Jump to content

Old - M.Night Shyamalan - 2021


Jeremie
 Share

Recommended Posts

Old.jpg

 

Retour estival à point pour Shamalow avec ce club med horror à l'idée assez réjouissante et originale. Pas tant que ça, puisqu'il s'agit de l'adaptation d'une bande-dessinée bien de chez nous, Châteaux de Sable. Je ne sais pas jusqu'où le réalisateur de Sixième Sens s'est approprié la chose en tout cas...

 

Une famille sur le point d'éclater (papa et maman veulent se séparer, maman est malade...) prennent des vacances dans un hôtel paradisiaque. On leur propose une journée sur un coin de l'île plus sauvage et isolé, dissimulant une crique à la beauté renversante. Pas seule sur le coup, la petite famille se réjouit de l'invitation avant de découvrir, avec effroi, que le temps ne se déroule pas de la même manière et qu'ils ne peuvent sortir de la baie...

 

Tourné en 35 mm, filmage très élégant, dynamique familiale bien croquée : Shyamalan prend très vite ses marques, et nous avec. Un peu comme Phénomènes, éclaté par la critique lui aussi en son temps, on a la sensation de voir un film un peu cabossé, mais traversé de moments bien déstabilisants. Bien aimé en fait, excepté le fatal twist final, pas vraiment amené finement d'ailleurs, un peu comme si Shyamalan commençait clairement à s'en foutre. Entre les incohérences, le clin d'oeil méta, la surexplication...c'est assez pathétique hélas.

Pour le reste, ça reste un drôle de film, au concept vraiment étrange et à l'approche toute aussi singulière : Shyamalan a cédé aux sirènes du PG-13 et on ne sait pas trop si c'est voulu ou pas, puisque le film se permet quelques délires de body-horror mais se montre d'une pudeur parfois décalé ailleurs (attention, on ne filme pas un squelette ni une chute brutale !).

Certains perso disparaissent/réapparaissent un peu n'importe comment, ou ne servent à R : mention spéciale à la belle-mère qui aurait pu nous donner un bonne scène de transformation (étant la plus âgée, on imagine bien qu'elle va sauter les étapes de manière fulgurante) mais

Révélation

claque dès leur arrivée sur la plage d'une crise cardiaque :crazymeuh:

Le film semble parfois avoir peur de son sujet, n'arrive pas toujours à véhiculer l'émotion souhaitée...mais l'expérience a un côté hors-cadre assez plaisant malgré sa dernière partie à la noix.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...