Jump to content

Vendredis Bis à la Cinématheque


trentreznor
 Share

Recommended Posts

Tous à Bercy demain soir pour un vendredi Bis spécial Joe d'Amato à partir de 20h dans la salle Henri Langlois avec ANTROPOPHAGOUS et BLACK SEX/IL SESSO NERO/LE SEXE NOIR, le tout en présence de George Eastman alias Luigi Montefiori.

 

A noter que le second film a été scénarisé par Eastman.

 

Link to comment
Share on other sites

Erratum:

 

Contrairement à ce qui était annoncé, George Eastman n'était pas la ce soir.

Mais on a eu nos deux films, ainsi que l'intervention d'un confrere italien de la revue "NOCTURNO", ils ont entrepris de restaurer des copies de films de genre plus ou moins connus des 70's (des classiques comme "Antropophagus" et des raretés comme "Il sesso nero") en Italie.

 

Mais c'était un tres bon Vendredi Bis à la cinématheque, rendez-vous le 28 Avril pour un double polar italien avec "Bandits à Milan" et le "Big racket" de Castellari.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Je continue ce thread pour mettre le programme du mois de Juin et franchement les parisiens ont vraiment de la chance (je me demande même si je ne vais pas prendre un aller retour express )

 

Voilà chanceux !

 

CINEMA BIS: "SEXE ET VIOLENCE MADE IN FRANCE"

 

15 Juin 2007

 

Le résumé :

 

S’il est un genre dans lequel la production française de série B s’est illustrée sans restrictions ni complexes, c’est bien dans le film sexy, qu’il soit soft ou hard, mâtiné de polar ou de comédie, coquin, paillard ou franchement pornographique.

 

Nous accueillons à la Cinémathèque deux artisans majeurs de ce filon national, dont les carrières se sont souvent croisées et qui ont plusieurs points communs : le goût de l’érotisme décliné sous toutes ses formes, et le désir de s’aventurer dans des expériences rarement tentées par le cinéma commercial hexagonal.

 

Nous avons déjà rendu hommage à la Cinémathèque à Jean-Claude Roy, sympathique artisan d’un cinéma à l’ancienne qui toucha au polar (L’Insolent), la comédie (Les Combinards) mais qui acquit ses lettres de noblesse avec le cinéma érotique ou pornographique sous le pseudonyme de Patrick Aubin. Dressage est un des titres les plus ambitieux de l’érotisme soft des années 80. Dans la lignée de Education anglaise, mélodrame coquin pimenté de sado-masochisme et d’inceste, Dressage qui réutilise ces ingrédients sulfureux (avec aussi le voyeurisme et l’humiliation) est écrit par Jean-Claude Roy, qui devait à l’origine le mettre en scène. Tombé malade quelques jours avant le tournage il devra céder la place à son ami Pierre B. Reinhard. Pierre B. Reinhard est lui aussi un habitué du hard français qui tâta de la comédie dénudée (Le Diable rose) et même du fantastique avec le célèbre La Revanche des mortes vivantes, incursion courageuse dans le cinéma gore à la française. Pierre B. Reinhard fut également monteur sur des films comme Commando Mengele d’Andrea Bianchi (production Eurociné) et… Massacres, notre second film de la soirée, dernière long métrage en date de Jean-Claude Roy pour le cinéma, trépidant thriller interprété par Charley Boorman (le fils de John, acteur dans La Forêt d’Emeraude) et le légendaire Pierre Clémenti qui fréquenta aussi les marges du cinéma de genre français (Clash, Canicule).

Olivier Père

 

 

 

20h00 - Dressage

 

de Pierre B. Reinhard

France/1986/98'/35mm

Scénario de Jean-Claude Roy et Jean-Philippe Berger.

Avec Véronique Catanzaro, Patrick Guillemin, Marc Henry, Pierre Doris,

 

Deux jeunes libertines initient un garçon et une fille de bonnes familles aux plaisirs de la perversité sexuelle.

 

Séance suivie d'une rencontre avec Jean-Claude Roy et Pierre B. Reinhard

 

22h30 - Massacres

 

de Jean-Claude Roy

France/1991/100'/35mm

Montage de Pierre B. Reinhard.

Avec Charley Boorman, Pierre Clémenti, Eva Mazauric, Takashi Kawahara.

 

Un tueur psychopathe est mêlé à un trafic de « snuff movies » et affronte la mafia coréenne.

 

 

CINEMA BIS: "VIOLENCE ET SEXE MADE IN U.S.A."

 

29 juin 2007

 

Le résumé :

 

Aux confins du cinéma d'exploitation et de productions aux qualités plus louables, Les Massacreurs de Brooklyn et Le Sexe sauvage sont deux titres à redécouvrir du cinéma américain d'action. Fils spirituel de Robert Aldrich, John Flynn est l'auteur de quelques grandes réussites (Echec à l'organisation, Rolling Thunder, Pacte avec un tueur). Les Massacreurs de Brooklyn est une des dernières productions AIP, explorant des thèmes qui traversaient le cinéma d'action de l'époque, à la suite d'Un justicier dans la ville de Michael Winner : l'insécurité dans les grandes villes, la violence urbaine, la tentation de l'autodéfense. Très bien mis en scène et interprété, Les Massacreurs de Brooklyn est un film profondément pessimiste, voire dépressif, et dessine le portrait d'une société malade et de personnages marginaux.

Le Sexe sauvage vaut mieux que son titre français racoleur. C'est un titre méconnu et néanmoins important du cinéma indépendant américain du début des années 70, qui atteint des sommets de violence et de mauvais goût, dans la pure tradition de Russ Meyer, Eddie Romero ou Jack Hill (c'est ici l'Amérique rurale qui est brutalement décrite), mais propose une réflexion originale sur le bilan des mouvements contestataires nés contre la guerre du Vietnam, la libération sexuelle et la persistance du fascisme.

 

Olivier Père

 

 

20h00 - Les Massacreurs de Brooklyn (Defiance)

 

de John Flynn

États-Unis/1980/103'/VOSTF/35mm

Avec Jan Michael Vincent, Danny Aiello, Theresa Saldana, Art Carney, Don Blakely.

 

Un chômeur échoue dans un quartier misérable de Brooklyn où une bande voyous fait régner la terreur.

 

22h15 - Le Sexe sauvage (Brute Corps)

 

de Jerry Jameson

Etats-Unis/1972/90'/VF/35mm

Avec Paul Carr, Joseph Kaufman, Alex Rocco, Michael Pataki.

 

Un convoi de mercenaires, anciens combattants du Congo et du Biafra, fait halte dans un petit village mexicain en se rendant sur un champ de bataille d'Amérique Centrale. Un violent conflit éclate entre les soldats et un groupe de hippies.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
bon courage pour MASSACRES, mieux vaut prévoir un stock de redbull pour rester eveillé !

 

Oui c'est un peu dur, beaucoup même, mais Pierre Clémenti visiblement en descente d'héro durant tout le film mérite un coup d'oeil

SFX de Benoit Lestang quand même...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 4 weeks later...

Encore une mise à jour ! On a rajouté la programmation de 2004, ainsi que le mois de juillet 1995. Et le reste me direz-vous ? Et bah il est photocopié, et il n'attend qu'à être rentré dans la page. J'ai donc en ma possession, et donc bientôt vous la quasi-intégralité de ces programmations.

 

Quasi ? Oui, il me manque juste UN catalogue, que la BiFi n'avait pas. Je recherche donc la prog des soirées bis de mars-avril 1997. A vot' bon coeur, msieurs dames !

 

 

http://www.1kult.com/2011/02/17/les-soirees-bis-de-la-cinematheque-programmation/

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 3 weeks later...
  • 2 months later...
 Share

×
×
  • Create New...