Jump to content

Ne montre jamais ça à personne - Clément Cotentin


Lord Ruthven
 Share

Recommended Posts

d81210e76094212f045b0c43268498f9634e34e0

Citation

D'abord par jeu puis par intérêt, le frère d'Orelsan le filme, de ses années de galère à La Fête est Finie

 

Docu assez curieux, sans doute plus intéressant dans ce qu'il ne dit pas (les portraits en creux de Skread, l'homme de l'ombre et Gringe, le rappeur autodestructeur) que dans ce qu'il dit (Orelsan a l'air d'un branleur mais il bosse, tu vois). Dans cette dualité qui emplie le film, on remarquera également que si, dans le monde d'Orelsan, la terre est ronde, le temps l'est aussi. Les rimes moquées nourrissent un tube en devenir (Jimmy Punchline), les polémiques de hier (Sale Pute) deviennent les triomphes de demain (Suicide Social, morceau autrement plus mature et ambigu), le bad trip universitaire américain cède à un voyage familial revigorant...

Au final de ses 17 ans d'archives il faut bien le dire sans grand relief, il sort l'image d'un garçon sympathique, travailleur malgré les apparences, doué indéniablement, déterminé...et plutôt chanceux et bien entouré. Toujours derrière Orelsan, l'ombre de Skread. Et celle d'Orelsan derrière Gringe. Une sorte de domino bizarre où chacun se renvoie gentiment la balle.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...