Aller au contenu

Captain Marvel - Anna Boden & Ryan Fleck


Messages recommandés

 

 

 

 

 

Vers (Bree Larson) est une noble guerrière héroïque Kree qui a tout oublié de son passé. Elle fait partie de l'équipe d'agents d'élite dirigée par Yon- Rogg (Jude Law), contenant notamment Djimon Hounsou, dans un rôle aussi intéressant que celui de Scott Adkins dans Doctor Strange.

 

Suite à une mission ratée contre une position Skrull, des extraterrestres verts capables de changer de forme, elle va se retrouver sur terre, où elle rencontrera un encore jeune Nick fury et un petit chat très mignon. Elle y comprendra plein de trucs, ce qui la rendra forte et responsable.

 

Q23_EsHl4Wo

 

Les précédents marvel ont déclenché peu d'enthousiasme ici, et je doute que ce captain marvel y change grand chose.

Le film a trois particularités : 1 - introduire un personnage important pour avengers endgame

2 - être le premier film marvel à mettre au premier plan une héroïne

3 - se passer dans les années 90.

 

Pour ce qui est du 1 : les films marvel sont des épisodes d'une série. C'est leur force et leur faiblesse. Force parce que les gens comme moi vont tous les voir parce qu'on sait que ça va faire un minimum le taf, faire un peu avancer le truc, et avec un peu de chance ce sera sympa. Faiblesse parce que bah le film en lui même n'est pas un aboutissement en soi, et les gens en sortant retiennent surtout la séquence post-générique qui tease le prochain épisode. Il y a un côté Schopenhauer, dans cette capacité de Marvel à créer du désir, qui assouvi se tourne en déception mais donne naissance à un nouveau désir.

 

2 - Marvel a mis le paquet niveau communication : un film réalisé par une femme (Anna Boden, qui avec son compagnon Ryan Fleck vient de la télé et du ciné indépendant : film le plus notable : Half Nelson), porté par une actrice qui a gagné un oscar, avec musique et montage fait par des femmes, et qui sort aux Etats-Unis lors de la journée du droit des femmes. Résultat le peu d'enjeu sur la valeur objective du film n'existe plus. Les imbéciles du comicsgate se sont fait remarquer en donnant au film de mauvaises critiques au film avant sa sortie. Maintenant que le film est sorti, toute critique négative ne peut être que le fait d'un homme ne supportant pas qu'une femme ait autant de pouvoir qu'un homme.

Le film est-il féministe ? Un peu, dans le sens où il s'agit de l'histoire d'une femme rabaissée par les hommes, qui va se servir de sa force de caractère (ne jamais renoncer) et de ses capacités spéciales pour montrer qu'elle peut y arriver. Mais d'un autre côté, c'était déjà l'histoire de Captain America, non ? Et d'un peu tous les super-héros.

A noter que l’on passe très près d’une romance lesbienne, mais cela aurait fait un peu trop d’audace en une fois pour Marvel.

 

3 - se passer dans les années 90 : c'est l'occasion pour Marvel de jouer avec les visages en image de synthèse, de ramener l'agent Coulson, de raconter l'origine du bandeau de Nick Fury (on s'en serait passé). Marvel aime aussi beaucoup se servir de chansons d'époque. Je ne sais pas quoi en penser, vu que c'est encore moins justifié que dans les gardiens de la galaxie. Carole Denvers a vécu les années 90 dans l’espace. Elle n’a donc pas trop de raison d’avoir du no doubt en fond quand elle se bat. Mais bon, le côté t-shirt NIN, et chanson de Hole en générique de fin n’est pas déplaisant et donne lieu à de bons gags sur internet et les barres de chargement de cd-rom.

 

 

Sorti de cela, le film est très standard. Le début est assez confus, tout va très vite, et l’univers Kree expédié. L’espace chez marvel, ce sont des gens qui prennent le métro, font du ju-jitsu et se battent en utilisant les tactiques du SWAT. On croise Ronan l’accusateur mais il est encore plus falot que dans les gardiens de la galaxie, et l’on n’en saura pas plus sur les particularités du système judiciaire Kree.

 

On ne saura même pas pourquoi Jude Law est blanc. Il n’est pas censé être terrien et tous les autres sont bleus. Djimon Hounsou est noir aussi. Donc bon, peut-être que tout le monde est bleu sauf les stars qui n'ont pas envie de se faire maquiller.

 

Les scènes d’action sont franchement peu spectaculaires.

 

 

Dans le final, Captain Marvel a le plein usage de ses pouvoirs, ce qui tue toute tension dramatique, façon Neo dans Matrix Reloaded. Yon rogg est un bon soldat, Captain Marvel une héroïne qui a assimilé la puissance du tesseract. A part Thanos et Thor, pas grand monde peut l'affronter

 

 

Pour autant, on ne passe pas un mauvais moment, pour peu que l’on aime les films Marvel. Samuel Jackson en fait des caisses, l’histoire rappelle agréablement Au revoir à jamais, le petit chat est marrant.

Je ne sais pas trop quoi penser de la morale :

 

Les skrulls sont présentés comme de gentils réfugiés, alors qu’il s’agit de méchants classiques de l’univers marvel. Mais bon, j’imagine que l’univers cinématographique n’a pas besoin de super skrull ni de reboot à base de : ah mais en fait captain america a fait de la merde car le vrai était kidnappé par les skrulls.

 

 

A noter qu’avec Brie Larson, cela fait encore un acteur de Scott Pilgrim dans un film de super héros. Michael Cera doit avoir les nerfs.

Bref, cinématographiquement le film est un petit apéritif sympa avant Avengers Endgame, et commercialement, c’est déjà un carton. Autant dire que Disney aurait tort de changer de stratégie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah déjà acclamé et critiqué, c'est pour moi toujours dans une échelle de valeur un peu réduite. Tous ces films sont assez uniformes dans l'ensemble.

Après, je dirais que Black Panther n'est pas un beau film, mais le méchant était charismatique et l'univers cool. Là, on a un méchant assez inexistant, pas de thématique particulière, et un décor de ville américaine des années 90. Il n'y a même pas les séquences un peu psyché de Dr. Strange.

 

Enfin, je crois pas que le film soit tellement critiqué. 3,2 note presse et 3,8 note public, pour ce que c'est, on peut pas demander plus. C'est pas un gros film à la infinity war. C'est un épisode de transition plus qu'un épisode qui clôt la saison dans un feu d'artifice.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

100% d'accord avec ce qu'a ecrit Kevo et j'ai franchement bien aimé.

Le point faible pour moi c'est qu'on a l'impression que le personnage se cogne un peu de tout, tout semble normal...

Pour l'aspect féministe du film, j'ai perso beaucoup apprécié le traitement du personnage, un pti détail, sauf erreur, l'absence de gros plans sur ses seins ou ses fesses. Quand on voit comment est traitée une black Widow ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...