Aller au contenu

HOSTEL 2 - Eli Roth, 2007


Messages recommandés

J'adore aller sur des forums pour voir la haine des gens sur des banalités. Le mec sort que il ne va pas faire un film qui sera sur les écrans avant l'été prochain et dit aux gens d'aller le voir et c'est une merde puante.

 

Je me demande ce qu'aurait dit les gens si Fincher avait écrit ca.

En même temps c'est melting et Dragonball qui sont toujours là à l'affut.

 

J'adore les thread avec autant de mauvaise foi...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 86
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Nan mais il a raison Joe. Ca rigole, ca rigole, mais rappelez vous comment le monde étatit triste avant les films d'Eli Roth.

On peut bien lui pardoner un si petit manque de modestie.

Ah, je me souviens un jour avoir attendu avec une certaine impatience une film qui parait il était ultra glaque et ultra gore. J'avais même acheté le DVD néerlandais parce que le film ne voulait pas pointer le bout de sa queue en France. Ce film s'appellait ...... "Cabin Fever" !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je me demande ce qu'aurait dit les gens si Fincher avait écrit ca.

Oh la la, j'imagine meme pas si ca avait ete Besson dis donc...

 

Oh putain. Et Michael Youn. Là c'était même pas la peine. Y'aurait un thread de 10 pages en 2 minutes.

 

Sinon pour Dragon... on sait tous que tu as l'habitude de te faire entuber en lisant les posts des autres. Faudra un jour t'y faire. Peut être aller voir un psy mais arrête d'accuser les réalisateurs.

 

En tout cas Eli Roth (que je n'aime pas particulièrement je précise) a acheté un disque de brittney spears.. quel enculé. quel salaud !!

 

A suivre...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sinon pour Dragon... on sait tous que tu as l'habitude de te faire entuber en lisant les posts des autres. Faudra un jour t'y faire. Peut être aller voir un psy mais arrête d'accuser les réalisateurs.

A l'époque ou les previews sut Cazbin Fever sont sorti je suis même pas sûr que je postais déjà sur DVDrama !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'adore aller sur des forums pour voir la haine des gens sur des banalités. Le mec sort que il ne va pas faire un film qui sera sur les écrans avant l'été prochain et dit aux gens d'aller le voir et c'est une merde puante.

 

En même temps ce n'est pas du tout ce qu'il dit... enfin pas en ces termes. Relis mieux

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah j'adore ce thread! Il existe en livre ou quoi? Je le veux On dirait le thread sur Tarantino mais sans Flo qui casse les couilles (je plaisante Flo) Je vais me faire frapper

Sinon, je n'ai jamais vu Hostel et vu le succès qu'il a eu auprès des djeunz, je ne suis pas près de le voir. D'ailleurs, c'est marrant qu'il se plaigne genre "les blockbusters supportent le piratage, mais mon petit film indépendant en soufre terriblement". Je suis vraiment désolé pour lui. Quelle guigne...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nan mais sans deconner, Roth est peut etre un gros con, mais il a certainement bossé dur sur son film, perso je doute pas de sa sincerité, ses films peuvent plaire, moi j'aime, qu'il enrobe ça de marketing fallacieux je m'en cogne, voir une copie pirate merdique circuler ça doit vraiment être rageant et malgré le caractère pretentieux et faux cul de son mot d'humeur, je le comprends parfaitement, il y a de quoi être dégouté. Sa reaction est humaine, il va niquer un coup se bourrer la gueule, rammasser les millions d'Hostel II et ça ira mieux demain.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nan mais sans deconner, Roth est peut etre un gros con, mais il a certainement bossé dur sur son film, perso je doute pas de sa sincerité, ses films peuvent plaire, moi j'aime, qu'il enrobe ça de marketing fallacieux je m'en cogne, voir une copie pirate merdique circuler ça doit vraiment être rageant et malgré le caractère pretentieux et faux cul de son mot d'humeur, je le comprends parfaitement, il y a de quoi être dégouté. Sa reaction est humaine, il va niquer un coup se bourrer la gueule, rammasser les millions d'Hostel II et ça ira mieux demain.

 

Maître Zob a parlé.... quelle sagesse

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Ca a l'air d'etre la cata pour Hostel : Chapitre II en France egalement (demarrage presque de moitie de ce qu'avait reussi a faire le premier opus).

 

Personne n'est alle le voir ce week-end ?

 

Meme Le Monde y est pourtant alle de sa critique 4 etoiles.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3476,36-933855@51-891339,0.html

 

 

Perso j'ai vraiment bien aime. Pour moi le film ne devrait pas tant plaire a ceux qui avait deja ete depasse par le premier, et il y a egalement des chances que le jeune public cretin en mal de gore qui avait apprecie le premier lui chie dessus car la suite est quand meme profondement plus reflechie et moins riche en SAW-esqueries. Il y a des elements qui m'ont surpris venant de Roth (la scene des encheres, la scene a la Bathory, les decors deja plus baroques...), surtout etant donne la fourchette de temps assez reduite entre les deux tournages. Et j'aime beaucoup les liens fait entre les deux films, le puzzle se complete parfaitement. Maintenant c'est clair que le film souffre d'une interpretation vraiment moyenne, et de geekiness aigue qui vient pointer le bout de son nez aux mauvais endroits (par exemple la courte scene ou Beth decouvre la salle des 'tetes'), mais le decalage assez constant dans tous les films de Roth se retrouve encore ici et heureusement : ca fait passer la pilule comme une grosse farce a ne surtout jamais prendre au serieux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu vendredi dernier dans une copie dégeu, en vf et dans le ciné le plus pourrie de Lyon (les 8 nefs)

 

J'ai détesté et je m'en suis même voulu d'avoir emmené un pote voir cette merde.

 

Roth en plus d'être con est aussi limite limite sur sa vision des européens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Roth en plus d'être con est aussi limite limite sur sa vision des européens.

 

Je ne sais pas, je trouve que ça fait parti du jeu, ou en tout cas de la "mythologie Hostel" si je puis dire. On va me retorquer, que dans ce cas là ça excuse tout, mais bon fallait s'attendre à quoi une fois qu'on avait vu Hostel premier du nom ?

 

Je n'ai pas eu la "chance" de cotoyer Roth comme certains de mes amis ici qui m'ont dit tout et son contraire à son propos, mais il y a un truc dont je suis presque sûr, c'est qu'il est à chaque fois ravi de tourner en Republique Tchèque, et qu'il a donné de l'huile de coude pour faire son film dans des conditions autres que celles à sa dispo en Californie, donc je le vois mal avoir une perception raciste de l'Europe de l'Est. Ensuite, lui dit que ses "Hostel"s jouent justement des préjugés qu'a le reste du monde de ces republiques d'ancienne union soviétique, et je le rejoins totalement, mais bon c'est ma vision du film personnellement. Certains ont trouvé Borat raciste également, et c'est une façon de voir les choses comme une autre.

 

Ensuite, franchement pour avoir vécu quand même ici 3 ans, même si c'est bien moins dangereux que Paris , on voit quand même des trucs méga chelous régulièrement, et qui alimentent les fantasmes. Quand je suis revenu en train de nuit de Cracovie à Prague, je peux dire que la scene correspondante du film est même loin de rendre compte à quel point l'experience est unique dans une vie

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu le week end dernier en salles et plutôt déçu.

 

La première partie du film est très très longue...

 

Les redites sont nombreuses et la méchanceté gratuite du premier est moins présente.

Quant au raz de marrée gore et sexe annoncé, c'est carrément niet!

Alors que le scénario était prétexte à tripaille et scènes de cul, on devra se contenter de 2 nichons et d'un quart de pubis entre aperçu.

Aucune des trois actrices principales ne se fout à poil: une honte!

 

Spoiler:

a seule très bonne idée du film est d'aborder partiellement le point de vue des deux tueurs, ce qui permet une identification assez dérangeante, comme celle déjà sentie dans "the lost son" de Chris Menges.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien aimé.

Kekesédrole!

Beaucoup plus fun que le premier pour ma part, qui m'avait laissé quand même un sale goût dans la bouche en raison de son dualisme mainstream / exploitation d'arrière garde, la symbiose n'était pas encore totalement opérante de mon point de vue... avec cette suite, il en profite pour préciser l'esprit de sa démarche. Le point est fait. C'est donc bienvenu!

Alors oui, y a une part de roublardise indéniable dans le cinéma d'Eli Roth, mais içi la logique tourne à plein régime des participations clins d'oeil à l'affirmation d'une horreur graphique toujours plus prononcée. Il sait y faire pour apater et montre avec ce film qu'il sait satisfaire ce qu'on attends d'un produit gentiment branque et gore.

Comme pour SAW 3, il m'est arrivé de détourner le regard en m'auto-persuadant que ce n'est que du cinéma, mais la diffèrence c'est qu'içi j'étais content de reposer les yeux sur le film.

Une suite pour faire mieux, je suis pas contre le concept ! ^^

 

Ensuite, lui dit que ses "Hostel"s jouent justement des préjugés qu'a le reste du monde de ces republiques d'ancienne union soviétique, et je le rejoins totalement, mais bon c'est ma vision du film personnellement.

 

Je te rejoins là-dessus... qui n'a jamais imaginé l'envers de décors désafectés (en plus j'habite dans l'Est de la France moi! La région suicide sinistrose par excellence )... le film exploite ce genre d'apprioris primaires dans un pur esprit exploitation, je ne pense pas non plus qu'il ait eu l'intention de livrer une étude de moeurs rigoureuse et délicate.

Et pas de morale à la con à la SAW içi!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai beaucoup aimé moi, je l'ai trouvé bien plus maïtrisé que le premier avec une ambiance beaucoup plus travaillée et une mise en scène parfois vraiment inspirée (la mise à mort de la première jeune fille, la préparation des bourreaux...) de plus je l'ai trouvé visuellement magnifique avec une photo sublime et un vrai travail sur les décors (voir encore le meurtre de la jeune fille visuellement magnifique !!).

 

Du très bon pour moi et la partie sur les bourreaux est vraiment excellente et apporte beaucoup surtout que les acteurs sont très convaincant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

Pffff ....

 

Ce qui rend cette suite moins nase que le premier c'est toute la partie où Roth se met du côté les bourreaux. On peut pas dire que ce soit l'extase non plus mais ça permet un peu de sortir un chouille de la redite dans laquelle est plongée le reste du film.

Parce qu'à part ça on est quand même dans le décalcage complet, hein. Même structure, même première moitié chiante comme la pluie qui suit les aventures de trois pouffes en vacances, même frémissement gore très léger, par séquences, qui permet d'éviter le coma, et même final avec vengeance de la gentille.

Au débit de cette suite on déplore un manque patent de plans nichon qui frôle le scandale (mais on voit un monsieur tout nu, c'est dégueulasse !).

Au crédit, ben une scène sympa avec Deodato, une castration sympa, et c'est tout.

 

Je mets cette suite très légèrement au dessus de l'original mais de peu, pour moi ça reste quand même trèèèès faiblard ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...