Aller au contenu

Erin Brockovich, seule contre tous - Steven Soderbergh - 2001


Messages recommandés

Erin Brockovich élève seule ses trois enfants, et étant au chômage, elle cherche désespérément du travail. Victime d'un accident de la circulation, elle contacte un cabinet d'avocat dirigé par Edward L. Masry (en) pour la représenter. Celui-ci est persuadé de faire condamner le chauffard, mais contre toute attente, elle perd le procès. Erin fait pression sur Masry pour qu'il l'embauche ; il accepte mais la relègue aux archives.

Elle va découvrir, dans un dossier mineur, qu'une société de distribution d'énergie, la Pacific Gas and Electric Company (PG&E), filiale d'une grosse société, rachète une à une les maisons d'une petite ville californienne de Hinkley (en) dans le désert des Mojaves. Là-bas, de nombreux habitants souffrent d'importants problèmes de santé, tels que des cancers.

 

Un des plus grands succès commerciaux de Soderbergh, Oscar pour Julia Roberts, inspiré d'une histoire vraie. C'est sympa, ça se mate bien. C'est assez cousu de fil blanc, mais le perso d'Erin est plutôt attachant, et Roberts est parfaite ds le rôle. De solides seconds rôles (Albert Finney, Aaron Eckhart...), une intrigue classique mais bien menée, des séquences émotions sans pousser le curseur trop loin dans la guimauve. Un bon petit film populaire, je le reverrais pas 50 fois, mais on passe un bon moment. A voir en double programme avec le récent Dark Waters avec Mark Ruffalo sur un sujet similaire, mais une approche plus austère (Todd Haynes)

 

73741_source.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...