Jump to content

The Perfect Man - Mark Rosman (2005)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

Peter, ton post a disparu dans le crash. Je me souviens plus ce qu'on en disait, mais il me semble que ca t'avait tellement emballé que tu en sautais gracieusement a travers des fenetres.

 

La jeune Holly Hamilton est lasse de voir sa mère, Jean, seule et célibataire. Elle échafaude bientôt le plan parfait pour dénicher l'homme parfait pour sa mère et par la même occasion lui faire retrouver le chemin de la confiance en soi.

 

"Now I just don't have a homepage. I have a home". C'est sur ces mots bloggés sur son IBook que se terminent ces 1h40 de torture mentale infligées par la toujours plus cruche Hilary Duff. Déjà dès l'apparition du menu du DVD avec ces cubes porte-photos en 3D qui bougent dans tous les sens, on sent qu'on va avoir mal, très mal, en pressant le bouton "play". Et la catastrophe ne se fait pas attendre. J'ai jamais autant crier "GRELUCHE !!!" ou "BITCH !!!" à l'écran que pendant ce film. Hilary Duff est encore supposée avoir 16 ans dans le film, avec ses gros boobs, non quoi ! Ce n'est pas la seule approximation du film malheureusement. Pour un film de filles, j'ai quand meme trouve le message general carrement reducteur Tu leur offres des fleurs et un CD "Saddest Love Songs Ever" et t'es l'homme parfait. Le pire c'est non pas que le film soit niais, c'est qu'il soit TELLEMENT niais qu'on ne peut pas s'empecher d'interpréter l'histoire de la mauvaise maniere. Tout sonne faux, maladroit, voir légerement malsain. Hilary Duff qui écrit des lettres d'amour a sa propre mere en se faisant passer pour un celibataire de 40 ans, ou alors se lance carrement dans du cyber-flirt avec elle ; ou quand elle pointe a l'improviste chez l'oncle de sa meilleure amie : pourquoi ?? on se demande. Il aurait ete naturel que sa niece y aille mais non, il leur semble plus natuel a toutes les deux que ce soit celle qui le connait le moins qui y aille. On a donc une fille de seize ans qui se ramene chez ce dude coureur de jupons qui la fait assoir sur son sofa, et la conversation qui s'en suit met carrement mal a l'aise. On se demande ou les producteurs veulent en venir. Le sidekick gay est monstrueusement ridicule, l'homme parfait en question est un vieux beau a-la-Dubosc, et Heather Locklear... well...

 

Seul ombre d'un gidigydigy au tableau, Vanessa Lengies, la te-pu chaudasse de "Waiting", ici mega sexy.

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...