Aller au contenu

Milano Calibre 9 - Fernando Di Leo (1972)


Messages recommandés

7eeujzyvkzj9ufhmzpeufsvyi70-276.jpg

Citation

Après avoir purgé sa peine de 4 ans de prison, Ugo Piazza est relâché un an avant son terme pour bonne conduite. Son ancien complice, Rocco, le psychotique homme de main de l'inquiétant baron du Crime, L'Américain, vient le cueillir à sa sortie et lui rafraîchit la mémoire : 300.000 lires ont curieusement disparu alors qu'Ugo était le dernier maillon de la transaction...

 

Ce qui plombe le film c'est les échanges dans le comico entre Luigi Pistilli et Frank Wolff, plus globalement dès que Frank Wolff ouvre la bouche.

Sinon l'histoire se suit pépèrement, j'ai même pas grillé la fin.

Sans Gastone Moschin ça aurait été moins flambant. Le gars qui surjoue Rocco pèse.

Barbara joue comme une sandale, je sais que y en a qui ont le slip sale après l'avoir vu, moi elle ne me fait ni chaud ni froid.

Sinon je découvre l'existence et le talent de Philippe Leroy.

IMDB annonce une suite pour 2020 qui suivra les traces du fiston Piazza.

 

C'est sur Prime à l'heure qu'il est, en version anglaise avec des STFR désynchronisés.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...