Aller au contenu

Ultra Pulpe - Bertrand Mandico - 2018


Messages recommandés

ultra-pulpe-french-movie-poster.jpg

 

A peine Les garçons Sauvages fini que Mandico s'est jeté à nouveau dans la gueule du loup avec un moyen-métrage cette fois-ci. On en sait pas grand chose à part qu'il y aura du cinéma, des femmes, des monstres, l'apocalypse peut-être, de la chair malléable, des néons...comme d'hab, les images sont parfaitement hallucinantes. On y retrouve une grande partie du casting des Garçons...

 

Le film est projeté bientôt durant La semaine de la critique. Sortie probable cet été, en compilation avec le très beau After School Knife Fight et l'incroyable Les îles.

 

[vimeo]267970637[/vimeo]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

Confirmation que le film sortira le 15 août avec les deux autres courts, le tout sous le titre Ultra-Rêve.

Pour ce qui est d'Ultra-Pulpe c'est vraiment ce que j'ai vu de mieux cette année, un vrai chef d'oeuvre wtf et pop qui ressemble parfois à un fantasme de Stephane (genre Elena qui désape Vimala Pons en récitant la filmo de Joe d'Amato ). La b.o est incroyable, c'est très drôle, puissant, inventif...après faut juste adhérer au délire

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En tout cas le réal est vraiment très gentil et fan du Chat ... et ça ça change tout Vivement le BD de son film et la sortie des ses courts en HD ! Car putain en DVD ça fait mal au cul. Ils sont tellement beaux !

 

J'ai pas vu l'anthologie Boro in the Box, mais je suppose que c'était mort pour une recup à l'avenir ?

D'ailleurs y'a toujours pas d'annonce vidéo pour Les garçons sauvages...ou alors tu prépares un truc

 

Ça sort avec "after school knife fight"?

 

Oui oui c'est le premier court de l'anthologie ! Je le trouve très chouette mais j'aurai trouvé ça plus cohérent de mettre Notre Héritage, qui est vraiment fabuleux et qui est plus dans les thématiques des autres courts (le sexe et le rêve).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ça valait le coup d'autant plus que l'émission est la seule dont le replay n'est pas dispo ("cette vidéo n'est plus disponible")

C'était un peu relou le revoir à l'arrache sur un pauvre streaming tv, mais bon

 

"Le cinéma est un singe qui baise ses actrices aveuglées par la lumière des projecteurs"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon alors sur la forme, c'est juste orgasmique de la première à la dernière seconde.

 

Mais le fond bordel

C'est littéralement le Doutage, en version méta-hardcore ++

"Le dialogue est tout à fait terrifié, je dirais même bouleversif et, au risque d'être pédant, je trouve ça bouleversant."

 

Mandico avait les cartes en main pour être le Sayadian ( ) de sa génération, mais a priori il vise tout autre chose, je n'ai pas trouvé quoi au juste.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Vu hier en salles (salle assez pleine d'ailleurs) et j'ai littéralement détesté ! Ça faisait longtemps que j'avais pas autant subi une séance de ciné putain. Le premier court m'a presque fait penser à un sketch sur le film d'auteur / court métrage de fin d'année de la FEMIS, mais au final, je crois que c'était le moins pire des trois ! Monument d'ennui d'un bout à l'autre, on brasse des couleurs, on branle des bites, on récite des dialogues pompeux à deux de tension en faisant n'importe quoi, bref, une espèce de truc boursouflé pseudo arty, intello à deux balles, le supplice fait film.

 

Elina Lowensohn confirme qu'elle est bien la pire actrice du monde, putain cette année je me suis tapé le Cattet / Forzani, les Mandico et Gonzalez, elle est insupportable partout ! Et le passage où elle récite la filmo de d'Amato, j'étais tellement ça repousse les limites du Z !

J'avais plutôt bien aimé "Un couteau dans le coeur" et "Les garçons sauvages", mais là, énorme douche froide en ce qui me concerne !

 

Bref, un calvaire hallucinant et halluciné. On peut qd même sauver la lumière, toujours impecc', et la BO, immersive à souhait. Pour le reste, je vais pas tirer sur l'ambulance, comme on dit "si vous n'aimez pas, n'en dégoutez pas les autres", mais pour moi flop 5 direct !

 

Merci, au revoir !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est marrant que tu es apprécié les deux longs mais pas du tout celui-là. Remarque que Les garçons et Un couteau sont un peu plus conventionnels dans leur structure...

 

By the way, la b.o de Ultra Pulpe est sorti seulement en vinyle

DlRdgVPXoAAyTay.jpg

 

Infatigable, Mandico a réalisé un trailer pour le FIFIB (le festival du film indépendant de Bordeaux) et c'est

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...