Aller au contenu

Terrifier - Damien Leone - 2016


Messages recommandés

d3a67b8132e210946b3eff81fcfffc64.jpg

 

Un soir d'Halloween, un psychopathe déguisé en clown poursuit deux jeunes filles dans un quartier désert...

 

Je sais pas trop ce qui m'a conduit à voir ce slasher, si ce n'est peut-être la tronche de son boogeyman : bien que supportant assez bien la présence de nos amis les clowns dans les films d'horreur, j'avoue que celui ne me donnait pas envie de faire le malin présenté sans background, sans motif, totalement muet et usant aussi bien du mime que de l'arme blanche...rien que sa présence à l'écran procure un malaise assez maousse (mention spéciale à la scène de la pizzeria, où il alterne regard noir et rictus...).

J'ai généralement beaucoup de mal avec des films 2010's à petit budget volontairement old school...mais il faut avouer que le film ne force pas trop le trait, faisant même usage d'éclairages étonnants et assez stylisés. Le film est très très gore, sans CGI, et ça fait souvent mal jusqu'à tomber parfois presque dans le torture porn (la victime découpée verticalement à la scie ). Le réal est apparemment maquilleur à l'origine, on sent que le film est bien là pour étaler ses spécialités.

C'est bien mené, mais un peu long sachant que tout se déroule dans un garage glauque...et qu'il n'est pas très grand. Pas mal de rebondissements quand même (le sort de la fausse Neve Campbell), ça tient la route et c'est assez 1er degré : moi qui m'attendait à une série mal branlée, j'ai bien kiffé.

 

Un second film vient d'être annoncé, même équipe, même réalisateur...à voir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé ça assez nul pour ma part, perso

 

Le personnage est effectivement flippant, surtout au début, mais après, je me suis fait chier. Y'a 0 tension, vu que tu ne t'attaches à personne. C'est gore, OK, mais pour le reste, c'était une souffrance, surtout tout le dernier tiers avec la frangine; je te cours après je me cache tu te caches je te trouves tu recours je me recache...

 

Et puis le réal cherche tellement à créer son "boogeyman iconique" que ça en devient vite gonflant, je trouve.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...