Aller au contenu

La folle journée de ferris bueller - John Hughes - 1986


Messages recommandés

Que dire: c'est LE chef d'oeuvre de John Hugues. A voir, à revoir, à partager, et bien plus encore. Prenez un peu de la gravité jamais patho de Breakfast Club, l'autre teen movie vraiment essentiel du grand Hugues (même si Sixteen Candles et Une créature de Rêve, c'est anecdotique, mais sympa comme tout) et rajoutez à cela un bon kilo d'humour, une énergie jeune fabuleuse, une b.o qui suit le rythme tgv de l'oeuvre...

Voilà, c'est en cela que John Hugues est essentiel (R.I.P), ce film le prouve: il a su comprendre non pas SA jeunesse (ce que beaucoup font en illustrant l'époque de leur jeune âge) mais l'adolescence d'aujourd'hui (enfant, des années 80, mais ca n'a pas beaucoup changé), comprendre les doutes et les états d'esprit, montrer ce que les jeunes veulent voir, les rassurer, les faire rire, éduquer les parents, ne jamais prendre les ados pour de gros cons. Il illustre avec brio, crédibilité et passion une période emplie de sentiments contraires, de sensations de stress et d'extase, de découvertes, de choix, de libertés, une période en apesanteur où l'avenir se fait vague, incertain, illusoire.

 

-Tu veux faire quoi plus tard ?

-Aucune idée !

-...la fac ?

-Ouais ! Pour y faire quoi ?

 

Tous les désirs des ados sont contenus en la personne de Ferris, certainement un gros fantasme de Cameron lui-même, personnage terriblement attachant et touchant. Ferris, lui, conduit une belle caisse, vit de par la liberté totale, la ruse, triche sans se faire choper, chante, est presque un demi-dieu, met tous les adultes au tapis. Une sacrée image.

 

Certains gags laissent entrevoir les fameux Home Alone scénarisés par Hugues (petites friandises de Nouelle !), tout ici est parfait, dans le bon ton, drôle, sincère, bref, un des meilleurs films jamais faits sur l'adolescence.

 

Pour preuve que ce film là est immortel, ainsi que Breakfast Club -bien plus sensible celui-ci-. J'ai montré les deux films à tous mes potes du bahut, ils ont tous adoré, et tout leur semblait si vrai...Respect !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 months later...
  • Réponses 73
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Ca fait un peu mal à mon derche quand je repense à ce bon vieux John Hugues (Jean-Marie Poiré lui a payé ses cassoulets en fin de carrière, il pouvait remercier) mais pour une fois qu'une pub pour bagnole me fait sourire...

(à noter que je croyais initialement que Cyril repostait sur ce topic pour rappeler à tout le monde qu'il trouvait ce chef d'oeuvre tout pourri, mais non en fait, je suis rassuré)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 months later...

C'était bien.

 

Drôle et un peu triste, parce que c'est la fin d'une période de la vie des héros, et qu'après ils vont tous faire des trucs moisis dans leur vie : Broderick va se retrouver dans une merde avec Meg Ryan et Jean Réno, la copine de Ferris Bueller dans Time Cop, c'est pas beau la vie.

 

Sérieusement, c'est un film entre deux moments d'une vie : un avenir incertain, une jeunesse qui s'enfuit.

 

Très chouette.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

J'ai plus de tendresse pour Breakfast Club (surtout en raison des perso), mais ça reste le film de Hughes le plus abouti, tant au niveau du fond que de la forme. Une énergie qui frôle parfois le cartoon (la poursuite avec le chien, la scène finale), des ruptures de tons sublimes (la grande éclate de la parade à la mélancolie de la scène du musée) et la belle sensation d'avoir vraiment vécu une journée à part entière.

Blu-ray de très bonne tenue, trouvable facile pour moins de dix euros.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quelques bonus sur le blu-ray (en tout cas sur la "Bueller...Bueller...edition"), à savoir une poignée de featurettes. Par contre je ne crois pas que le film ait eu droit à une édition française (vu que bluray américain est zone all avec vf et sous titres français c'est tout comme, mais bon...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 years later...

Je l'ai revu et décidément je n'arrive pas à aimer Ferris.

J'ai envie de lui éclater sa tronche tellement je ne supporte pas de le voir se la raconter pendant toute sa journée.

Ni son pote dépressif pour rien.

 

Franchement j'essaie tous les 10 ans de lui donner une chance mais il me gave.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai envie de le revoir

Jeffrey Jones dans son meilleur rôle, une VF d'enfer, une bo pêchue, Chalie Sheen. Broderik est drôle tout simplement. Et les profs du lycée me font mourir de rire avec une mention spéciale pour le prof d'économie . J'échange pas Ferris contre 10 breakfast club

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

×
×
  • Créer...