Jump to content

Un Couteau dans le coeur - Yann Gonzalez - 2018


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Productrice de films pornos gays, Anne est pris d'une passion dévorante pour sa monteuse Anne, qui l'a fuit. C'est durant cet été sulfureux qu'un étrange tueur masqué commence à décimer l'entourage de la jeune femme...

 

Ajouté au dernier moment de la compétition, Un couteau dans le coeur est donc le nouveau film de Yann Gonzalez, qui a d'ailleurs profité d'un répit pour tourner aussi un superbe court onirico-porno-queer appelé Les îles (et qui sort cet été avec le nouveau Mandico, mais c'est une autre histoire). Un promo reel a été balancé non officiellement la semaine dernière sur YT, avant d'être dégagé fissa on y voyait un beau giallo lgbt, façon Cruising baroque, visiblement bien violent, hyper lyrique...bref, complètement fou. Avec toujours la zik de M83.

LA grosse attente de la compet en ce qui me concerne (en même temps, vu le reste...)

 

DccFfysW0AEaiNC.jpg

Link to comment
Share on other sites

J'y ai pensé et je crois que le real est fan justement

 

Côté cast, outre Paradis et les habitués Moran/Maury, on y croisera aussi Mandico, Jonathan Genet (le dandy bizarroïde du dernier Zulawski), Noé Hernandez (le gourou démoniaque de We are the flesh) et même Romane Bohringer. Toujours de beau mélange bizarre

 

Le film est prévu pour fin juin, alors qu'il y a peu d'images, pas de trailer...ça chuchote fort que Memento Films n'a pas aimé le film et joue un peu le truc à rebours...

Link to comment
Share on other sites

En fait le film ne devait pas être à Cannes. C'est vrai que Juin c'est bizarre et un peu court mais peut être qu'ils comptent sur Cannes et les journaux pour qu'on parle de lui. Une promo gratuite. Le trailer ne va pas tarder je pense.

Et oui le réal aime bien le Claude Mulot.

Link to comment
Share on other sites

L'affiche inter est 1000x mieux que la FR

 

La FR est pas atroce mais c'est juste une tof du film quoi...encore une preuve que Memento traîne un peu la patte

 

Tu l'as le vieux trailer Jeremie ?

 

Hélas non je m'étais dis que ça resterait mais le truc a vraiment tenu qu'une nuit (les différences sont pas énormes ceci dit)

Link to comment
Share on other sites

Sans surprises, le film s'est fait descendre à Cannes (pas hué non plus) par des gens qui trouvent ça "mal joué" et cite que "Jean Rollin est un réalisateur de pornos nuls". On peut rien y faire, c'était risqué et un peu prévisible. Mais l'ouverture à la française, ah...

 

Pour ce qui est du film, ce n'est pas le choc des Rencontres d'après Minuit, sans doute parce qu'il s'agit du premier film "linéaire" de Gonzalez : c'est du Giallo avec un gode couteau, un casting 101% queer, des visages du passé (le casting est plein de surprises), beaucoup d'humour, du Disco...

C'est vraiment superbe et facétieux, avec un univers mariant le fantastique à la Franju et le porno façon Cadinot et un tueur au tord le cou aux clichés homophobes. Reste à savoir si ça se passera bien pour sa sortie ciné...

Link to comment
Share on other sites

Reste à savoir si ça se passera bien pour sa sortie ciné...

 

Tu parles au niveau critique ou commercial ?

 

Parce que bon, commercial, savoir si le film fera 8000 ou 9000 entrées, je suis pas sur que ça bouleverse son économie...

 

(je dis pas ça pour me moquer, j'ai grave envie de le voir, mais bon, c'est comme les films de Cattet Forzani ou autres, on sait tous avant même que ça soit sorti que ça ne marchera jamais... )

Link to comment
Share on other sites

Sauf que les films de genre (comme par exemple les C&F) ont d'habitude de petites distrib qui ne prennent pas de gros risques (5 salles max à Paris je dirais), alors que là on parle de Memento Films, qui est un poil plus prestigieux et dont les films sont souvent diffusés à Cannes...

 

Quant au côté critique, je pense qu'à cause de Cannes c'est déjà plus ou moins joué (sur Mad par exemple je pense que seul Esposito défendra le film je crois )

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

C'était pas mal.

 

J'ai pas vu le premier long de Gonzalez, mais son "Couteau dans le coeur" a pas mal de qualités. Déjà, c'est superbe visuellement, très belle ambiance, lumière, la BO au top, pas mal de scènes vraiment immersives, toutes celles en boite notamment. Les tournages porno sont plutôt marrants aussi et détendent bien l'atmosphère avec leur too much assumé. Du côté de l’interprétation, c'est plus aléatoire. Les seconds rôles s'en sortent bien, mais j'ai trouvé Paradis assez inégale, plus à l'aise en poubelle de table alcoolisée que dans les moments d'émotion ou d'hystérie. Les meurtres fonctionnent, mais bon, disons que pour un spectateur initié qui s'est déjà tapé pas mal de giallos ou de De Palma, ça reste assez convenu. Voilà, un bon film en somme, j'ai passé un bon moment. Après, je trouve qu'il manque un petit quelque chose pour qu'on ait une vraie envie d'y revenir. Mais bon, ça me fait déjà ça avec un certain nombre de "vrais" giallos, donc la filiation se tient. Prometteur malgré tout, un cinéma trop rare en France qu'on a envie de voir exister et grandir !

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Vu hier le DVD et BR en tête de gondole à la Fnac St Lazare !

 

C'est cool hein, mais ça va leur faire bizarre à ceux qui vont acheter ça à l'aveugle juste parce qu'ils auront vu Vanessa Paradis sur la pochette !

Link to comment
Share on other sites

Avec un peu de chance, ça rattrapera le flop en salles (pas énorme je crois mais bon)

 

Ils ont mis la belle affiche internationale pour le BR, une super idée sauf que le film est balancé dans un boitier en carton de 2mm. A Gibert, il était tout en bas du rayon, limite invisible. Sympa...

 

Revu justement hier soir, et j'adore toujours autant. Il y a peut-être un poil trop de personnages que Gonzalez ne pourra jamais développé, une certaine précipitation après la pause champêtre (que je trouve très belle perso)...mais ça reste pour moi la meilleure proposition ciné française de cette année (y'a Les garçons aussi, mais je l'ai vu l'année dernière donc ça fait décalage ).

Il n'y a quasiment aucun bonus, mais les deux qui restent sont tops : la b.a du film porno qu'on aperçoit à la fin et surtout une parodie gay de Sangria des Accords du diable (joué par un des acteurs de second plan du film...et pote à moi d'ailleurs ) en guise d'introduction au film, et c'est génial

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...