Jump to content

L'homme de Rio - De Broca - 1964


DPG
 Share

Recommended Posts

40 ans et pas une ride ! Voilà ce qu'on peut se dire en revoyant la fraicheur de cet "Homme de Rio" aujourd'hui encore

 

Bebel à Rio donc, à la poursuite de sa fiancée enlevée (Françoise Dorleac) pour une histoire de statuettes et de chasse au trésor.

 

On a donc là une sorte de mètre étalon de film d'aventures à la française selon moi. Un pur divertissement populaire, porté par le seul (ou en tt cas le meilleur) acteur que l'on ait eu pour ce genre de films : Belmondo !

 

Bebel qui court, qui vole, qui conduit des voitures, des motos, des velos, qui court, qui se bat, qui nage, qui esquive des voitures, des balles, qui court, qui se balance de lianes en lianes, etc... Tout cela n'offre que peu de répit, mais magnifique répit pour des scènes de comédies tout aussi réjouissantes, le charme de F.Dorleac offrant un parfait contrepoids aux pitreries et bons mots de Bebel.

 

Un très sympathique dépaysement brésilien donc, à mi-chemin entre Tintin, Indiana Jones, James Bond, et finalement tout ce que l'aventure a pu produire au 20e siècle, sur fond de samba, bossa et zik de G.Delerue, un De Broca en gde forme aux commandes, un excellent film à ranger entre "Les tribulations d'un Chinois en Chine" et "Le magnifique" du même tandem et à revoir sans modération les jours de déprime et de grisaille !

 

Link to comment
Share on other sites

J'aime beaucoup également, c'est très drôle, inventif et surprenant.

J'adore la scène dans laquelle Françoise Dorléac (il me semble...) demande à Bebel de quelle couleur il veut la voiture.... Le plan qui suit m'avait fait pisser de rire...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...