Jump to content

Youth without Youth - FF Coppola, 2007


Kerozene
 Share

Recommended Posts

  • 1 year later...

Au debut on se dit que Coppola est devenu gateux et qu'il a pêté un cable.

 

Les 15 première minutes j'ai pensé à Minor : laid et grotesque, avec des acteurs qui jouent tous comme des patates, et ca continu dans le grotesque et malgré tout ces défauts une vraie atmosphère s'installe, véritalblement honirique, le film se révèle intriguant et finalement captivant.

 

Coppola donne le sentiment de se donner toutes les libertés, de montrer l'inexplicable parce que c'est beau.

 

J'adhère totalement.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 years later...
 Share

×
×
  • Create New...