Jump to content

De Dominee (Le Pasteur) - Gerrard Verhage (2004)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Inédit chez nous et découvert sur le DVD Z2 NL :

 

 

1.85:1 - 16/9 - DD 5.1 et piste DTS d'excellente facture!

s/t anglais et français.

1H49

trailer.

 

il existe une édition 2 dvd avec making of, interviews, etc...

 

Inspiré de l'ascension d'un caïd de la drogue dans l'Amsterdam d'entre 1976 et 1980.

Klaas, surnommé "De Dominee" (le Pasteur) est un jeune homme de bonne famille, en rupture avec son père(Huub Stapel, le héros de l'Ascenceur). Il décide de faire du commerce du hasch son métier. Avec son ami Adri, il tente de gravir les échelons et de le faire sans violence. La rencontre avec Annette, la secrétaire de son premier revendeur, va le propulser à la tete d'un empire. Les dégats collatéraux vont aussi apparaitre.

 

Ecrit et réalisé par Gerrard Verhage, il s'agit de prime abord d'un polar de facture classique. Il emprunte un chemin propre aux polars US des années 30-40 (l'amitié indéfectible, la fascination du monde du crime, l'interet amoureux pour une jeune femme trouble, un peu femme fatale, la tentation de l'intégrité dans le crime, etc..). La première partie ne surprend guère, si ce n'est par le fait de voir ce type de films se passer aux Pays Bas.

Très belle photographie naturelle, qui met bien valeur une Amsterdam en mutation, entre gris bleu, couleurs émergentes au diapason d'un homme en train de sceller son destin. La psychologie de chaucn, plutot équivoque, se dessine au fur et à mesure d'un récit finement détaillé.

 

Le récit se concentre surtout sur l'amitié entre le "Pasteur" et son ami Adri, ex champion de kickboxing au grand coeur. A eux deux, ils vont réussir à prendre le marché du hasch sur la ville et le pays. leur parti-pris de faire du comerce duhasch un commerce "si possible" non violent, en attendant la légalisation, va vite se réveler non avenu. L'arrivée d'Annette va également précipiter l'histoire, tant elle s'avère jalouse de l'amitié qui unit les deux hommes. Au-dela de la confiance, elle n'arrive pas à s'interposer entre eux.

 

La violence va aller crescendo dans la deuxième partie du film, lorsque le Pasteur va se rendre compte qu'une cargaison lui a échappé. Meme derrière les bareaux, il assure le suivi et traquera le(s) traitre(s). Calme, posé, toujours habillé en noir, il impose le respect à chacun. En comptant pour cela sur l'interprétation animale de Peter Paul Muller dans le rôle de Klaas.

 

Plutôt que de céder à l'action inutile, voici un film qui prend le temps d'installer son ambiance ambigue. Le commerce que Klaas effectue est-il vraiment illégal dans son essence? Le film ne prend pas vraiment parti. Cela se retrouve également sur la mise en scène, classique àlà aussi, mais précise dans ses cadrages et l'image de la violence qu'elle propose. A la fois mécanique, froide mais implacable. A ce titre, la séquence de l'agression d'un homme chez un ferrailleur (aux 2/3 du film) est d'une brutalité surprenante.

 

J'ai été tout d'abord intéressé (mais pas emballé ) au début puis graduellement sous le charme d'un film étrangement froid, surtou pour le fait de prendre fait et corps pour ce persoanneg étrange du Pasteur. Retors mais fidèle à ses convictions, ses amitiés et à une certaine vision entière des relations entre chacun.

 

Du très bon!

 

le film annonce (en néérlandais- format wmp)

 

http://www.a-film.nl/trailer.php?id=30&did=00001407

 

le site officiel :

 

http://www.dedominee.nl/

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...