Jump to content

Tourist trap - David Schmoeller - 1979


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

un film que je recherche (ma vhs est fatiguée )

 

 

Deux jeunes gens, Woody et Hélène, voyagent à travers le désert et tombent en panne de voiture. Woody part à la recherche d'une station-service et disparait. Voyageant derrière le couple, Jerry, Becky et Molly arrivent en jeep près d'Hélène. Incapables de le trouver à la station-service déserte, tous les quatre arrivent à "L'Oasis perdue de Slausen"... ne trouvant pas Woody là non plus... la jeep ne veut plus démarrer...

 

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai en Z1 (En VO évidement).

 

Excellent film, une putain de claque lorsque je l'ai découvert (assez récement), alors que je m'attendais à un banal survival sous influence de TCM.

 

Ben, si c'est effectivement un peu sous influence de TCM (comme tous les survivals des 80's ! ), c'est en tout cas vraiment très bon.

 

Chuck Connors est excellent et fait limite chier dans son froque !

Link to comment
Share on other sites

J'aime beaucoup.

 

Ce film, qui n'aurait pu être qu'un slasher parmi tant d'autres, se révèle au contraire plûtot original et doté d'une ambiance envoûtante. L'utilisation des mannequins et des pouvoirs télékinésiques de Slausen sont autant d'idées bien exploitées, la première scène de meurtre est tout bonnement excellente, et la musique de Pino Donaggio renforce encore davantage l'atmosphère inquiétante du film.

 

Et puis, Tanya Roberts quoi...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 4 weeks later...
  • 3 weeks later...

Le dvd de Mad ne reprend pas le peu de bonus proposé par Artus...c'est vachement bizarre.

Menus très laids, mais présence de la v.o c'est déjà ça.

 

La copie aurait pu être encore mieux s'il n'y avait pas des tâches partout putain ça craint...

Revu donc ce soir en dvd : rien n'a bougé depuis la précédente vision, j'aime toujours autant Et pourtant un slasher sans seins et sans gore, c'est pas gagné. Schmoeller mise tout sur la bizarrerie et l'ambiance, et à défaut de donner des nuits blanches, c'est quand même très inquiétant. Itout que le tout aussi réussi The Funhouse en fait. Des cousins de slasher quoi...

Quelques éléments ont été repris dans le House of Wax de Serra : le passage du corps à la statue de cire "conscient", les deux frangins dont un masqué, le groupe de jeunes paumés dans la cambrousse...

Jolie zik de Donaggio et d'excellentes trouvailles très 4th dimension comme ces mannequins brailleurs. Vraiment un très bon film.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Y a que des gens qui aiment ?

Oui ?

Ah bah c'est normal en même temps... parce que c'est un bon film qui tient encore bien la route. Economie d'effet... véritable ambiance malaisante... un slasher d'une catégorie rare, celle du genre étrange. Rare donc précieux.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...

C'est toujours très bien. Le rythme est un peu vacillant, la trame est assez calquée sur celle de TCM, mais c'est suffisamment rempli d'idées et d'images bizarres pour se démarquer de ses congénères. Rien que le premier meurtre est un grand moment de malaise diffus, avec ses mannequins qui surgissent d'un plan à un autre. Très déstabilisant.

Il y a eu deux blu-ray sorti cette année, un aux States chez Full Moon (apparemment cut, en tout cas y'a un sacré imbroglio) et en Angleterre chez 88 films (sans ST anglais).

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...