Jump to content

Les Prédateurs de la Nuit - Jess Franco - 1988


DPG

Recommended Posts

Enfin vu ce Franco après lequel je courrais depuis un bail ! Et c'est vraiment très sympa ! Le 1er Franco pr lequel je suis aussi entousiaste et de loin.

 

L'histoire est donc un décalque des "Yeux sans visage", repris déjà par Franco d'ailleurs un clin d'oeil à son Orloff est dans le film. On a un casting de fou furieux, des scènes 80's top moumoute, le shopping au début, la flambe en boite, le Pigalle de l'époque, mais aussi des trucs bien gore, que ce soient les opérations ou les meurtres perpetrés par l'homme de main ou par Brigitte. Enfin voilà, un grain de folie qui rappelle toute une époque et qui a conservé un vrai charme ! On m'en parlait depuis longtemps et je suis pas déçu ! Me fo le DVD maintenant et je cracherais pas sur l'affiche que je trouve mortelle mais que j'imagine rare (pas la française, l'US) !

 

Link to comment
Share on other sites

Celui-là il a paradoxalement un peu plus vieilli que certains autres de ses films des seventies.

Le film passe moins bien aujourd'hui à cause d'un problème de ryhme notamment.

Mais bon il reste tout de même la belle brigitte en infirmière perverse.

Les fantasmes du père René sur pellicule? Pourtant à cette époque il l'avait à domicile le cochon!!

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
En revoyant le film en DVD, je me suis énervé tout seul à chercher de quel titre des années 80 était issu le thème principal de Romano Musumarra qui est un plagiat de toute évidence!!

Quelqu'un sait ?

 

euh..."les prédateurs de la nuit" de Franco

C'est pas lui qui a été plagié par la suite ?

Link to comment
Share on other sites

J'essaierai de remater le film,..... mais faut du courage quand même..... et pour ce week-end, c'est pas gagné....

 

En tous les cas, Musumara était le compo attitré de Elsa, Jeanne Mas et Steph' de Moinac' dans les années 80.....

 

Et il s'est lui-même plagié sur un bon paquet de morceaux !!!!!!

Link to comment
Share on other sites

C'est pas lui qui a été plagié par la suite ?

 

C'est pas exclu effectivement...

 

En tous les cas, Musumara était le compo attitré de Elsa, Jeanne Mas et Steph' de Moinac' dans les années 80.....

 

Oui mais c'est pas ça ! Je connais quand même très bien la discographie complète de ces trois artistes !

Link to comment
Share on other sites

Chais pas mais ce "destinècheune no-wère" est assez éprouvant-able à entendre à la fois aux générique de début et de fin mais bon, ça fleure bon les années 80 et aussi, il faut le dire, la joie de voir ce film au cinéma

Sinon, ça reste quand même un honnête divertissement bis avec un budget de (presque) série A.

Je viens de revoir la VHS du père R'né, et il est indiqué "version intégrale" pour 1H38. Vrai ou Faux?

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
  • 15 years later...

Revu le film récemment sur le beau BR du Chat, et quand même, quel film !  

 

Un joyeux bordel avec un casting enoooooooooooorme, entre vieilles gloires du bis, actrices sexy de l'époque, cautions "vrai cinéma", cachetonnage éhonté, vieilles gloires sur le retour, "fils de" qui passait par là, trogne de série B voire Z, on a vraiment à boire et à manger, c'est un vrai bon gros bordel, mais rien que pour ça, ça vaudrait le coup d'oeil ! 

 

(tiens et au passage c'est marrant, car j'ai pu retrouver Anton Diffring, vu récemment ds le très bon "Cirque des horreurs" sorti chez Make My Day, où il tient un rôle similaire. Mais du coup, lors de mes précédentes visions du Franco, je le connaissais pas, donc je voyais pas le clin d'oeil à son perso de chirurgien taré)

 

A côté de ça, le film est toujours aussi bancal mais attachant. J'ai été assez agréablement surpris par certains maquillages qui ont très bien vieillis. Le tandem Berger / Lahaye fonctionne toujours vraiment bien. A côté de ça, on évite pas des clichés (le photographe de mode gay et son mec bodybuildé ! Oh my god !), des trucs ridicules, des éclats gore qui vont du flippant au "un peu maladroit"... Le pitch reste cool, les scènes 80s de boite ou de shopping défoncent, la BO est à l'avenant, il y a bien sur des petits problèmes de rythme, de jeu, de plein de choses, mais on s'en fout, on en a pour son argent, dans une volonté de genre qui éclabousse (mais avec de vrais moyens) rarement vue ds l'hexagone ! Bref, toujours un plaisir, je vais maintenant m'attaquer aux bonus, mais quelle belle édition !  🥰

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...