Jump to content

Cannibal Holocaust - Ruggero Deodatto (1980)


Nicolas
 Share

Recommended Posts

 

Une équipe de journalistes composée de trois hommes et une femme se rend dans la jungle amazonienne afin à la recherche de vrais cannibales. Bientôt, la troupe ne donne plus aucun signe de vie. Le gouvernement américain décide alors d'envoyer une équipe de secours sur place. Celle-ci retrouve, grâce à une tribu amazonienne, les cassettes vidéos de la première équipe, qui renferme le terrible secret de leur disparition...

On oublie les évidences des fois m'enfin quand même!

 

Je l'ai revu hier soir, ca reste un must. On a beau se fader tous les cannibales italiens c'est celui qui laisse une trace indélébile quoiqu'il arrive. ("Cannibal Ferox" appelle une grille de lecture bis plus traditionnelle je trouve, là on verse dans autre chose)

 

Je trouve toujours aussi méprisable la mise à mort gratuite d'animaux pour les besoins d'un film, ca ca ne changera jamais d'un iota quoiqu'on pourra dire et je suis pas convaincu non plus du réel apport pour le film, si ce n'est l'aberration polie devant le truc... passé cela, il y a l'évidence tout de même d'une puisssante mise en scène, ou tout est maîtrisée, pensé, pour choquer mais pas seulement. Le film interroge de tout son long, sur le point de rupture entre réalité et fiction comme rarement. La charge anti-journalistes peut paraître lourde, mais finalement replacée dans un film qui vomie l'Humanité dans son entier, ca passe / ou son acceptation dans son entier, ca dépends comment l'on se place.

Pensé comme film ultime du genre, faut reconnaître qu'il en est pas loin.

Link to comment
Share on other sites

Sincèrement je ne suis pas 1 grand (ni gros ) fan de films de cannibales mais je trouve que ce Deodato est le plus abouti dans le genre avec peut-être le Cannibal ferox de Lenzi. Sinon je suis entièrement d'accord avec toi mon p'tit Haribo (par contre j'en ai déjà mangé des comme toi et pis Haribo c'est rigolo !!! ) c'est honteux de tuer gratuitement de pauvres bêtes sans défense (l'éléphant lui on peut car il en a lui des défenses ).

 

Bon j'vais me coucher moi !!!

Link to comment
Share on other sites

Ben merde, j'adore la bo et je zappe toujours le chapitre sur la tortue.

 

c'est pas ma came, ce genre de films italiens snuff and gore (pop and gum) mais il supporte bien le temps que ce soit de par les messages sous-jacents ou au niveau fx et en tant que film d'"horreur"ca reste une claque.

Link to comment
Share on other sites

Un chef d'oeuvre.

 

Poignant, choquant, émouvant, scandaleux.

 

Il y a tout dans ce film.

 

Le thème, composé par l'immennse Riz Ortolani, est une des plus belle chose que j'ai jamais entendu. Une oasis de beauté dans cet univers de violence et de mort que décrit Canibale holocaust !

 

Magnifique.

Link to comment
Share on other sites

ça reste un film d'exploitation mais tout de meme beaucoup plus abouti et personel que les autres films de cannibales. Deodato fait passer un véritable message sans jamais tomber dans le racoleur, les acteurs sont excellents, la bo est sublime et les scènes gores sont ultra-réalistes pourtant on a vu bien pire dans le genre...

 

sinon, je ne comprendrai jamais la comparaison avec CF qui n'est qu'une petit Z rital très moyen et racoleur à mort qui cherche à faire plus trash et plus gore que son predecesseur. (AMHA)

Link to comment
Share on other sites

Cannibal ferox c'est du bis ... Cannibal holocaust c'est une tentative de faire un film choc . La ou cannibal ferox nous montre une aventure sympathique , agrementée de scenes bien plus gores que le deodato , ce dernier pond un veritable petard mouille : on voit rien , on ressent rien ; bref c'est une arnaque ce film , un piege a cons quoi . D'ailleurs il a marché

Link to comment
Share on other sites

Cannibal ferox c'est du bis ... Cannibal holocaust c'est une tentative de faire un film choc . La ou cannibal ferox nous montre une aventure sympathique , agrementée de scenes bien plus gores que le deodato , ce dernier pond un veritable petard mouille : on voit rien , on ressent rien ; bref c'est une arnaque ce film , un piege a cons quoi . D'ailleurs il a marché

 

Ahahahah

Link to comment
Share on other sites

Cannibal ferox c'est du bis ... Cannibal holocaust c'est une tentative de faire un film choc . La ou cannibal ferox nous montre une aventure sympathique , agrementée de scenes bien plus gores que le deodato , ce dernier pond un veritable petard mouille : on voit rien , on ressent rien ; bref c'est une arnaque ce film , un piege a cons quoi . D'ailleurs il a marché

 

Non, en fait rien

 

 

 

 

Sinon, ce film me tétanise a chaque vision.

Beaucoup de mal d'ailleurs a expliquer son interet a des non initiés mais c'est clairement un trés grand film.

Link to comment
Share on other sites

CH est un chef d'oeuvre, un film qui m'a réellement marqué. Le sentiment que j'ai ressenti est vraiment étrange. Non pas que le film soit spécialement dégoutant (même si j'ai détourné les yeux lors de la sène de la tortue) mais c'est avant tout l'histoire qui marque.

Après, c'est vrai que c'est pas évident tant le film est complexe (ceci n'engage que moi).

D'ailleurs Lenzi à rien compris puisque dans son film ce sont les cannibales qui tourmentent les gentils gens de la ville

CH c'est l'alchimie totale entre le propos et la forme. Je reste même d'ailleurs persuadé que cette réussite est accidentelle de la par de Deodato !

Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs Lenzi à rien compris puisque dans son film ce sont les cannibales qui tourmentent les gentils gens de la ville

 

 

faut revoir tes classiques mecton , ce sont les gens de la ville ( le dealer ) qui terrorisent les sauvages ( viols , meurtres , tortures dont enucleation - arrachage d'oeil si vous preferez ) qui par la suite se vengent et devienent cannibales ...

Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs Lenzi à rien compris puisque dans son film ce sont les cannibales qui tourmentent les gentils gens de la ville

 

 

faut revoir tes classiques mecton , ce sont les gens de la ville ( le dealer ) qui terrorisent les sauvages ( viols , meurtres , tortures dont enucleation - arrachage d'oeil si vous preferez ) qui par la suite se vengent et devienent cannibales ...

 

A ben merde, je me souvenais pas que dans Cannibal Ferox c'était pareil que Cannibal Holocaust. Quel con, toute mon argumentation se casse la gueule alors. J'ai plus ma place sur ce forum maintenant !

Aurevoir

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Revu pour la première fois depuis mon adolescence....

Et c'était une belle claque! J'avais oublié à quel point le film frappe méchamment. Un sublime portrait dégueulasse de notre belle société civilisée prête à tout pour le bien de son prochain . Je ne vais pas revenir sur l'écarissage de bestioles. Mais pour le reste, c'est d'une efficacité radicale et je suis bien obligé de reconsidérer mon avis au sujet de Ferox que je trouvais supérieur jusqu'à samedi soir - sans doute parce que l'accumulation de barbaque m'avait plus marqué, et donc satisfait, quand j'étais jeune.

Un putain de film.

Link to comment
Share on other sites

Tout comme Salò, un monument d'horreur viscéral qui colle à la peau, et peut-être encore plus vu son cadre authentique et primaire. Et la fin a ce véritable pouvoir de transformer son spectateur en véritable torchon.

Sans doute le film bis italien le plus révolutionnaire de sa génération.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...