Aller au contenu

Fonky Family - (1997 - 200?)


Messages recommandés

Allez hop, je n'ai rien à foutre et j'écoute le dernier FF, je vais donc me fendre d'un petit compte rendu qui va sans doute captiver 2 personnes et demi mais tant pis, je fais pas ça pr la gloire !

 

La Fonky Family est un groupe de rap marseillais. Premier d'une longue lignée apparue dans le sillage des précurseurs connus de tous : IAM. On doit d'ailleurs leur 1ere apparition sur disque à un des membres d'IAM, Akhenaton lors de son single "Bad Boys de Marseille". 3 versions pour ce titre (une radio, un remix pr l'album de Akh, et une version dispo sur Hip Hop Soul Party 3) suffisent à faire remarquer ce jeune groupe et à faire monter le buzz.

 

La FF est composée de 7 membres, 4 rappers : Le Rat Luciano, Sat, Don Choa, Menzo, un DJ : Djel, un compositeur : Pone et un danseur Fel (qui s'essaiera au rap sur un ou deux titres pr un resultat qu'on qualifiera de "mitigé").

 

Après qques featurings à gauche à droite sur des compils ou des mix tapes (dont la mythique "Operation Coup de Poing") la FF livre enfin son premier opus en 1997, "Si Dieu veut...". Par pur hasard, je l'ai acheté le jour même de sa sortie. Ce sera aussi le cas pour les suivants, mais là ça ne devra plus rien au hasard.

 

"Si Dieu veut..." séduit très vite tous les fans de rap. Aujourd'hui encore, si la FF divise au fil de ses productions, les fans se repassent encore en boucle ce premier opus. Spontaneité, fraicheur, sentiment d'urgence, on trouve toutes les qualités propres aux premiers disques de rappers, les différents flows se mèlent, se ressemblent, se différencient petit à petit, les instrus sont tantot sombres, tantot energiques sont tous soignés, on retient qques invités de prestiges, locaux comme parisiens, et qques titres qui marquent l'histoire du groupe. On retiendra en vrac : Sans rémission (peut-être LA chanson qui caractérise le style FF de cette époque), La Resistance, La furie et la foi, Marseille envahit, ... En tout cas un album soigné, homogène, qui pose d'emblée un style et une personalité bien affirmés. Il vieillit très bien.

 

 

Le groupe se lance alors dans une tournée qui va participer à sa renommée. En effet, avec NTM et Saian Supa Crew, la FF a toujours été considéré comme un des meilleurs groupe de rap sur scène. Les MC propagent leur son marseillais aux 4 coins de la France et tous ceux qui ont eu la chance de voir "Sans remission" en live s'en rappelent.

 

Il en suivra un Maxi "Hors série Vol. 1" contenant 3 inédits et 3 titres live. Sorte de cadeau aux fans pour les faire patienter en attendant le 2e album. C'est aussi de là que date la "brouille" avec IAM. La FF participera dans le même temps à divers projets et albums d'autres artistes. Si on ne devait retenir qu'un titre, je garderai sans doute "Le retour du Shit Squad" sur la compil "Chroniques de Mars". Là aussi la version live vaut le détour.

 

Puis, un peu à la surprise générale, apparait le premier solo d'un des membres du groupe, celui du Rat Luciano, "Mode de vie : Beton style". Opus inégal mais diablement attachant, il contient son lot de pépites, mais aussi de ratages. Le rat s'essaie à la prod' convie qques invités et se reserve un titre avec l'ensemble du groupe. On retiendra le single "Sacré", "Nous contre eux" ou encore "Il est fou ce monde" sur un sample de Cock Robin.

 

Après cet interlude, le groupe se retrouve et se remet au travail, attendu au tournant après un premier album disque d'or. Il revient avec un second opus au titre évocateur : "Art de rue". Et il réussit haut la main le virage si difficile du 2e album. Un album tout aussi réussi que le premier, quasiment ss faute, hormis le 2e single un peu saoulant "Mystère et suspense". On a aussi droit pr la 1ere fois à un clip digne de ce nom avec "Art de rue", car il faut bien l'avouer, ceux du premier album étaient vraiment à chier... Reussite artistique et commerciale donc, avec au final 500 000 albums vendus, un gros gros chiffre pr du rap français. La FF rejoint les plus gds noms. On retiendra des titres comme "Art de rue", "Nique tout", "Filles flics descentes", "Tonight" ou "Dans la légende".

 

 

 

 

Comme après le 1er opus, la FF sort un maxi pr les fans, contenant une nouvelle fois des inédits et des lives. On se souvient surtout de "Warning"

 

Puis c'est l'heure des solos de deux autres membres du groupe, Don Choa et Sat. L'album de Don Choa confirme ce qu'on pouvait attendre du "ptit gars sans gène" du groupe, un gout prononcé pour les instrus très rapides, des textes plus ds l'egotrip que ds un fort fond, mais bon, ça reste un album sympa, qui contient son lot de réussites, même si ce n'est pas un chef d'oeuvre impérissable. L'album de Sat sort à son tour, confirmant le virage US qu'a pris le rapper. Aussi bien au niveau des sons, du flow que du style visuel (voir le clip de "Street life" un peu drole qd meme...) Sat se croit vraiment aux US. Ma foi, il est sympathique, on va pas le contredire. Surtout qu'il soigne ses textes et sa prod', du son carré. On peut qd meme penser que l'essai de Luciano reste le plus convaincant. Menzo, qui est toujours apparu comme le rapper le plus "faible" du groupe ne s'est jamais essayé a un album solo. Lucidité sur sa propre valeur ? Djel et Pone sortent qques compiles où le groupe vient lacher quelques inédits de ci de là. On retiendra "C'est torride" avec le 113 et Manu Key.

 

Puis vient un live, qui n'apporte pas plus que ça, mais toujours sympa pr se rememorrer un concert. Enregistré au Dome de Marseille, la tracklist est bonne et peut constituer une bonne session de rattrapage, voire de découverte.

 

Et le groupe se tait. Ne fait plus trop parler de lui pendant quelques temps. On sait qu'un 3e album arrivera bien un jour ou l'autre. Ils vont finalement mettre 5 ans à donner un successeur à "Art de rue". Il s'appellera "Marginale Musique" et est sorti en debut d'année 2006. Il accompagne actuellement mes journées, et après plusieurs écoutes, il est bel et bien au niveau de ses gds frères. On retrouve les mêmes ingrédients, certains reprochent même une non prise de risque, notamment au niveau des instrus, mais bon, moi ça me va très bien comme ça. Le 1er single "Tout ce qu'on a" confirme que l'on a du pur FF. L'album est là, avec son lot de franches réussites. Pr le moment je trippe bien sur "Le plus grand des voyous", "Tout ce qu'on a", "Chez nous" ou "Cherche pas".

 

En esperant une belle tournée sous peu et une longue vie au groupe. Mon groupe de rap préféré donc, pour l'anecdote.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais etre moins enthousiaste mais t'auras au moins une réponse.

 

J'ai jamais été grand fan de la FF, alors oui à l'époque où le rap français a explosé, que les albums était frais et de qualité, j'ai écouté la FF. Mais le rap marseillais j'étais pas fan, Si Dieu Veut j'ai pas trop accroché, d'ailleurs je suis incapable de me rappeler une chanson.

L'album du Rat Luciano est excellent et je le garderais sans doute longtemps.

Art de Rue est pour moi un exemple de ce qu'est devenu le rap français, c'est à dire surfait, plaintif (je sais pas si ça se dit) avec aucune evolution dans les sujets des textes et le son.

J'ai écouté rapidement le nouvel album et j'ai pas non plus accroché, quand je vois les titres des chansons je suis un peu deçu du rap français actuel. Et pourtant j'ai grandi avec ça.

Mais faut évolué, je préfere des mecs comme La Caution qui évolue sans cesse et se renouvelent sur chaque album.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avoue que je craignais un peu ce nouvel album moi aussi. J'ecoute de moins en moins de rap français aussi, pt etre est-ce l'age, et qque part, vu les sujets, ça serait ds une certaine logique après tout. Et j'avais tellement aimé les précedents que la barre était haute pr moi. Mais je trouve qu'il y a une evolution interessante, on n'a plus affaire aux gamins du 1er album, les textes sont plus posés et même si les thèmes restent globalement les mêmes, on voit qu'on a qd meme des gars proches de la trentaine, et qque part, tant mieux.

 

Par ctre, le fait que je sois de Montpellier explique pt etre le truc, j'ai toujours remarqué que la FF (plus encore qu'IAM) était BEAUCOUP plus appréciée ds le Sud (chez eux qque part) qu'à Paris. Et ça depuis leur début. A un point tel que ça me fait chier si je dois aller les voir en concert pr ce nouvel opus à Paname, limite j'ai envie de redescendre rien que pr les voir à Montpellier !

 

Enfin voilà, chacun son avis, c déjà cool d'avoir eu une réponse

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pour ça que je pense que maintenant il y a deux publics pour le rap français, pour globaliser.

Ceux qui écoutent le genre ghetto, mafia, etc... du style Booba, 113... et qui pour moi s'enferme dans leur merde. C'est toujours la meme complainte mais jamais de trucs positifs, à un moment il faut evoluer.

Je denigre pas pour autant, j'écoutais quasiment que ça avant mais j'ai passé l'age d'avoir la rage et de me complaire de la merde.

J'ai bien peur qu'avec ce qui vient de se passer en banlieue, ça ne risque pas de s'arranger.

 

Le deuxieme public est plus positif et plus ouvert aux autres sortes de musiques, TTC, la Caution, Svinkels, pour ne citer que ceux qui me viennent tout de suite à l'esprit, renouvelent le rap français et s'exportent mieux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...
Je ne veux pas être méchant avec le rap français et ses codes mais La caution est à 10 000 km au dessus.

 

Ah ah...

 

 

>>>> une des toutes meilleures sorties 2005 selon moi.

 

"J'ai cédé au rap une grande partie de mes nuits /

Tu nuis en grande partie au rap par tes cd's."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Sortie hier du nouvel album solo de Don Choa !

 

J'aimais bien le premier, je suis curieux. Parait que les beats sont très "dirty south" et ne plaisent pas à tt le monde. Je vais le chopper ds la semaine je pense. Voilà le premier extrait, un trip en duo à la Bonnie and Clyde (qui n'a rien de Dirty South d'ailleurs !) :

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...