Jump to content

Osa - Oleg Egorov - 1985


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

 

L'an 2000 approche... La planète n'est plus qu'une terre aride où l'eau potable, devenue une denrée rare, se vend à prix d'or. Plus de gouvernement, plus de justice. C'est le retour à la barbarie.

 

Mais il y a Osa, belle et redoutable, qui manie l'arbalète comme personne. Des brutes sans scrupules ont massacré ses parents lorsqu'elle était enfant. Aujourd'hui, elle n'a plus qu'un seul but : retrouver les meurtriers et accomplir son implacable vengeance...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Mouais, ce MAD MAX au féminin n'est franchement pas terrible, ça se prend très au sérieux et tente une approche engagée de son sujet. Malheureusement, le look des quelques décors font passer LE GLADIATEUR DU FUTUR pourune super-production à côté de la pauvre OSA à laquelle il manque énergie, rythme et violence.

Mais il y a Etienne Chicot

Link to comment
Share on other sites

  • 8 years later...
 Share

×
×
  • Create New...