Jump to content

Another Life - Aaron Martin/Netflix - 2019


Recommended Posts

AAAABZ8frxaqI5XvwdWJtnpSpZbPgxyGpYLU8SvOf37xU0L47bBUw0KawAVwhpHlZfsoYwSRHbdLKAeCcH7tdTeMXFuGPAT_jk4_L91YSkNcIwoRIySw1W2V6AU4bLygcw.jpg?r=efd

 

Un immense artefact extraterrestre apparaît mystérieusement, atterrit sur Terre, et émet un signal vers une étoile lointaine. Pour en savoir plus sur cet objet volant non identifié, le Commandement Interstellaire des États-Unis, tout en étudiant l'artéfact, envoie l'astronaute Niko Breckenridge (Katee Sackhoff) et son équipe à bord du vaisseau interstellaire Salvare pour une mission dangereuse de six mois dans le but de connaître leurs propriétaires et d'initier un premier Contact extraterrestre. Mais le voyage en supraluminique est interrompu, rajoutant plusieurs mois à la durée de la mission et provoquant d'importantes tensions au sein de l'équipage…

 

Une semaine que netflix m'agite sa nouvelle série de SF sous le nez. les visuels ont l'air cools, j'imagine un truc trop verbeux mais je tente quand même, il faudrait pas mourir con non plus...

 

OH BORDEL ! Je n'ai survécu qu'un épisode mais ce fût épique

 

Dès le tout premier CGI, le ton est donné : la production est fauchée et elle t'emmerde.

 

Je crois que j'ai rarement vu un truc de SF aussi cheap, même les bisseux italiens au creux de la vague savaient mieux cacher la misère. L'intérieur du vaisseau (une pièce, un couloir coudé) est en plastique émaillé de "courts circuits" bleutés en CGI, la salle des machines c'est un gros tas de tuyauteries récupéré à la casse, l'équipage n'a pas d'uniforme parce que "alllo quoi ça fait 10 ans qu'on n'en porte plus sur les vaisseaux".

 

L'équipage, il faut que je vous en parle. Pour le casting on dirait qu'ils ont lancé un filet au hasard sur un plateau de téléréalité : t'as 3 métrosexuels, une féministe à frange, la mécano qui tripote les décors pour faire genre elle répare des trucs TOUT LE TEMPS, l'obèse en salopette de Lost, la latina grande gueule "après 27 ans on est trop vieux han", le trans non-binaire qui voyage dans l'espace avec son rouge à lèvre et ses talons hauts et enfin sa capitaine taillée comme une nageuse russe avec une gueule à la willem dafoe. le seul mec à peu près lambda, c'est l'IA du vaisseau

Quand ils ne sont pas en train de glander les bras ballants, ils passent leur temps à s'embrouiller comme des mioches. Même pas 2 jours après être sortis de leur hyper-sommeil éclate la première mutinerie. Un mec balance au capitaine "tu veux pas prendre un raccourci parce que t'en as rien à foutre que les gens de la Terre y crèvent, nous ton équipage on est prêt à se sacrifier !"

puis 5 minutes plus tard le même personnage à la même personne : "t'en as rien à foutre de ton équipage, t'es prête à nous sacrifier pour sauver les gens de la Terre! "

 

L'élite de l'élite.

 

enfin sur Terre, on n'est pas en reste : on se concentre sur un scientifique qui tente de communiquer avec les extra-terrestes en utilisant des bruits de pigeon

 

j'ai presque envie de me faire un 2e épisode pour voir si ça peut empirer.

Link to comment
Share on other sites

laisse-toi tenter kevo, tu ne seras pas déçu.

 

parfois je me dis que l'ambition secrète de netflix c'est de prouver au monde que les républicains n'ont pas le monopole du beaufisme. pas besoin d'être réac pour proposer du lourdaud bas de gamme, on peut très bien le faire en gardant sa ligne progressiste : il suffit de gérer son casting et de remplacer les allusions patriotiques par de subtiles touches écolos (en autre, évoquer l'extinction des pigeons dans le futur)

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...