Jump to content

A l'intérieur de Julien Maury et Alexandre Bustillo (200?)


Stéphane
 Share

Recommended Posts

j'en sors et j'ai trouvé ça vraiment très bien.

 

Le film n'est certe pas parfait mais pour un essai c'est plus qu'honnête et ça rejoint "haute tension" de Aja nivveau bis français qui tache ! C'est très violent voir parfois hardcore avec des effets visuels super eficace, l'ambiance et pas mauvaise avec une bande son qui sait faire monter la pression (elle ressemble pas mal à celle du film d'Aja d'ailleurs) et les deux actrices y vont vraiment à fond. Après c'est vrai que la mise en scène est pas incroyable, que parfois c'est téléphoné et que le côté politique et inutile et maladroit mais il n'y a pas vraiment de quoi bouder son plaisirs, ça mérite vraiment le coup d'oeil !

 

Du bon pour moi !

Link to comment
Share on other sites

Vu hier soir (dans une salle helas peuplee de cretins), et c'est que du bonheur !

 

Un film gore, qui tient ses promesses (jusqu'a en rajouter peut-etre un petit peu trop), realise de fort belle maniere (pour un premier film, respect !) et surtout sans aucune concession, jusqu'au boutiste.

 

Quelques menus defauts certes (le film se passe dans le brouillard, le rythme est peut-etre un peu lent, le final frise le grand guignolesque), mais on sent le respect et la passion du genre qui anime les deux reals, et ca fait vraiment plaisir a voir tellement c'est rare dans nos vertes contrees.

 

Apres le "Haute tension" d'Aja, voici une nouvelle perle du film de genre francais, on ne peut que regretter d'avoir a attendre 5 ans pour voir debarquer ces pepites sur nos ecrans. Helas, ce n'est pas pret de changer...

Link to comment
Share on other sites

Attention film zzzzzzzzupra ZZZZZZZZZZZ

 

Du gros rouge qui tache

 

Tubby et l'escarphe seront surement moins gentil que moi, mais perso j'ai passé un bon moment et j'étais bien content.

 

Bon faut quand même le dire, entre les dialogues "à la Rollin", des scènes gore "à la Roback" et une direction d'acteur "à la Richard J Thomson", on est pas dans le top de ce qui se fait de mieux dans chaque domaine.

 

Mais qu'importe, c'est ringue, ça gicle et le Théo il est content, encore plus quand les gens ricane bêtement pour masquer leurs gènes.

 

Ouaih le gore est au final plus marrant que subversif, Haute Tension n'est pas détrôné dans les films récent car le gore, bien que moins présent, fait plus mal et le film et quand même mieux torché que celui la.

 

Nan mais on dirait pas comme ça mais j'étais tout sourire en sortant de la salle, du gros rouge qui enivre sur l'instant mais qui me restera peut être sur le bide demain (bon d'un coté, ne buvant pas d'alcool j'extrapole hein)

 

Patron, une autre !!

 

Link to comment
Share on other sites

ATTENTION SPOILERS

 

 

Enfin un bon bis à la française

Les références abondent...la maison fait penser à celle d'Amytiville (un plan serré dans le noir a furtivement évoqué la cabane d'Evil dead)...Beatrice Dalle tout de noir vêtu évoque Pinhead quand elle se déplace sans bruit avec son costard étriqué (puis Dark Vador) une fois cramée

Melle Paradis allongée dans la salle de bain puis dans la cuisine à coté du four sort tout droit du Horrible de D'amato avant de plonger dans Anthropophagous avec son plan final.

Nicolas Duvauchelle qui renait aprés son coup de flashball a un sursaut irréel et son visage c'est Ash possédé dans Evil dead 2...la scène qui suit (la meilleure du film je trouve) aurait pu appartenir à Re-animator où enfin le délire s'affirme.

Les personnages parlent peu et ça vaut mieux pour l'une des jeunes filles

Bref, un grand moment de cinéma bis, un sursaut jouissif du film gore. Malgré quelques imperfections, un grand moment de cinéma, de cinéma "goremique"

Link to comment
Share on other sites

Ah bah globalement ta bien aimé, hier je te sentais plutot tiede aprés la projo !

 

parce qu'il a fallu que je fasse le point aprés la projo...toutes ces images...tous ces rires...j'ai préféré oublier les mauvais moments et positiver

 

 

 

Et entretemps je me suis fait embarquer ma caisse à la fourrière

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 7 months later...
le boss du magazine sur le quel j'écris, Nocturno.

 

 

peut être que tu pourras me répondre mais moi qui habite près de la frontière Italienne je n'arrive plus à trouver Nocturno (je suis allé jusqu'à San Remo pour trouver le dernier numéro avec le dossier Castellari et rien...plus de 15 kiosques)

 

j'aimerai savoir comment cela se passe pour s'abonner à partir de la France car sur le site rien n'est précisé...et mon italien n'est pas assez bon pour m'inscrire sur votre forum

 

Voilà désolé du hs

 

merci beaucoup...et bienvenue

Link to comment
Share on other sites

Mercì.

Parfois il est difficile de trouver le magazine aussi en Italie. Il te convient l'acheter d'internet sur notre site.

Si tu m'envoies tes email pour pm je peux les donner à la secrétaire qui peut t'envoyer un email en anglais(je ne sais pas si Michela parle française) de manière que tu sais comment faire arriver tu le dossier sur castellari. Je te conseille de faire l'abonnement.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 weeks later...

C'est drôle mais c'est un peu nul quand même.

 

Alors ouais c'est peut-être le film français le plus dégueu de tous les temps mais la plupart des scènes gores sont annihilées par, au choix, la platitude de la mise en scène, ou, des idées ridicules (les super plans du bébé en plastique), ou, des acteurs en bois, des fois les trois en même temps.

Bon vers la fin les réalisateurs ont compris que leur truc blairait un max alors ils ont tenté la feinte de ninja en tirant leur film vers le Z de compétition avec stonba finale du flic zombie versus la veuve noire cramée versus la grosse et sa trachéo homemade.

 

Une bonne rigolade finale qui aide à pardonner les longueurs du film et les diverses invraisemblances, notamment un trio de flics dont la connerie défie l'entendement. Car c'est bien connu quand vous avez une psychopathe armée dans une maison vous attachez un zyva à votre ceinture et vous allez faire de la maintenance EDF ...

 

Quand même après avoir vu Frontières et A l'Intérieur en moins d'une semaine je finis par me demander si Gens, Bustillo et Maury sont pas des taupes de familles de France engagées pour torpiller le cinéma de genre français ...

Link to comment
Share on other sites

Quand même après avoir vu Frontières et A l'Intérieur en moins d'une semaine je finis par me demander si Gens, Bustillo et Maury sont pas des taupes de familles de France engagées pour torpiller le cinéma de genre français ...

 

Mortel !

Tu es en très grande forme en ce moment Fabrice

Link to comment
Share on other sites

Mortel !

Tu es en très grande forme en ce moment Fabrice

 

Je rigole mais pas tant que ça.

 

Le genre n'étant déjà pas vraiment rentable commercialement, si on continue à tirer sur la corde en proposant des films aussi médiocres qualitativement les producteurs vont finir par ne plus vouloir sortir un rond.

On aura beau jeu de se plaindre après que le "bis" est mort dans notre pays ....

Link to comment
Share on other sites

tu vois le problème à l'envers. Même avec un chef d'œuvre, personne ne met de thune sauf si ça peut se vendre à l'étranger. Donc voilà.

En France faut avoir les télés sinon t'as pas de pognon. Et à part Tf1, Canal et France 2 t'as rien. donc c'est dur sauf si tu le vends à l'étranger.

Balance un film de sf français, d'espionnage et tu verras le bide. C'est pareil.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bon c'est vraiment pas mal, on sent que les gars, ils aiment ça.

 

Pour résumer quand ça charcle, c'est bon (même si la scène du flic qui se réveille pour taper sur le ventre de la mère est totalement ridicule).

 

par contre lorsque ça parle c'est vraiment pas bon (tout le passage avec les flics est ultra chiant et digne d'un navarro), et le rythme en prend un coup, la tension diminue et le plaisir aussi.

 

La scène de l'accouchement m'a estomaqué (ah ! ah !). C'est sur que voir un film aussi violent, gore est réjouissant en France par contre faudrait pas oublier d'écrire des bons dialogues car là c'est le gros point noir, avec le rythme, du film.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Vu il y a deux jours et pareil que tout le monde, on se fait un peu chier et on sourit sur les grandes giclées de sang tout rouge de partout. ca fait plaisir et ils se sont fait plaisir puisque c'est assez jusqoboutiste.

L'esprit Z de la fin remonte le moral mais fait perdre toute credibilité pour le peu qu'il en restait. comme a dit fabrice plus haut, le zyva avec son flashball et les flics sont à hurler de rire. A un moment je m'attendais presque à voir debarquer Richard Bohringer en nazi pedophile.

 

mais ca fait plaisir quand même. par contre ils se prennent vachement au serieux dans le making of et bonus au vu du resultat final, ca prete un peu à sourire.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

J'ai trouvé ça d'une efficacité et d'un radicalisme plutôt saisissant!! Ma mâchoire s'est décrochée à plusieurs reprises, mes yeux se sont écarquillés méchamment, il y a des instant où je n'en revenait même pas (la Dalle qui se fait cramer la gueule, la "résurrection" du flic....) et c'est d'une brutalité franchement estomaquante! Le seul truc qui m'a franchement dérangé, c'est la vieille infirmière pétasse au début, cette petite scène est complètement conne et inutile, et l'actrice est en plus de ça complètement naze. Bref, pas grand chose sur l'ensemble finalement. Pour le reste, certes, la mise en scène n'est pas prodigieuse, la photo est discutable (c'est quoi cette brume intérieure??) mais on ne peut pas enlever à ce film le fait qu'il a une bonne grosse paire de couille.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

J'adore la scène de l'infirmière moi

De mon bon souvenir, Paradis est totalement antipathique, et le film est non seulement assez laid, mais il tire comme un malade sur la ligne du too much (la gorge rescotchée ou le zombie ). Malgré ça, ça reste terriblement attachant, car terriblement glauque de A à Z, et d'une radicalité assez jouissive, bien que franchement gratuite. Petit et branque mais costaud.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
 Share

×
×
  • Create New...