Aller au contenu

Le justicier braque les dealers - Jack Lee Thompson - 1987


Messages recommandés

spacer.png

 

 

La fille de la nouvelle-nouvelle-nouvelle femme de Bronson est tuée suite à une overdose. On le sentait venir car elle sortait avec un petit ami qui fumait des joints et qui klaxonnait dans sa voiture de sport pour lui dire de sortir sa maison au lieu de frapper poliment à la porte. Bronson va donc prendre les choses en main et éradiquer les vendeurs de drogue de L.A. de la surface terrestre.

 

 

Moins fun que l'épisode précédent, le film n'en demeure pas moins très drôle. Bronson s'infiltre chez les dealers en mode serveur ou ouvrier et les tue à coup de poing, coffre de voiture, lance-grenade, mitrailleuse, bouteille de vin piégée et j'en passe...

Tout le monde le rate (il ne court plus très vite pourtant) mais lui fait mouche à chaque fois. Les flics sont toujours aussi nuls. Le film fait une utilisation importante de mannequin en mousse et la mort du méchant justifie à elle-seule la vision du métrage.

 

mort du méchant

 

Le DVD MGM s'échange d'occase entre 20 et 40 balles 🤨 (je l'avais payé 5 euros neuf et il prend la poussière dans un carton avec ceux de Delta Force et Cyborg).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 14/11/2020 à 15:20, Lord Ruthven a dit :

J'ai trouvé qu'on renouait au contraire avec l'ambiance crépusculaire des deux premiers. L'introduction notamment fait son petit effet.

 

Oui c'est le cas pour l'intro : le problème c'est que la bonne idée qu'elle contient (Kersey qui se voit dans le cadavre du violeur) n'est pas du tout exploitée dans la suite du métrage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...