Aller au contenu

La Grosse Pagaille - Steno (1967)


Messages recommandés

Hier, nouvel an, soirée sympa, et en plus je gagne un DVD. J'ouvre le paquet : surprise ! Un titre que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, inconnu au bataillon. Parlons-en de bataillon puisque sur la jaquette, je peux voir un Terence Hill et un Francis Blanche en officiers Nazis (et un Michel Modo refaisant apparemment le même rôle que dans la Grande Vadrouille : l'officier Nazi qui louche ).

Qui dit Francis Blanche dit comédie. Mes soupçons sont confirmés par la collection, écrit en gros : "Rire et Chansons La Collection". On peut donc s'attendre à du lourd.

Je retourne le boitier, et je me retrouve face au résumé :

Florence, Août 1944. Toute la ville est occupée par les Allemands. Le professeur Giuliano Fineschi (Terence Hill) a mis au point une fusée révolutionnaire qui provoque la pluie sur commande. Le capitaine Hans Vogel (Francis Blanche) y voit tout de suite l'intérêt pour le Reich et tente de mettre la main sur l'invention. Grâce à la complicité de Rita, l'aubergiste qui le loge, et de Peter, l'aviateur américain descendu par la DCA allemande, le professeur parvient à échapper au SS...

 

Plusieurs élément déjà semble pompés sur La Grande Vadrouille : l'aviateur américain à l'embonpoint prononcé, l'aubergiste sympathique, les officiers SS à la poursuite des héros, et donc Michel Modo qui louche.

C'est lui --->

 

Je m'attends donc au pire quand je lance la galette dans le lecteur. Durée du supplice : 1h26 ("pourvu que le générique de fin soit compris dans la durée", me dis-je, médisant...).

Et là, le miracle se produit (ou presque). Le film est loin d'être un chef d'oeuvre, et n'arrive pas à la cheville de son inspirateur : la Grande Vadrouille (le film préféré d'Allan Théo, est-il besoin de le rappeler). Mais pourtant, il se laisse regarder, déclenchant des petits rires assez régulièrement (notamment grâce à l'abattage de Francis Blanche et de Aroldo Tieri dans le rôle du Major). Le running gag des - "Aïe !" - "Hitler !" ainsi que l'amour que porte le Major à sa Mercedes fonctionnent étonnament plutôt bien. Le film passe finalement assez vite.

 

Certes, le film n'est pas un chef d'oeuvre, mais il se laisse regarder. Il faut tout de même préciser aux fans inconditionnels de Terence Hill que celui-ci n'a pas un très grand rôle. Il joue donc le scientifique lunatique et pleunichard, mais n'y est pour rien dans la comédie et paraît cachetonner abominablement. On lui pardonnera.

 

Pour ne rien gâcher, la copie du film est plutôt de bonne qualité, et 16/9 en plus. One plus One a fait du bon boulot. Par contre, seule la VF (de bonne qualité tout de même) est présente. Dans les bonus, on trouve les BA des autres films de la collection (notamment les Super Flics avec Hill et Spencer), des filmographies (du réal Steno, de Hill et de Francis Blanche), un court métrange en 3D pas très joli de Sup'info Com et deux autres bonus inutiles.

 

Un film que je conseillerais donc à Pete !

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pitain, j'avais la vhs étant petit, pour Terence Hill... Dans mon souvenir le début était vraiment très drôle, puis au fur et mesure que le film avance on rit de moins en moins, la faute à une Rita Pavone insuportable....

Mais à part ça, oui, c'est quand même plus marrant que "La grande vadrouille".

 

Sinon pour la fin, l'ai je revé ou Spoiler

Françis Blanche et Michel Modo deviennent chanteurs de Hard-Rock?.

Non parceque j'avais une vhs Proserpine et ils avaient l'habitude de couper brusquement le film sans attendre le génerique de fin, ce qui avait pour effet de renforcer l'aspect hallucinatoire de la scène finale.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sinon pour la fin, l'ai je revé ou Spoiler

Françis Blanche et Michel Modo deviennent chanteurs de Hard-Rock?.

 

Euh... Je crois que tu l'as rêvé ou alors j'ai pas la même fin sur le DVD. Dans le dvd, Ils arrivent à passer du côté des lignes américaines. Plus tard, on les retrouve dans une mercedes dont le chauffeur est le major. Le pilote est devenu l'agent de Hill. Et ça s'arrête là. Pas de nouvelles de BLanche et Modo.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sinon pour la fin, l'ai je revé ou Spoiler

Françis Blanche et Michel Modo deviennent chanteurs de Hard-Rock?.

 

Euh... Je crois que tu l'as rêvé ou alors j'ai pas la même fin sur le DVD. Dans le dvd, Ils arrivent à passer du côté des lignes américaines. Plus tard, on les retrouve dans une mercedes dont le chauffeur est le major. Le pilote est devenu l'agent de Hill. Et ça s'arrête là. Pas de nouvelles de BLanche et Modo.

 

, pitain quand tu m'as dit ça j'ai fonçé à ma cave sans grand espoir de retrouver ma vhs et pourtant miracle je la trouve au fond d'un carton. Je l'enfourne dans mon magneto et effectivement:

Le film se termine bien par les trois héros et l'ancien officier nazi devenu chauffeur qui regardent une emission musicale à la télé mais le plan de fin c'est bien Blanche et Modo dans l'ochestre avec des perruques et des têtes pas possibles! Tellement psychedelique que je croyais que c'était du hard-rock.

 

Si les editeurs dvd ont suprimé ça, je crie au scandale!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 14 years later...
×
×
  • Créer...