Jump to content

Imprint de Takashi Miike (2006)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Imprint"

 

 

Un américain se rend dans un petit village japonais afin d'y retrouver la femme à qui il a promis de l'ammener aux USA. Arrivé sur dans le lugubre petit bourg, il décide de paser la nuit avec une prostitué afin d'essayer de receuillir des informations sur celle dont il est éperdument amoureux. La nuit va être longue, très longue ......

 

 

 

Sacré Takashi Miike, cette fois ci, son petit scandale, il ne l'aura pas volé !

 

Tel un kamikaze se lançant tête baissé sur un porte avion yankee, le voilà qu'il par à l'assaut de l'univers aseptisé de la télé américaine, univers pourtant déjà bien malmenné depuis quelques temps par des séries TV bien corsées, dont bien évidement "Master of Horror", initié par Mike Garris et dont la plupart des segments tiennent au la main niveau violence la dragée haute à la plupart des productions horrfiques actuelles.

 

Comme souvent chez Miike, celà commence assez lentement, sans fioriture. Le récit prend son temps, et, au bon de d'une 20n de minutes, on commençe tout de même a se faire un peu chier. Mais c'est alors que les réjouissances commencent.

Et là, l'amateur un peu éclairé de cinéma asiatique ayant eu la chance de voir quelques films de Tehuro Ishii, de rester tout de même assez dubitatif, malgré la satisfaction de voir un spectacle d'un sadisme que le maitre n'aurait ma foi pas regnié.

 

Cependant, et c'est là que ça devient sérieux, ce n'est rien comparé à se que réserve la suite, suite qu'il faut cependant remettre dans le contexte de sa diffusion (celui, comme je l'ai dit, de la télévision US) et du caractère très religieux des USA pour en saisir toute l'audace et le coté completement dingue.

 

On assiste alors à une sorte de conte macabre extrement glauque et il faut bien l'avouer un brin traumatisant, délivrant de fugaces mais bien marquantes images mordides, le tout baignant dans une atmosphère malsaine et sordide assez impréssionnante, surtout lorsqu'on s'était un peu trop vite réjouit (ou désolé !) que l'épisode ne soit finalement pas si corsé que ça.

 

Si l'épisode vire après un peu au grand guignol (ce qui ne s'avère finalement pas si génant que ça) se n'est que pour mieux retrouver vers le dénoument l'aspect sombre dans lequel il s'était précédement enfoncé.

 

Un dénoument ambigue, en forme de bras d'honneur à l'amérique, laissant le spectateur perplexe, essayant de retrouver peu à peu ses esprits après ce qu'il vient de vivre.

Link to comment
Share on other sites

Excellent épisode, qui clôture cette première vague de manière plutôt malsaine. Outre les quelques passages chocs, l'histoire de Miike dégage tout au long de son déroulement une ambiance pesante et plutôt violente. Ca part un peu dans tous les sens mais putain qu'est ce que c'est bon

 

Il va vraiment falloir que je me penche, suite à quelques pages que j'avais pu lire dans un numéro de Cinétrange, sur les Chinese Torture Chamber et autres

 

SPOILERS

Car ici la scène de torture, si elle n'innove pas vraiment compte tenu de ce que l'on a pu voir dans Audition par exemple, reste tout de même sacrement efficace , je n'arrêtais pas de me tripoter le bout des doigts durant la scène hehe

Les passages relatant l'histoire de la famille, entre le frère alcoolique entretenant une relation incestueuse avec sa soeur qui se débarrasse de foetus ou de jeunes nourrissons comme des tampax usagés est assez fort aussi, filmé de manière totalement neutre, accentuant ainsi le malaise.

Link to comment
Share on other sites

Il va vraiment falloir que je me penche, suite à quelques pages que j'avais pu lire dans un numéro de Cinétrange, sur les Chinese Torture Chamber et autres

 

N'hésite pas, ça mérite le coup d'oeil.

 

 

Sinon il me semble que ce thread mérite une transmutation, car il s'agit d'un film AMERICAIN et non asiatique. RING TWO de Nakata est un film ricain, comme le remake de LA COLLINE A DES YEUX, donc zou, transmutator en action...

Link to comment
Share on other sites

C'est donc le premier film Américain de Miike.

Sinon la news dans les notules asiatique du dernier mad fait état d'une idée de projet d'adaptation d'un bouquin de King par Miike, ca serait produit par Garris et ils souhaiterais avoir Clint Eastwood et Kitano dans le cast

Link to comment
Share on other sites

C'est donc le premier film Américain de Miike.

Sinon la news dans les notules asiatique du dernier mad fait état d'une idée de projet d'adaptation d'un bouquin de King par Miike, ca serait produit par Garris et ils souhaiterais avoir Clint Eastwood et Kitano dans le cast

 

Putain, s'il réussit, ce serait le summum !

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Ah ouaih quand même !

Le film à montrer a toute les femmes enceintes

 

J'ai plus qu'adorée, ça commence gentiment, puis on monte crescendo et plus on avance plus Miike en rajoute dans l'extrême.

 

Un des meilleurs segments de la série à mes yeux.

 

Miike est un punk, on lui file de la thune pour faire un épisode d'une série TV ricaine et il se permet d'aller encore plus loin que ces propres films

 

J'adore (je le pique a ZombiGirl ce smiley)

Link to comment
Share on other sites

C'est donc le premier film Américain de Miike.

Sinon la news dans les notules asiatique du dernier mad fait état d'une idée de projet d'adaptation d'un bouquin de King par Miike, ca serait produit par Garris et ils souhaiterais avoir Clint Eastwood et Kitano dans le cast

 

je déments fermement cette rumeur , takashi ne m'a prévenu de rien.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...