Aller au contenu

Dolls - Stuart Gordon - 1986


Messages recommandés

une chouette prod empire, le trailer et l'affiche m'avaient fait flipper gamin

 

 

Un couple et leur petite fille partent en week-end.En pleine campagne,un terrible orage les immobilise et ils trouvent refuge dans une antique demeure habitée par deux charmants vieillards.D'autres voyageurs égarés les rejoignent...La maison regorge de marionnettes et de poupées fabriquées par leurs hôtes.Durant la soirée,les mauvais instincts des invités se dévoilent peu à peu.Mais les poupées veillent.La nuit venue,elle vont s'animer et frapper sans pitié ceux qui ont perdu leur âme d'enfant...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
une chouette prod empire, le trailer et l'affiche m'avaient fait flipper gamin

Chouette prod ? Mais ce film est une tuerie !

 

Un film d'horreur hargneux et très sombre réalisé durant la période phare de Stuart Gordon, celle de Reanimator et de From beyond.

 

Le film est gore, orignale, et vraiment sympa.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vu ce film il y a longtemps maintenant et j'avais bien accroché à l'époque. Une bonne ambiance avec des poupées et des jouets qui tuent. Je me rappelle aussi qu'il y avait quelques effets gores. Il va falloir que je ressorte ma vieille VHS pour m'en faire 1 nouvel avis

Au fait, il ne doit pas sortir en Z2 ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

J'ai du le découvrir il y a deux ans sur le très bon dvd de MGM...malgré le fait que le menu soit composé de photos issues de Nuits de cauchemar

 

Il est étonnant de voir comme Gordon a souhaité un peu calmé le jeu et faire une pause hors des degeulasseries lovecraftiennes auquel il s'était convié, en retournant à des terreurs moins viscérales, moins charnelles, plus enfantines mais peut-être mais tout aussi vicieuses.

On nage entre fantastique traditionnel, avec ses visiteurs perdus dans un manoir en rase campagne (et un soir d'orage, sinon c'est pas drôle), ses mystères magico-gothiques (on ne saura jamais vraiment la nature des poupées) et l'horreur très tendance, avec ses pouffs à la Cyndi Lauper, ses quelques effets gores, ses effets visuels plutôt classes pour une série B de cette trempe (la transformation en polichinelle !).

Le score de Band est, comme à son habitude, élégant : on n'aurait pas vu mieux lors du générique faisant défiler des visages de poupées de manière lancinante : on n'y retrouve toute l'inquiétude qu'on peut ressentir face à la vision d'une poupée de porcelaine, sa beauté froide et irréelle, son aspect figé, sa douceur malsaine. Il y a quelques chose de moins sophistiqué et de plus inquiétants que toutes les créatures de de cire et de sang qui déferleront après coup, entre Chucky, Puppet Master et autre Demonic Toys.

 

A cela, des éléments de contes de fées mordants, où les vilains (marâtre, papa méchant, connasses finies) sont punis comme il se doit, et où la morale prône l'acceptation de son âme d'enfant. Que c'est beau

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 10 months later...

vu hier et j'ai bien aimé, surtout le tandem Ralph/Judy, la belle mère en a pour son grade (salope), les poupées sont bien sadiques, j'ai adoré le bruit de la scie qui coupe du bois quand elles scient la jambe de la mégère, et les soldats pèsent aussi.

j'ai envie de revoir Puppet Master maintenant

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 years later...
  • 7 years later...

Découvert sur le tard sur le BR Sidonis. Plutôt sympa. Très classique, mais efficace. Je trouve le début un peu mollasson, j'ai eu un peu peur, mais la deuxième partie est vraiment top, hargneuse, jouissive, des beaux SFX, une belle ambiance et j'adore le couple de petits vieux ! Un bon petit film d'horreur 80's qui conserve tout son charme et confirme Stuart Gordon comme un des vrais noms marquants de cette décennie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...