Aller au contenu

Parasite - Charles Band - 1982


Messages recommandés

 

Set in the year 1992, ten years after a limited nuclear war as destroyed most of the USA, scientist Paul Dean has developed a new form of leach-like parasite which can grow to large portions every time it eats. Then, evil government agents storm his lab and he's forced to flee deep in the nearby desert and persued by a "merchant" (government agent) intent on reclaiming the last two parasites Paul has. The first is in a silver container, the other is in Paul's abdomen. Paul seeks shelter in a small desert town populated by scavengers which threaten his work, while one local girl, Patrica Wells, forms an alliance with Paul to help him find a way to kill the parasite within him without killing himself, as well as find a way to kill the other one which gets loose and will soon multiply into many thousands unless killed soon.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Grosse déception....

Le visuel de Melki fait fantasmer un max, mais le visionnement du machin n'en est que plus difficile. C'est con à bouffer du foin.... mais il y a bien 2-3 choses à sauver:

 

Paul Dean sauve une fille nue d'un viol collectif via une bagarre au ralentit. Pas contente, elle tentera de lui péter la gueule. Les punks très stupides sont visiblement incarnés par de purs amateurs ne trouvant que rarement leurs marques. La 3D nous fait bénéficier de pleins d'objets en gros plans (serpent tirant la langue, pistolet laser pointé vers la caméra, bonbons colorés volant dans les airs, tuyau enfoncé dans le ventre d'un vilain, et bien sûr le parasite du titre surgissant toutes dents dehors du ventre de son hôte tel un clone d'alien). Et des effets gores plutôt corrects mais malheureusement très très rares ainsi que des parasites de toute beauté (et concoctés par Stan Winston). Le problème est que le film est d'un ennui redoutable que tous ces éléments ne parviennent pas à faire oublier ses nombreux défauts dut à un scénario convenu et à une mise en scène molle. Fort de ce succès commercial, Charles Band se lancera dans l'aventure METALSTORM, autre film de SF post-nuke en 3D nettement plus friqué et bien plus fendard, qui malheureusement se cassera les dents au box-office.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 years later...

1h20 qui en paraissent 12 mais j'ai bien aimé. Un postnuke Sf très cheap dont les 3/4 du budget ont du servir à louer la Lamborghini. Il ne se passe rien, le casting est loin d'être au top (Demi Moore en tête) mais les fx 100% latex sont bien foutus (la vieille est terrible) et malgré tout, un petit budget 80's a toujours plus de gueule qu'un petit budget d'aujourd'hui. J'ai rarement vu autant de grain sur une copie et ça me plait. J'aurais bien aimé le voir en 3D.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 7 years later...

J'aime bien les vieilles prod/réa de Charles Band (Rayon Laser ) et celui-ci ne déroge pas à la règle !

 

Bon c'est un peu chiant, ultra cheap et ça repompe Mad Max et Alien. Mais les effets spéciaux full latex sont tops, c'est pro, emballé correctement et Demi Moore est toute mimi. Enfin la plus grande réussite du film ça reste le score de Richard Band. Faut vraiment que je trouve l'OST.

 

Surpris par la très mauvaise réputation du film. je dis pas que ça mérite un status culte ou d'être réhabilité mais je pense que le bisseux averti et bon public y trouvera son compte !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
×
  • Créer...