Jump to content

Predator 2 - Stephen Hopkins (1990)


Art Core
 Share

Recommended Posts

  • 2 years later...

Revu hier soir, et ça faisait un bail...

Et... *soupir*

Ca a pris un méchant coup dans l'aile, il faut l'admettre... Entre Glover et son pantalon qui monte au-dessus du nombril, Maria Conchita qui joue comme une pantoufle, Paxton qui en fait des caisses, des enchaînements maladroits en ce qui concerne le montage (par moment il semble que le clapman vient à peine de quitter le champ), Glover qui semble pris de panique lorsqu'il doit dégainer, les dialogues d'une rare pauvreté, la photo si sombre qu'on n'y voit que dalle, le film m'a semblé bourré de défauts... tellement que je ne voyais plus que ça, alors qu'il y a quand même quelques bonnes choses à côté de ça, des personnages plus grands que nature, des scènes d'action qui claquent bien, un cadre idéal.... Au final ça fait quand même mal au sac.

Link to comment
Share on other sites

Je me souviens que l'histoire était vachement bien, et que c'était très mal filmée, alors que je l'ai vu adolescent. Si déjà à l'époque je pensais que Stephen Hopkins était un naze, c'est que devait vraiment pas être bien réalisé.

 

Y a eu un jeu vidéo dont j'avais l'affiche dans ma chambre :

 

 

J'ai jamais eu ce jeu, mais d'après la vidéo, c'était pas terrible

 

83vR8OzcnkE

Link to comment
Share on other sites

Je l'avais jamais vu en entier avant cet aprem (j'avais chopé que des bribes lorsqu'il passait à la TV).

 

Predator n'a jamais fait parti de mes films cultes (comme Alien) : j'aime pas trop les films avec des bestioles à buter. Et ce film ne va pas me faire changer d'avis.

 

Bon commençons pas les points positifs : y a une bonne ambiance, l'ouverture avec Danny Glover qui arrive et sauve une unité du SWAT à lui tout seul pèse des cachalots , Gary Busey à piqué la combinaison argentée qu'Henry Silva portait dans Les Guerriers du Bronx (d'ailleurs j'adore

sa mort. Il dit à Danny Glover de se barrer, que c'est une affaire entre lui et le Predator puis il se fait buter le plan d'après )

, y a des rastas qui fume des bedots gros comme des poutres dans une bagnole enfumée (ça m'a rappelé... Le Boulet ) et Maria Conchita Alonso est bonne et presse les couilles de son coéquipier avec ses mains.

 

Mais à coté de tous ses bons points, j'ai trouvé ça assez platement mis en boite. On sent bien le temps passer quand meme. Le problème, c'est qu'il n'y a aucun enjeu dans le film (pourquoi les Prédators attaquent ? pourquoi des dealers ? Qu'est-ce qu'ils foutent sur Terre ?). Bref comme quelqu'un l'a dit plus haut, on comprend rien à la logique de la bestiole et encore moins celle des humains

(j'ai toujours pas compris ce qui a fait foirer le plan de Gary Busey à la fin).

J'ai rien contre les films qui n'expliquent pas tout, mais de là à rien expliquer... Encore, si c'était compensé par du bourrinage intensif, on passerait l'éponge, mais non meme pas

 

Je vais me refaire le 1, qui m'avait semblé mieux foutu et plus bourrin !!!

Link to comment
Share on other sites

(j'ai toujours pas compris ce qui a fait foirer le plan de Gary Busey à la fin).

 

 

Ben il se dit que ce con de predator il le voit grâce à sa vision thermique, alors il fait tout pour se rendre invisible aux yeux du vilain alien. Seulement voila, le con c'est Gary Busey, car il n'avait pas pensé que le predator possédait plusieurs modes de vision (pour sa défense, il faut dire que dans le premier film le predator n'en a qu'un seul) et que donc il était plus invisible, donc il se fait buter et pis c'est fini....

 

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Je ne sais pas si c'est le DVD de l'époque mais quand je l'ai revu il y a peu j'ai trouvé ça pas très joli.

Sinon j'aime toujours autant mais moins qu'à l'époque. Il a un peu vieilli visuellement (après c'est peut être mon dvd...).

Mais sinon des carnales et des bamboclat qui se font éplucher par le predator ça restera toujours un bon kiffe.

Link to comment
Share on other sites

Je l'aime bien, ce film. Hopkins se démarque astucieusement du premier en version urbaine et ça le fait plutôt pas mal (dans mes souvenirs, en tous cas).

N'avait-il pas marché à ce point pour qu'on ait ensuite été sevré de la créature durant autant de temps ?

Link to comment
Share on other sites

Peut être aussi qu'à l'époque, on savait se contenter de 2 ou 3 volets sur une saga et qu'on cherchait pas à en faire 8 dès que ça marchait ! (bon, en vrai, j'idéalise un peu, si ça avait cartonné, on aurait eu un 3, ok...). En même temps, quand on voit la gueule de ce qui a suivi sur le Predator, ils auraient pu continuer le sevrage...

 

IMDB annonce budget de 35M$ pour des recettes US de 30M$, donc oui, échec... (57M$ monde ce qui est pas fou fou)

 

En tout cas, vous m'avez bien chauffé pour le revoir, ça fait un bail et j'en ai un bon souvenir !

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai finalement revu hier. C'est toujours sympa, mais j'avais un souvenir un peu meilleur qd même...

 

Clairement, ça ne joue pas ds la même catégorie que le 1er, c'est juste une série B survitaminée, bourrine, bis à souhait, efficace (ce qui est déjà très bien), mais pas plus non plus. Un peu trop de "hors champ" aussi dans les meurtres, quelques trucs un peu torchés, bon voilà, ça le fait, bonne ambiance, mais c'est pas non plus THE classique.

 

Au jeu des comparaisons, je dirais que c'est comme Robocop 1&2. Le premier est un chef d'oeuvre absolu, intemporel. Le 2 est un décalque bourrin, sympa, série B à 200%.

 

Très sympa qd même hein, mais je vais pas le revoir tous les ans.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
Idem, ça vaut bien le premier.

Ah ben c'est sûr, le Mc Tiernan c'est du big mamouth 80's...mais j'avoue que j'ai ma préférence pour cet univers urbain darkhorsien, complètement à la masse et chaotique. C'est beau, ça brûle, ça flingue de partout et le Predator vient foutre un boxon encore plus grand au milieu de tout ça.

La scène du train Le carnage dans l'appart de luxe l'apparition dans le cimetière dans les flaques d'eaux

La dernière partie est un peu lourdaude à vouloir nous refaire le coup du "on-sait-pas-ce-qu'il-ya-sous-le-masque", mais bon l'apparition du groupe de Predator pèse assez pour racheter ça

 

Assez d'accord avec ça

 

Un pur film de canicule aussi ça.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Revu à l'instant et j'ai encore trouvé ça un peu mou du genou. C'est plein de bonnes idées mais la réalisation foireuse (tous les meurtres sont hors-champ ou dans le noir, Danny Glover a l'air d'un papi qui va faire une attaque à la moindre baston) et le fait d'avoir toujours du mal à m'attacher aux persos (qui sont survolés et pas très charismatiques) m'ont fait décrocher. 

 

La fusillade d'ouverture poutre toujours autant. 

 

 

Dispo en ce moment sue Prime vidéo avec l'épisode 1 et tous les Aliens.

Edited by Desperado
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...