Aller au contenu

Les garçons sauvages - Bertrand Mandico - 2018


Messages recommandés

Cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage. Ils sont repris en main par le Capitaine, le temps d'une croisière répressive sur un voilier.

 

J'étais assez intrigué par le film. On en parle ici ou là depuis un moment, il a fait une bonne carrière en festival, précédé d'échos parfois dithyrambiques, parfois plus mitigés, mais en tout cas, tout laissait à penser qu'on avait affaire à une œuvre atypique et personnelle, bref, on avait envie d'en voir un peu plus !

 

Je suis plutôt séduit. Tout n'est pas parfait, mais j'ai passé un bon moment, alors que je craignais vraiment la douche froide. Le film a vraiment de nombreuses qualités. Plastiques tout d'abord. C'est visuellement magnifique, audacieux, inventif. Une superbe ambiance, tenue d'un bout à l'autre, qui arrive à transcender un budget qu'on devine minimaliste, pour créer un univers onirique vraiment unique, envoutant, charnel, dans lequel on se laisse perdre sans mal. Ensuite au niveau du récit, je craignais un truc un peu trop barré pour moi, un peu trop "abstrait", se reposant uniquement sur le sensoriel, mais finalement, c'est bien plus "narratif" que ce qu'on peut penser de prime abord. C'est bien équilibré, bien foutu, on se laisse prendre avec quelques rebondissements bien amenés. Après, pour ce qui est un peu en dessous, on peut trouver un film qui aurait pu durer un petit quart d'heure de moins sans que ça soit gênant, un ou deux comédiens pas forcément incroyables et quelques symboles un peu lourdauds et redondants, mais bon, le bilan est qd même très positif, j'ai vraiment passé un bon moment devant ce petit ovni, ni trop classique, ni trop underground, barré, sensuel à souhait, conte cruel qui réserve pas mal de surprises et avec son lot de scènes marquantes, sorte de mix incroyable entre Orange Mécanique, Guy Maddin, Sa majesté des mouches, Fassbinder, Cattet / Forzani, Cargo de nuit, qui définitive ne ressemble qu'à lui-même, et il a bien raison.

 

36398-les_garcons_sauvages-2.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et il faut savoir, si c'est pas deja le cas, qu'il n'y a que des effets réels, de plateau, pas de triche et rien que pour ca, pour la BO, et pour tout le reste : . (j'ai juste trouvé un tout petit ventre mou avant le retour sur l'ile... )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a en effet un aller-retour tenant un peu du remplissage. Peut-être le passage du court au long est-il encore un peu ardu pour Mandico. Pour le reste, totalement conquis par ce conte grandiose et baroque, qui rassemble tout ce qu'on ose plus dans le cinéma français (voire cinéma tout court). Il y a ce qu'il faut de second degré, des séquences ahurissantes, de belles références digérées, des trouvailles visuelles en en permanence...

Frissons partout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 11 months later...

Je l'ai vu aussi il n'y a pas si longtemps. Pour moi c'est ce qui est déjà bien mieux que prévu.

 

J'ai beaucoup aimé le fait que malgré tout le contenu symbolique, ça raconte une histoire et l'aspect film d'aventure fonctionne très bien.

C'est globalement beau, même si je ne suis pas toujours fan des scènes sur fond vert volontairement voyantes.

Ca joue pas super bien, mais ça passe.

 

Après, sur le fond, je trouve ça bien et on s'en fout un peu aussi. La symbolique orange mécanique rencontre Fassbinder marche pas mal, les fruits en forme de bite qui giclent sur les héros, ok,

et la transformation d'homme vers femme sur une île ça fait penser à Catulle, super

. Les hommages à Maruo et Furuya, on aime. Mais une fois qu'on a dit tout ça, les personnages sont pas incroyables, et l'histoire pas totalement palpitante. Il manque un truc, mais c'est loin d'être ridicule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, grosse purge, au meme titre que un Couteau dans le coeur...

Certes, il y a beaucoup plus de cinema (ceci dit, fauche a Guy maddin), mais les incessants "symboles" (a ce stade la, le manque de finesse, c'est même plus des symboles d'ailleurs, ou alors niveau CE2), me font aussi sortir du film en 5min.

"Trop rebelle les bites de partout et les plantes qui font des bukake! ":blased:

Rendez moi mes mosaiques ;p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Enfin vu, beaucoup aimé malgré les craintes que j'avais après avoir eu des retours perturbés

Oui c'est parfois un peu lourd dans la symbolique mais c'est beau et l'utilisation des trucages old school est vraiment réussie.

J'en espère d'autres

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...