Aller au contenu

The Black dahlia - Brian De Palma (2006)


Messages recommandés

Syno:

Dans les années 40, à Los Angeles, Bucky et Lee, deux inspecteurs, s'attaquent à une affaire de meurtre particulièrement difficile. Une starlette, Elizabeth Short, a été découverte atrocement mutilée. Sa beauté et sa fin tragique deviennent les sujets de conversation de toute la ville.

Certains sont prêts à tout pour en tirer bénéfice... ou cacher leurs secrets. Quels étaient les liens de la victime avec la puissante famille Linscott ? Que vivait-elle dans son intimité ? Et avec qui ? Au-delà des apparences, l'enquête commence...

 

Le trailer est dispo !!

 

http://movies.yahoo.com/feature/theblackdahlia.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

SPOILERS

 

Le massacre. Déjà le scénario n'est pas passionnant un instant surtout pour les fans de l'histoire d'Elizabeth Short (comme le livre d'ailleurs). C'est parfois bancal comme la vieille armoire à mémé (Eckhart qui pète les plombs en 2 scènes) mais ce qui pèche c'est la mise en scène totalement ridicule de DePalma. Parfois nickel mais qui tourne souvent à vide comme ces zombies qui se souviennent ce qu'ils ont été Et DePalma qui essaie de nous refourger ses plans favoris sauf que ca tourne dans le vide. Le plan à la grue qui ne sert à rien, la caméra subjective inutile etc ... sans oublier la mort de Eckhart vraiment mal branlée (le plan sur la statue est un chef d'oeuvre d'inutilité).

 

Le film est très beau à voir par contre mais les acteurs sont assez mauvais dans l'ensemble à commencer par Scarlett Johansson. D'ailleurs je n'avaisjamais remarqué qu'elle avait une aussi grosse tête que ça. Elle me faisait penser à l'ET de pradel.

 

un film à oublier au plus vite !!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Vu hier. C'est une vraie bouse.

Je me suis emmerdé du début à la fin. C'est looooooooooooong....

 

Personnages sans charisme, scénario sans enjeu avec chute de série Z.

Aucune scène mémorable.

C'est aussi un film très soft (alors que le bouquin est paraît-il plutôt hard) comme en témoignent les scènes du film porno clandestin, aussi cochonnes qu'un épisode de Benny Hill.

En plus, c'est tellement mal réalisé qu'on confond les différents personnages (j'ai trouvé le film franchement difficile à suivre).

Les personnages apparaissent et disparaissent sans cesse et au bout d'une heure dès que l'on en voit un réapparaître, on ne sait plus vraiment qui il est.

 

Les acteurs ont un charisme zéro à part Hilary Swank.

Quant à Scarlett Johanson, elle joue effectivement comme une table...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu hier soir et j'ai bien aimé, même si c'est totalement confus et parfois illogique (comment le mec trouve-t-il directement la bonne cabane au milieu d'Hollybouseland?), j'y ai trouvé mon compte. Et DePalma fait peut-être des choses gratuites avec sa caméra, mais il les fait tellement bien que c'est un plaisir immense à chaque mouvement de caméra.

D'Amato fait bien de citer ce plan hallucinant de la statue pendant le meurtre de Blanchard, complètement incompréhensible. Harnett joue comme à manche à chiotte, Johanssen fait super mal la fille prise en plein dilemne tout comme elle fait super mal la fille qui pleure parce que son petit coeur a très très mal... en plus elle n'est pas très jolie. Swank est en revanche impeccable.

C'est pas du grand DePalma, c'est sûr, mais ça se laisse voir et je l'ai trouvé moins chiant que L.A. Confidential.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le film est très beau à voir par contre mais les acteurs sont assez mauvais dans l'ensemble à commencer par Scarlett Johansson. D'ailleurs je n'avais jamais remarqué qu'elle avait une aussi grosse tête que ça.

 

Moi la seule chose que j'ai vu c'est sa grosse bouche, elle est vraiment comment dire.... .... .... indécente

 

Kerozene

 

c'est totalement confus et parfois illogique (comment le mec trouve-t-il directement la bonne cabane au milieu d'Hollybouseland?)

 

oui c'est certain que maintenant que tu le dis je m'aperçois de ces "petits" détails de concordance ou du moins d'explication qui permettrait au film de gagner en fluidité

 

j'y ai trouvé mon compte. Et DePalma fait peut-être des choses gratuites avec sa caméra, mais il les fait tellement bien que c'est un plaisir immense à chaque mouvement de caméra.

 

le plan à la grue est magnifique et je ne le trouve pas inutile mais permet en un plan de faire exister deux actions et donc faire gagner du temps pour la narration car le roman est comme même assez imposant à adapter et j'imagine que ce plan fait partie des astuces de De Palma pour raccourcir le film (l'action du livre se déroule sur 10 ans).

 

Harnett joue comme à manche à chiotte, Johanssen fait super mal la fille prise en plein dilemne tout comme elle fait super mal la fille qui pleure parce que son petit coeur a très très mal... en plus elle n'est pas très jolie. Swank est en revanche impeccable.

 

autant je suis d'accord pour le mec (qu'est-ce qu'il est drôle lorsqu'il regarde les films avec son air ahuri ) autant pour Scarlett, elle est pas jolie ! merde alors à chaque fois qu'elle apparait à l'écran mes yeux faisait bouche-yeux-bouche-yeux-seins-bouche-seins-bouche

 

 

Bon je fais ma ptit'critique. Vu il y a 2 heures et j'ai beaucoup aimé. C'est du 100% De Palma on retrouve tout ses thème favoris (je ne vous ferai pas l'affront de les énumérer ) ainsi que certains plans chère au cinéaste. Les costumes et les décors sont incroyables, surtout quand on sait que quasiment tout a été refait en studio à Prague ou à Sofia, c'est fabuleux. Les acteurs sont moyens mais ça va, je dirai même qu'ils sont au-dessus de la moyenne et ce pour une production Nu Image

Si on les évalue par rapport à leurs autres films là pour le coup on peut dire qu'ils sont pas terrible et pour moi celle qui est minable et bien fade à l'écran c'est Hilary Swank, totalement creuse dans son rôle de femme veneneuse et pseudo femme fatale.

Voilà pas grand chose à dire... c'est un peu brouillon en ce qui concerne l'explication mais rien de dramatique. Il y a certes quelques longueurs mais cela reste un bon De Palma et un très bon film.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors en sortant de la séance, je me suis dit "C'est une bouse". Mais c'est quand même trop fort. Disons que c'est un film raté.

 

Je trouve le début loupé et ça fait pas du tout rentrer dans le film. Dès que l'enquête commence, le film décolle un peu. Puis vient le temps des révélations et là c'est la cata totale. On comprend plus rien et en plus ça devient nul nul nul.

 

En ce qui concerne l'interpétation, j'ai trouvé que ça allait dans l'ensemble. Les décors trop clean m'ont toujours donné une impression de factice.

Quant à la réalisation, à part la scène à la grue, rien de folichon et aucune scène d'anthologie.

 

Un film de merde de plus pour crader la filmo de De Palma...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De Palma is back ??

Z'êtes surs??

 

Je ne comprends pas ce que fait Brian De Palma, je ne comprends pas ce qui lui a plu dans le roman après vision du film, je ne comprends pas comment on peut tomber si bas dans l'approche des actrices en 2006.

Elles sont toute nulles! (à part Mia) Je pensais qu'après un navet comme FEMME FATALE, on ne pouvait que se reprendre quand on a quand même une filmo en marbre comme la sienne.

Swank et Johansson m'ont vraiment fait mal au coeur... enfin surtout la première, déjà plus légitime dans le rôle... parce que Scarlett Johansson merde alors. Elle n'a jamais aussi été ingrate que dans ce film, plus elle appuie le côté femme fatale, plus son côté porcin ressort. C'est indécent de cruauté sur sa personne.

Quant à Josh Hartnett... no comment! Il est totalement sans intérêt. Le mec bandant sans bite.

Alors c'est clair qu'on ne comprends absolument rien à l'intrigue, ce qui me gêne pas dans un polar et ayant lu le livre j'étais en territoire connu, mais ca ne justifie en rien que le film pue le baclage de bide proéminent fainéant frappé de facilité à ce point (le dernier quart d'heure ), impossible de croire également au L.A. du film qui respire son lieu de tournage... paradoxalement c'est trop court pour être assez long et trop long pour ce qu'il dit du roman, car ce n'est qu'un commentaire (bien loin de la transcendance chère à nos amies les poules). Le soucis du temps de lecture qui n'existe pas, existe au ciné. C'est le mérite du film de démontrer ça. Le seul??

 

Je suis ressorti de là, vraiment triste, je voulais sentir de l'énigme, de l'atmopshère, du glam', du brio cosmétique à la De Palma... j'ai eu droit à un honteux ratage semblant réalisé par un tacheron fan de Brian De Palma. Consternant. Y a vraiment un truc douloureux dans ce spectacle.

Le vrai "dalhia noir" reste à faire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...
  • 1 year later...

j'ai rien compris, c'est un peu chiant, j'avais entrevu un bout de l'histoire du Dahlia Noir et j'avais trouvé ça intéressant mais là non c'est relou, on s'en fout et la vieille à la fin c'est vraiment trop vaudeville.

Et j'ai trouvé les seins de Scarlett plus gros que ça tête donc ça me va.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même à la télé il est foireux. Moins bien meme que "les hommes de l'ombre" avec nolte, une variante sympa (juste sympa) autour de ce fait divers. l'adaptation du bouquin reste à faire. L.A confidential reste indétrônable pour le moment (grosse faiblesse pour cops avec james woods perso).

 

et la pirouette du scénar pour illustrer la mort de blanchard - carrément une histoire ds l'histoire ds le bouquin - relève vraiment du grand n'importe quoi. dommage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est d'autant plus dommage que vu le fait divers (quand même atroce) et le bouquin qui reste un de mes plus grosses claques dans le genre, y'avait matière à faire un film qui terrasse des hérissons.

 

Filez moi ça à Friedkin (version années 70) ou à un Joe Carnahan avec un Helgeland complètement sans brides au scénario, bordel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toutes façons même le De Palma de la très très grande époque (que j'adore, soyons clair) me paraît trop maniéré et esthète pour ce sujet qui aurait besoin à mon humble avis d'un cinéaste rentre dans le lard et coup de poing. Enfin ça n'est que mon avis, mais la littérature d'Ellroy (en tout cas ce que j'en ai lu) est tellement syncopée, violente, en tension permanente qu'un metteur en scène fan de plans séquences et de ralentis soignés peut pas coller

 

C'est d'ailleurs le souvenir que j'ai de Cop, mentionné ici, un truc un peu brut de décoffrage. Pour L.A. Confidential le scénario était tellement touffu et bien foutu que la mise en scène plate de Hanson passait parfaitement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Ah oui je confirme que WHITE JAZZ est illisible, j'avais laissé tomber au bout de cent pages alors que je suis un grand fan d'Ellroy...

 

Sinon pour LE DAHLIA NOIR ben oui c'est raté et ridicule comme il a été dit plus haut, par contre à sauver les 3 ou 4 scènes du film dans le film avec Mia, elle EST le Dahlia (mais ça ne sera émouvant de la voir (re)vivre à l'écran, même dans ces scènes aussi étriquées, qu'à ceux qui ont lu le bouquin...).

 

Sinon si il y a aussi le tueur à la fin, il me semble que c'est William Finley, inoubliable Phantom du Paradis, ça m'a fait plaisir de le revoir au bout de deux heures de cette purge...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...