le scénariste mais ce dernier est beaucoup plus finaud que ça. En effet les visages des figés se couvrent SOUDAIN de pustules, démentant formellement tout problème au niveau des hanches.

A partir de là c’est la fête du slip des effets très gore, des maquillages abusés mais franchement fun, des zombies en overdose de Red Bull tellement il courent vite et fond des bonds dans tous les sens (ils arrivent même à gambader sur les murs et au plafond, c’est pas rien, Hulk est jaloux), de la caméra qui frétille comme si le réalisateur avait trop vu « 28 semaines plus tard », de l’inintérêt (kikoo LOL) total pour les personnages, mais au moins ça n’arrête jamais.

Le bordel ambiant est bien retranscrit (il semble y avoir vraiment beaucoup de figurants), les effets sont soignés, bref c’est du bon artisanat ultra-con et franchement marrant. Il y a même quelques scènes assez jolies comme celle ou les zombies sautent par les fenêtres de l’hôpital (si si j’étais ému tellement c’est joli).

 

De l’original il ne reste rien que le titre, les militaires, « Bud » donc (pffiou il m’a eu le scénariste en changeant une lettre) et la toute fin qui se passe dans un complexe militaro-scientifique sous-terrain.

 

Si on est vraiment vicelard et sous l’emprise de drogues dures on pourra même y trouver des clins d’œil à « Fog » et "Zombie 3" (la station de radio), à « Démons » (la poursuite dans les conduit d’aération) et à « Peur Panique » pour la séquence dans le complexe susnommé.

 

Un bon gros Z bien bandant comme je les aime.

 

Link to comment
Share on other sites

On pourra même y trouver des clins d’œil "Zombie 3" (la station de radio), à « Démons » (la poursuite dans les conduit d’aération)

 

 

 

 

Attention Mr. Dehurlevent... J'ai bien dis "Si on est vraiment vicelard et sous l’emprise de drogues dures"

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

La vache, c'est bien pourri, quand même.

Non que j'en attendais des merveilles mais le nom de Steve Miner pouvait laisser espérer quelque chose d'un peu meilleur.

 

Après, une fois admis que ça n'a rien à voir avec le Romero, la courte durée (1h20, générique compris) fait que se regarde, du moment qu'on n'attend pas quelque chose qui se démarque des 700 films de zombies sortis lors de la dernière décennie.

Quant à Ving Rhames, il devrait songer à changer de métier tant ses apparitions ressemblent à des corvées dont il semble s'acquitter avec de plus en plus de mal...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Whaaah le bousin crétin rempli de zomblards défoncés au PCP, c'est vraiment d'une grande tristesse malgré les multiples décapitations. Mais c'est aussi carrément poilant par moment: Bud le zombie qui ne bouffe pas d'humains parce qu'il était végétarien de son vivant? Mouaaaaaaaaaaaahahahahaha, non mais franchement

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...