Jump to content

Project Power - Henry Joost & Ariel Schulman (2020)


Benj
 Share

Recommended Posts

0296135.jpg

Dans les rues de La Nouvelle-Orléans, la rumeur commence à circuler à propos d'une pilule mystérieuse qui libère des super-pouvoirs différents selon chaque personne. Le problème ? Lorsqu’elle fait dangereusement exploser le crime en ville, un flic s'associe avec une jeune dealeuse et un ancien soldat motivé par une vengeance secrète pour combattre le pouvoir par le pouvoir, espérant que la pilule leur permettra de traquer et d'arrêter ceux qui l'ont inventée.

xw1vQgVaYNQ

 

Bon bah c'était à chier hein. Y a zéro ambition, zéro originalité et zéro subtilité Les différents pouvoirs sont vraiment réduits, à part un mec élastique sous exploité et une bonne séquence d'un mec en feu, le reste c'est juste des keums qui deviennent balèzes.

JGL que j'aime bien d'habitude fait un peu de la peine et Jamie a pris son chèque.

Et l'ajout du rap à l'ensemble ça sert tellement à rien et c'est limite gênant de jeunisme.

Link to comment
Share on other sites

Alors, apres les mega douches froides (et horrible esthetiquement) La Terre et le sang et Old guard, j'ai bien aime ce Project Power.

J'ai eu l'impression de voir un film de HK des annees 2000, tres colore, real dynamique et foutraque, plein d'idees inabouties mais sympa, et une grosse dose de violence.

Apres, c'est bancal et tout ce qui concerne le perso de la meuf rappeuse est honteux, mais bon, pas pire que Joe Pesci dans les Armes Fatales ou autre sidekick des annees 80.

 

J'en prendrais pour 1 dollar

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...