Jump to content

FRANCE - Bruno Dumont - 2021


Jeremie
 Share

Recommended Posts

phpNy4TyK.jpg

 

Dumont revient avec un nouveau malaise-movie, où il décide de mitrailler tout l'univers du PAF et des médias, de ceux qui les constituent, à ceux qui regardent. Des promesses :D

 

Lea Seydoux incarne France De Meurs (we love subtilité), une journaliste hyper populaire, à la fois sur toutes les débats et sur tous les terrains. Et puis un jour, pendant un embouteillage à la con, elle renverse (gentiment) un livreur. Bien que gênée et terriblement coupable, allant jusqu'à réparer sa faute à coup de biftons et de cadeaux, elle ne supporte pas que la presse la fasse passer pour une chauffarde sans coeur. France se met alors à douter et à fuir la célébrité...

 

Bien connu pour ses films contemplatifs et radicaux, Dumont avait passé la vitesse supérieure avec Ma Loute, où il confrontait des acteurs bourgeois à ses périples trash dans les hauts de france, le tout mêlé à un humour à la Philippe Clair. Pour France, il met de côté le comique troupied (sauf dans la scène d'intro, featuring Macron (!!!), où Seydoux et Gardin miment pipe et sodo pendant une conférence de presse), mais continue sa voie vers un cinéma plus "tradi". Il essaye même de nous faire croire qu'il a un peu de coeur. Ce qui l'empêche pas de diriger ses comédiens n'importe comment, avec la fameuse technique du texte balancé dans l'oreillette, et d'utiliser une pléiade de non acteurs (et ça se voit bien sûr) : France est un film très faux sur le faux, et on ne sait pas vraiment si ce qu'on voit est fabuleux ou tout simplement nul.

 

Le choix de Seydoux renforce d'ailleurs cette impression : loin d'être un miscast, puisqu'on a toujours eu du mal à savoir si elle était belle ou moche, bonne ou mauvaise actrice, à toujours trop ou pas assez en faire. Il y a beaucoup de moments dans le film où elle n'est pas aidée par le texte, souvent naze et trop écrit...et ça va en même temps avec ce personnage dépassé, qui ne sait pas où se placer dans ce monde. Dumont enfonce le clou en la filmant autant comme une icône Chanel qu'un vieux chewing-gum écrasé, avec des gros plans parfois dégeulasses. Prendre une actrice à la fois populaire et peu aimée, fascinante mais très bête : au final, elle amplifie à elle seule le côté too much du film. Blanche Gardin en assistante ordurière, est évidemment parfaite de son côté.

On ne sait pas toujours où Dumont veut en venir non plus, entre les aléas de son perso (il suffit qu'elle se fasse gaufrer dans les alpes pour revenir à la télé ? c'était pas long...), les rebondissements stériles

Révélation

la mort du fils et du mari ????? le fail durant le direct qui ne mènera à rien ??? 

ou ce qu'il entend attaquer du réel : perso j'ai jamais vu une journaliste jouer la carte de la présentatrice glamour ET de la journaliste d'investigation hyper casse-cou...ou alors j'ai raté un épisode. Après ça reste du cinéma on me dira mais bon...

Petit clin d'oeil à sa filmo aussi, avec un retour (dans la dernière partie) dans son nord boueux plein de pedo psychopathe :crazymeuh: chassez le naturel...

Ah et la musique de Christophe est sublime !

Link to comment
Share on other sites

Rahhhh la bande-annonce me fait super envie et je m'étais juré après ma loute de plus jamais voir un film de lui.

Du coup j'ai lu ton retour avec attention et ... je ne suis tjs pas décidé d'autant que tu dis pas clairement si tu conseilles ou pas :D

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Cyril a dit :

Rahhhh la bande-annonce me fait super envie et je m'étais juré après ma loute de plus jamais voir un film de lui.

Du coup j'ai lu ton retour avec attention et ... je ne suis tjs pas décidé d'autant que tu dis pas clairement si tu conseilles ou pas :D

 

Je saurais même pas dire si j'ai aimé en fait :D C'est bancal on va dire, mais ça a le mérite d'être une vraie anomalie dans le cinoche français (Ma Loute aussi l'était, mais pas pour les mêmes raisons...)

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...