Aller au contenu

Dark City - Alex Proyas (1998)


Messages recommandés

Syno:

Un matin, un homme se reveille dans une chambre d'hotel. John Murdoch decouvre qu'il est recherche pour une serie de meurtres sadiques. Cependant, il ne se souvient de rien. Traque par l'inspecteur Bumstead, il cherche a comprendre et part a la recherche de son identite. Il s'enfonce dans un labyrinthe mysterieux ou il croise des creatures douees de pouvoirs effrayants. Grace au docteur Schreber, Murdoch reussit a se rememorer son passe et la serie d'atroces assassinats dont il est le suspect numero un.

 

Un petit sujet pour des news concernant Dark City

 

Alex Proyas pense de plus en plus à réaliser une suite à sa ville sombre, le thriller futuriste Dark City. Voilà qui devrait ravir les nombreux fans du film, même s'il n'y a encore rien de concret. Le réalisateur avait en effet déjà parlé d'une suite pour I, Robot, un projet finalement jamais mis sur pied. Prudence donc.

 

Salué par la critique comme étant le film de la maturité, en rapport avec son succès précédent The Crow, Dark City installa une fois pour toute Alex Proyas au rang des réalisateurs incontournables pour les films de SF. Une atmosphère ténébreuse et inquiétante, un scénario haletant et un casting judicieux (Jennifer Connelly, Kiefer Sutherland, Rufus Sewell ou encore Melissa George) contribuèrent à la réussite du film.

 

Le réalisateur australien se dit "de plus en plus intéressé par l'idée d'une suite", un projet qui pourrait prendre forme "après la sortie de l'édition spéciale du DVD Dark City".

 

En attendant plus d'infos et peut-être la confirmation d'une suite à Dark City, rappelons qu'Alex Proyas planche actuellement sur un autre ambitieux projet, Knowing.

 

Source: Dvdrama

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Envouté par The Crow, j'attendais avec fébrilité ce Dark City (surtout suite a la bande annonce alléchante et sa musique idoine).

Cependant, j'ai jamais reussi a rentrer dans le film, je sentais a chaque instant que j'etais un spectateur dans une salle de cinéma. Plutot difficile de rentrer dans le trip alors ! Meme si je lui trouvais beaucoup de qualités, son principal défaut etait de m'avoir laissé sur le pas de la porte !

 

Heureusement grâce au DVD, j'ai pu apprécier pleinement la qualité du film, William Hurt y est tres attachant et mériterait bien d'être le personnage principal de la suite (ou prequel ). Les décors rivalisent de poésie sombre, notamment le passage dans la barque et près des quais.

Par contre j'accroche pas trop au combat final que l'on m'avait vendu comme du DBZ, il aurait mérité d'être encore plus "too much" afin d'approcher l'anime. Mais en dehors de ce qualificatif, le combat en lui meme est plutot intéressant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

UN CHEF D'OEUVRE !

 

qui va avoir le droit à un Director's Cut est pour le coup il le mérite vraiment.

 

Sur la radio de Fangoria, David Goyer affirme s'être entretenu avec Alex Proyas pour faire un nouveau montage, nouveau mixage son et des nouveaux effets spéciaux (ça par contre j'aime moins )

 

source : Interview de David Goyer

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...
  • 3 weeks later...

C'est un film prépubère.

C'est objectivement raté et ça ne pourra jamais prétendre hanter les annales. Oui l'esthétique et le référentiel sont là, mais ils évoquent plus de la posture sans vie, du figuratif froid, qu'une oeuvre incarnée.

On a beaucoup reproché à "Blade Runner" son excès de style (comme à Cindy Sander), il faudra reprocher à "Dark City" son excès de flagornerie adolescente, d'une adolescence asujettie aux références officielles.

Chiant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"The Crow" est un film qui attends ses poils, tu as raison. Mais j'aurai toujours plus envie de passer plus de temps avec un garçon perturbé de l'arrivée de ses poils, que celui qui est trop troublé par leur arrivée pour savoir qu'en faire et qui ne sachant plus quoi dire se réfugie dans la certitude. Ce n'est pas vital de sucer la bite à l'expressionisme en 98, c'est de la paresse. Il faut réinventer tout, même la forme.

Notons qu'Alex Proyas a sombré depuis dans la connerie blockbuster va foutre -option je mets tout sur le dos d'un noir- Nul.

 

"The Crow" apparait avec le recul comme le plus sincère.

 

Strange.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si si.

 

Non, mais maintenant si

 

Si, il en avait parlé de façon visionnaire.

jeudi, avril 03, 2008

Dark City : Director's Cut

 

C’était une des arlésiennes du dvd. Le Director’s Cut du Dark City d’Alex Proyas semble à nouveau d’actualité. Il faut dire que les premières infos sur ce nouveau montage datent de juin 2005. Oui, vous avez bien lu, 2005 ! Roger Ebert, le critique de cinéma américain annonçait sur son site qu’il avait enregistré un nouveau commentaire audio pour le film (il en avait déjà enregistré un pour le premier dvd New Line). Et depuis plus grand-chose à se mettre sous la dent.

Mais le site bloody-disgusting.com vient de révéler quelques infos intéressantes. David Goyer, scénariste sur le film, vient d’enregistrer une interview pour un docu d’une heure sur le film et il a aussi révélé que certains effets spéciaux inédits seraient de la partie et que le film serait légèrement plus long. Une sortie limitée dans les salles Us est envisagée, comme souvent chez eux, et bien sûr un DVD et un BluRay.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...
  • 1 year later...

Je viens de me faire le Directors Cut, en fait j'ai tellement oublié ce film que je l'ai quasiment redécouvert à 80%. Difficile de savoir ce qui a été changé, revu, corrigé, j'ai juste noté que le film est plus long que dans son montage d'origine.

Dark City est un film que j'adorais quand j'étais ado. A la revoyure, je l'ai trouvé bien en dessous de mes souvenirs, sans pour autant être déçu. Finalement, ça me rappellerais presque du Caro et Jeunet réussi.

 

Étrange, je me suis refais tous les Proyas ces deux derniers mois, et tous m'ont déçus... mis à part ses deux blockbusters, I Robot (avec quelques réserves, évidemment, mais je trouve que c'est un vrai film de SF, très proche de l'aspect littéraire du genre, ce qui est important pour moi) et Knowing.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 years later...
×
×
  • Créer...