Jump to content

The Queen's Gambit (Le Jeu de la Dame) - Scott Frank (2020)


Benj
 Share

Recommended Posts

The-Queens-Gambit-Review-Netflix-tv-seri

Citation

Cette fiction suit Beth Harmon, une prodige des échecs orpheline, de huit à vingt-deux ans, dans sa quête pour devenir la meilleure joueuse d'échecs du monde, tout en luttant contre des problèmes émotionnels et une dépendance aux drogues et à l'alcool. L'histoire commence au milieu des années 1950 et se poursuit dans les années 1960.

 

Believe the hype parce que c'est vachement bien. En majeure partie grâce à Ana qui est exceptionnelle. Même la gamine de la première partie du show envoie le bois. Et c'est balèze de réussir à captiver des néophytes  sur les échecs.

Titre français à chier des bulles.

Link to comment
Share on other sites

ouais c'est bien foutue dans la première moitié, la deuxième traine deja plus des pieds et perds un peu d'intérêt je trouve. après c'est beau, belle mise en scène, l'actrice principale est parfaite, belle ambiance mais un peu époustouflant sans plus. Ca manque un peu d'ambition peut etre. c'est pas mad men, ca s'étale pas sur 7 saisons, c'est une bonne nouvelle aussi :D. la bande annonce a un peu tout dit là encore... 

Link to comment
Share on other sites

J'ai rarement autant été captivé par une série netflix, au moins sur les 4 premiers épisodes, je ne m'y attendais pas du tout. 

 

Je n'y connais tellement rien au monde des échecs que j'ai cru un moment à un biopic avant de vérifier... 

 

7 épisodes c'est le bon format, il n'en fallait pas plus car ça commence gentiment à se répéter vers la fin. D'ailleurs la conclusion m'a pas mal déçu, je pensais qu'ils auraient un peu plus de couilles. 

Mais bon, je ne vais pas bouder mon plaisir : énorme maîtrise des acteurs, mise en scène, accessoires, musiques (gillian hills 😍

 

Link to comment
Share on other sites

Vu les 3 premiers pour l'instant. C'est pas mal, plutôt prenant, reconstitution d'époque hyper soignée, dans les moindres détails, ça rend trippant les échecs, et y a des belles idées de mise en scène. Après, je continue toujours de trouver que 80% des séries Netflix se ressemblent, et je pense aussi que ça me marquera pas non plus spécialement... On verra.

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai fini et je revois mon premier avis un peu à la hausse. C'est qd même au dessus de la prod Netflix lambda. Y a plusieurs fois où j'ai cru qu'on allait avoir droit à un truc ultra cliché, et finalement, le résultat a été plus intéressant que ce que je croyais voir venir (comme les rapports à sa mère, ou ses addictions par ex). Bon format, pas trop long, supers acteurs, on se laisse bien porter, c'était cool

 

Link to comment
Share on other sites

Je confirme, c'est de la très bonne came, bien foutu, bien filmé (y'a au moins une idée de mise en scène majeure par épisode), bien joué. Y'a que le dernier épisode qui m'a un peu déçu, sans rien spoiler. Dans le top des séries Netflix pour moi, d'autant que je n'y ai pas retrouvé leur syndrome habituel du remplissage pour tenir X épisodes : aucune scène ne m'a parue inutile ou gratuite. Soit ça fait avancer l'histoire, soit le personnage, en tout cas on ne se fait pas chier. Avec de beaux moments d'émotion même. 

 

Bref, je trouve que pour une fois la hype était méritée :D

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

J'ai adoré de A à Z. Anya est super, comme tous les autres comédiens d'ailleurs. 

J'adore les échecs à l'écran. Quand c'est bien fait, on à l'impression de réussir à saisir un peu du génie des pratiquants. Et là, c'est le cas. 

Il y a aussi pleins d'idées de mise en scène, bref, c'est du high level de tous les côtés.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Je confirme les louanges sur l'actrice principale et le reste du cast. Bien que connaissant les échecs j'étais largué par les pions déplacés à une vitesse folle. Je  parvenais à suivre les parties uniquement grâce au visage de l'héroïne. En découvrant que cette série est adaptée de Walter Thevis j'ai remarqué plusieurs points communs avec l'arnaqueur. Particulièrement l’adversaire qui écrase le héros et le force à traverser un chemin de croix pour finalement vaincre ses démons et revenir en force. Anya Taylor-joy avait une tête d'alien au début de la série et le réal parvient à la transformer en femme magnifique et unique. Anya qui danse bourrée sur Venus de shocking Blue , je classe au sommet à côté d'Uma Thurman dansant sur girl you'll be a woman soon.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...