Jump to content

Miami Vice - Michael Mann (2006)


bloknotise
 Share

Recommended Posts

  • Replies 184
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

C’est quoi l’amour ?

 

Ma première vision de Miami Vice m’a (un peu) déçu. La bande annonce m’avait laissé envisager un film d’action intense. A la sortie, on a un film avec pas mal de temps mort. Pendant une semaine le film a fait son petit travail sur ma pensée. Résultat ? Hier soir j’ai cédé et je l’ai revu une seconde fois, dans la même salle, à la même place et avec la même personne à coté de moi. Le plaisir est intact, voire décuplé après cette seconde vision.

Miami Vice est une expérience sensorielle hors du commun. Poursuivant le travail amorcé avec Collateral, le travail en HD est en tout point fabuleux. Peu (aucun à vrai dire, selon moi) de réalisateurs actuel ont la capacité (le talent !) d’offrir au spectateur 2h15 d’action, de passion et d’émotion constante. On serait tenter de penser que plus le scénario est rachitique, plus l’action est décomplexée et plus la plastique des films de Mann s’en trouve accrue. L’épure scénaristique est compensée par des images magiques et tragiques de sincérité. Finalement, par cette économie de mot, Michael Mann va à l’essentiel des choses et des sentiments.

Mann filme les traversées en bateau, en avion ou en voiture comme la quintessence de l’amour. L’amour entre des hommes et des femmes (Trudy & Rico / Sonny & Isabella), pour son métier pour ses croyances. L’amour fait traverser des continents, des océans et des territoires. La géographie n’a plus de sens lorsque il s’agit de sauver l’être aimé.

L’amour : c’est aller d’un point A – l’Amour – vers un point B – le Bonheur – avec son âme sœur, c’est-à-dire A’.

 

Les temps morts de la première moitié du film apportent des respirations à l’action et permettent d’enrichir chacun des personnages. A défaut de discours inutiles, Mann construit ses rôles à coup d’actes et non de bavardages.

 

Un morceau de musique, résume la beauté du film. il s’agit du groupe Ecossais Mogwai avec « Auto rock ». Une pure merveille qui permet de revoir le film en 4mn.

Une musique qui conclue le plus beau film de l’année 2006. Une fin qui intervient comme le début : brutal et inattendu.

Link to comment
Share on other sites

Vraiment pas mal !

C'est pas ce que le ptit père à fait de mieux mais on en a quand même pour son argent.

 

Des images sublime (quasiment tout les plans larges) et d'autres très limites (quasiment tout les intérieurs sombre)

 

L'histoire est quelconque mais l'intérêt du film n'est pas la (et n'a pas la prétention de l'être)

 

Pour être franc ce qui m'a vraiment plus c'est les moments de violence, ça c'est quand même bonheur, par contre la ziq est loin d'être convaincante.

 

A certain moment je me disais "la DPG et Wonkley devait avoir le sourire jusqu'au lèvre" comme quand Farrell retire sa chemise dans le OffShore.

Link to comment
Share on other sites

A certain moment je me disais "la DPG et Wonkley devait avoir le sourire jusqu'au lèvre" comme quand Farrell retire sa chemise dans le OffShore.

 

Je crois que tu a fantasmé car il n'enlève que sa veste

 

Oui une veste, me suis trompé de mot

Link to comment
Share on other sites

A certain moment je me disais "la DPG et Wonkley devait avoir le sourire jusqu'au lèvre" comme quand Farrell retire sa chemise dans le OffShore.

 

Je crois que tu a fantasmé car il n'enlève que sa veste

 

Oui une veste, me suis trompé de mot

 

c'est ce que l'on appel l'absusse révélateur après tout Colin est vraiment beau dans le film donc je comprends ta confusion

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ce film est vraiment excellent de bout en bout...

La BA ne donne pas particulièrement envie le voir, et laisse présager un film bien d'action énorme et aux filles amplement dénudées... C'est sans doute la seule erreur du projet : ne pas savoir cibler son public ! D'où le bide aux States...

Au final, on est loin du compte, les acteurs maîtrise leurs rôles, Gong Li est glaciale et sexy à la fois, Jamie Foxx (l'acteur préféré de Mann ?!) -bien que moins visible- est bien classe et Colin Farrell est beauf' à souhait !

La plupart des plans -souvent les plus anodins- sont sublimes. Les scènes sur les bateaux arrachent la vue (bien que rien ne se passe). Et comment ne pas "adorer" les méchants mafieux des groupes paramilitaires d'extrême-droite colombiens et leurs alter-ego nazillons de Floride (entre le paysan texan et le bonehead à la American History X)...

 

Voilà pour un premier post, j'estime que c'est assez bien argumenté

Link to comment
Share on other sites

Voilà pour un premier post, j'estime que c'est assez bien argumenté

 

Bin vi, mais on ne juge pas les gens ici à la longueur des post mais plutôt à la pertinence des propos

 

En fait le seul truc à éviter ici ce sont les LOL

 

Vala c'est tout

Link to comment
Share on other sites

Voilà pour un premier post, j'estime que c'est assez bien argumenté

 

Bin vi, mais on ne juge pas les gens ici à la longueur des post mais plutôt à la pertinence des propos

Mes propos ne seraient-ils pas pertinents ?

 

Nan nan je ne le disais pas comme ça !!!

Mais si un gus se pointe et ne sort que des trucs affligeants, on sera moins cool avec lui qu'une autre personne postant peu mais postant bien.

 

Enfin de toute façon chacun fait bien comme il veut

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Je rejoins l'avis général : un très bon et beau film mais pas excellent.

 

un super casting (Colin Farrell is my gode ) et surtout une photo et des décors magnifiques qui rendent bien l'esprit Miami :

des belles bagnoles pour faire saliver la Ferrari de Sonny, les Range Rover blanches, la Bentley coupé, le 300C, la BMW série 6 qui s'en prend plein la tronche pendant la fusillade , des off shores, des fêtes, des villas de dingues, des diamants, quelques scènes un peu hot.

 

Par contre une BO à chier et un scénar bateau pas passionnant qui en plus fait un peu trop la part belle à des histoires d'amour à 50 cents d'euro...

Link to comment
Share on other sites

Par contre une BO à chier

 

Même pas le morceau qui conclue le film (Mogwai "autorock"). Je te trouve super dur. Les chansons rocks sont vraiment pas top mais sinon les deux tracks de Mogwai sont MA-GNI-FI-QUES !

 

Je trouve pas que ca collait au style du film justement ces chansons rock. Juste aimé la zik quand ils marchent à Haiti et qui est dans la BA mais ce n'est que qq dizaines de secondes.

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...