[[Template core/front/global/favico is throwing an error. This theme may be out of date. Run the support tool in the AdminCP to restore the default theme.]] Aller au contenu

Vos concerts bis


Messages recommandés

  • Réponses 733
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

hier soir avec julien et benj on a vu en concert dieu en personne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HUBERT TEMPETE !!!!!

 

on a eu une pensée émue pour nick lezob et DPG !!!

 

c'était à la hauteur de sa réputation, completement

 

 

à la fin de son concert il a enchainé un festival de blagues completement

 

 

soon les videos de benj et le live complet by rhod

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

283184_10150279339498369_719863368_7601251_5274173_n.jpg

 

 

 

https://www.facebook.com/video/video.php?v=10150283964226100&comments

 

 

 

si ca marche pas, Benj IL LA FOOOO ICI LA VIDEOOOO !!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'été en Suisse, les festivals pullulent, affichant une tripotée de groupes qui ne m'intéressent pas.

Sauf un, il s'appelle Pully For Noise, c'est à Pully donc, à côté de Lausanne, et bizarrement, ils n'y jouent pas de la noise. spa grave, j'y suis allé quand même.

 

Vendredi, ça a commencé avec Twin Shadows, un groupe au nom d'actioner HK mais à la présence scénique toute relative. J'ai écouté ça d'une oreille distraite et mon oreille s'en foutait finalement pas mal d'autant plus que la guitare était pleine d'effets de réverbe ou de flanger dégueulasses. Donc j'ai bu des bières.

 

Ces rigolos étaient suivis par Wild Beasts. Un nom qui te fait espérer une horde de chevelus nauséabonds déverser des flots de distos sur scène. Et ben c'est pas du tout ça, à la place on se choppe des petits britons propres sur eux. Ces mecs là m'ont donné des envies de meurtre. En fermant les yeux, j'ai eu l'impression d'écouter un groupe de reprises de U2. Ces mecs ont utilisé exactement la même marmite que Bono et ses potos pour faire le même type de soupe indigeste. A vomir. J'étais vénère, alors j'ai bu des bières.

 

Afin de me laver les oreilles de cette merde, je me suis dirigé vers la micro scène, un four où il faisait 55 degrés, ou tu transpires comme un boeuf en ne rien faisant, juste en étant là. Et sur la scène, il y avait cette fille, Oy et ses micros auxquels sont attachées de petites poupées de chiffons qu'elle tape afin de lancer des boucles sonores qu'elle venait d'enregistrer (ou pas). Eléctro-soul, parfois enlevé, parfois déglingué, c'était d'une richesse vertigineuse et surtout bourré de talents. Entre sa voix de velours, ses paroles drôles et pertinentes, ses mimiques faciales, ses yeux roulants et sa musique entraînante, il y avait de quoi tomber amoureux de cette fille au charme indéniable. Après avoir perdu 2 kilos de sueur sans même avoir levé un orteil, je les récupère vite fais en me sifflant 2 litres de bière fraîche.

 

L'un des gros morceaux de la soirée, c'était la venue de Blonde Red Head, et ça avait l'air très bien, avec de belles plages de guitares saturées, ce qui m'a soulagé car j'avais peur de quelque chose de très asptisé. Mais j'ai passé la majorité du concert à discuter avec une charmante petite nana avec qui j'ai sifflé des bières. On s'est marré en nous moquant de plein de monde, c'était super.

 

Après, la grosse tête d'affiche de la soirée, Trentemoller, en live, pas en DJ set. Je précise mais en même temps je n'avais absolument aucune idée de ce que ça allait donner. C'est juste que la moitié de la planète m'a bassiné avec la venue de Trentemoller et que ça allait déchirer ça putain de race. Et je dois dire que je me suis bien éclaté! Il faut dire aussi que je commençais à être un peu rond du coup ça a peut-être influer sur mon appréciation générale, mais je dois dire que l'équipe sur scène a donné une sacrée patate à un public malheureusement composé à moitié d'imbéciles qui râlaient dès que tu commençais à bouger un peu. Ces cons n'ont fait qu'alimenter les envies d'action des autres, du coup on a même eu droit à un petit pogo ce qui a visiblement fait plaisir au groupe lui-même.

 

Après: vider des fûts jusqu'à 4 heures du matin.

 

Lendemain, après un aspégic et un jus de fruits, retour sur le champ de bataille.

 

Premier groupe que je vois: Honey for Petzi, une bande de lausannois qui sont vraiment bons et comme le bon vin, ils se bonifient avec l'âge. Majoritairement instrumental - sauf depuis leur dernier album - ces ptits jeunes ont pris un peu d'assurance et commencent enfin à se lâcher sur scène. Il est vrai qu'ils ont 10 d'expérience dans les pattes, mais la scène, ça n'a jamais vraiment été leur truc. Sauf que là, il me semble qu'ils se sont décoincés et le résultat est épatant. C'était énergique, électrique et entêtant. Allé, faites vous du bien: http://www.myspace.com/honeyforpetzi - ah ben tiens, c'est dommage, il n'y a que des choses du dernier disque... plus pop malheureusement.

 

Après il y a eu Saul Williams. Le père du slam ou je ne sais plus quelle éthiquette on lui donne. Du coup grosse surprise d'entendre de la guitare manipulée par un échappé d'un groupe de métal, une batterie, des percus et un black qui fait des bonds partout. Passé l'effet de surprise du premier morceau, il faut se rendre à l'évidence: c'est quand même bien moisi. Très basique, bêtement répétitif, Saul Williams m'a vite fatigué, donc je suis retrouner dans le four où j'avais vu Oy le soir d'avant.

 

Et là, un mec avec un nom à la con: Piano Chat, pour une perfo guitare-percu-sample aussi furieuse que drôle. Surexcité, le mec qui devait peser dans les 40 kilos suait comme un bucheron scandinave en plein sauna. Il sautillant partout où il pouvait (il avait à peu près 3 mètres carré d'espace pour se produire). J'ai juste regretté que le son était un peu faiblard, plus de patate n'aurait pas fait de mal.

 

Après, le gros morceau: Death in Vegas. Intro langoureuse, riffs répétitifs, la sauce ne prend que moyennement, le concert peine à démarrer. Au bout de trois morceaux, j'étais à deux doigts de jeter l'éponge lorsque par incroyable un coup du destin (ou peut-être était-ce la bouteille de blanc qu'on venait de terminer) le concert prend une direction plus bruyante, dark, pesante et planante. Du coup je suis resté scotché et au final: c'était une réussite.

 

Ce ne sera pas la ces du dernier de la soirée, Crookers, une sorte de DJ à la con que les programmateurs ont du récupérer dans une poubelle d'Ibiza.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Maceo Parker et son funky saxophone au Grand Casino de Bâle hier soir. Plus de deux heures de musique délivrée par un artiste généreux et heureux de la communion qui s'est établie avec son public.

Et après le concert je suis allé predre rapidement dans les machines à sous les 20 francs qui nous ont été offerts par le casino.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Après 5 jours de LUFF à me faire saigner les oreilles (mentions spéciales aux japonais de Kuruukrew qui étaient apocalyptiques!), je me suis fait hier une soirée musique pépère au festival Heartland.

 

Le programme a été mis sur pied par Howe Gelb (un mec qui a bossé avec Cat Power, PJ Harvey, ...), invité d'honneur de cette édition.

 

Hier soir donc, pour commencer, ils ont ouverts les "hostilités" avec David Pajo, ancien membre de Slint... Pajo joue joliment de la guitare façon "je suis dépressif et je vais m'ouvrir les veines dans deux minutes, monde de merde" et ma fois, oui, c'est joli.... mais au bout de 15 minutes je me suis quand même gentiment emmerdé et j'ai préféré fumer des clopes à l'extérieur, dans le froid.

 

Puis arriva Jason Lytle, ex-bûcheron de Grand Daddy. Le monsieur a ses fans, vu l'engouement du public pour ses chansons. Il a gardé sa vieille chemise à carreau et côté musique, c'est de la folk sympa (mais pas trop quand même), j'avais l'impression d'être dans un bouge du fin fond du Kentucky à siroter une budweiser.

 

Et Timber Timbre, un groupe tout mou, folk aussi que je ne connaissais pas et que je n'écouterai sans doute plus jamais.

 

C'était bien.... Tiens, Kuruukrew repasse à Lausanne ce week-end, je crois que je vais en remettre une couche...

 

8plAIZD7mls

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 months later...

Dimanche soir: concert de Earth et sa folk pachydermique... vraiment étonnant de voir ces mecs rester constamment dans la retenue alors qu'on s'attend à ce que tout explose à tout instant... mais non. Tout reste extrêmement maitrisé, lourd, presque envahissant, voire étouffant, une musique de trippé qui rappelle que Dylan Carlson faisait partie des junkys notoires du Seattle de la grande époque.... Pas certain que je retournerai les voir lors d'un futur passage, mais très content d'avoir pu assister à un show des pionniers du sludge (genre qu'ils n'abordent plus depuis longtemps malheureusement).

 

xYXfX_nYNiE

 

Et hier soir, le champion du monde de la basse déglingos, à savoir Les Claypool lors d'un double show Primus totalement déjanté surplombé de deux cosmonautes gonflables géants scrutant la foule hystérique comme autant d'insectes décérébrés suant tout ce qu'ils peuvent sur les slaps tordus du maître. C'était simplement magnifique, et même en ce qui concerne les morceaux plus récents, finalement bien plus efficaces sur scènes que sur CD. Bref, Primus still sucks!!

 

r4OhIU-PmB8

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

C'était dimanche dernier:

 

JACK AND THE BEARDED FISHERMEN en début de soirée, du stoner frenchie qui déboite pas mal avec 3 guitares, une basse, une batterie. Les morceaux sont longs, sombrent parfois dans du sous-Metallica (là je dois donc préciser que je n'aime pas Metallica) un peu mièvre avant d'emprunter des voies plus rondes, plus lourdes, plus bourrines lors de plages finales qui fleurent bon les dessous de bras. Les riffs sont bons, le rythme est prenant, le jeu de scène est énergique. Je ne les connaissais pas et c'était une petite découverte plutôt sympa.

 

 

C'éait donc en prélude à MOTORPSYCHO, groupe défini comme culte que j'avais vu il y a une quinzaine d'année, c'était un concert de merde vraiment, mais vraiment pourri, dégoulinant de pop, très éloigné du rock prog planant des débuts. Et là, grosse baffe, les mecs semblent sortir tout droit des seventies et de s'être gavé de champignons rigolos: cheveux longs, barbes hirsutes, fringues pas possibles et surtout un son franchement hallucinant, ce qui tombe bien puisqu'on a eu droit à deux heures de rock psyché noisy truffé de distos malmenant des lignes de basse entêtantes. Une sorte de Pink Floyd grungy crasseux joué à plein tube, j'en avais mal aux oreilles, et pourtant elles sont entrainées! Un concert vraiment plaisant, mais trop long car se finissant sur une sorte de vieille jam jazzy toute pourrie... sont cons quand même de terminer comme ça...

 

324ud0TbxHw

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

 

Passé l'énooorme retard et une première partie absolument à chier, ce fut court mais sacrément bon. J'avais eu des échos assez déçu du précédent, mais là faut croire que Manson était sacrément en forme ! Rien que l'intro du concert s'ouvrant sur la zik de Suspiria,

On zappe un peu les deux titres du dernier album : les titres les plus connus ont été mieux traités et putain, quel défouloir Et le final sur Beautiful People, bon voilà quoi

Reste une partie du public, très "confessions intimes", exaspérant au plus haut point

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh, pour ma part, même si je suis pas un grand spécialiste de concerts, j'en ai quand même fait un certain nombre. Et de ce que j'ai vu, c'est surtout un truc très ricain le coup de "On vient, on fait notre 1h15 / 1h30 et on se barre", le rappel tu te le fous au cul et tu te torches avec, etc... J'ai jamais de trucs aussi courts que les cainris pour des artistes français.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Rien à voir avec la nationalité, c'est vraiment une question de personnalité. Une fois j'ai vu Fugazi, les mecs sont revenus... 5 fois!! Le public et le groupe étaient complètement morts de fatigue, mais ce que l'un donnait l'autre le rendait avec plus de ferveur encore... C'était énorme!

Après, si c'est en festival, les mecs ne font jamais de rappels, sauf - éventuellement - s'ils sont les derniers à monter sur scène. Timing oblige.

Sinon, le plus court que j'ai fait, c'était Björk, accompagnée d'un orchestre de chambre. 50 petites minutes pour un billet qui m'avait coûté un bras. C'était très bien, mais quelle frustration!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Vu hier soir Justice aux arènes de Nîmes et c'était comment dire... ABRASIF

 

En première partie Busy P, DVNO et les 2 many dj's ont enchainés leur set de part et d'autres des arènes et après Justice pendant presque 2 heures... 4 heures non stop pour donner des insomnies à ces cons de Gardois, merci Justice

 

"Audio, video, disco" est plus "tranquilou" que "Cross" mais en live ça envoi le bois

 

WxxqSzaW6_w

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Iggy Pop

 

Le rock ça conserve. Ce mec a plus de 60 piges et il fait encore n'importe quoi sur scène.

Du gros calibre (I Wanna be your Dog, No Fun, The Passenger, Lust for Life...), du pogo non stop...je suis en miettes

 

Assez monstrueux.

 

En première partie, Shaka Ponk, bon, je connaissais pas. Déjà je sais pas si l'ingé son était bourré ou si c'est habituel mais j'ai mis un moment à comprendre que ces gens ont un chanteur/chanteuse. C'était juste inaudible. Du coup, je suis incapable de vous dire si ça chante en français ou en anglais, ni même de différencier les chansons. Reste le rythme, apte à faire sauter dans tous les sens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...
Iggy Pop

 

Le rock ça conserve. Ce mec a plus de 60 piges et il fait encore n'importe quoi sur scène.

Du gros calibre (I Wanna be your Dog, No Fun, The Passenger, Lust for Life...), du pogo non stop...je suis en miettes

 

Assez monstrueux.

 

En première partie, Shaka Ponk, bon, je connaissais pas. Déjà je sais pas si l'ingé son était bourré ou si c'est habituel mais j'ai mis un moment à comprendre que ces gens ont un chanteur/chanteuse. C'était juste inaudible. Du coup, je suis incapable de vous dire si ça chante en français ou en anglais, ni même de différencier les chansons. Reste le rythme, apte à faire sauter dans tous les sens.

ils chantent en franglaispagnol des trucs qui ne veulent rien dire (à l'origine pour un public allemand), si ça peut t'aider.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...