Aller au contenu

Paprika - Satoshi Kon (2006)


Messages recommandés

La DC Mini est un instrument qui permet de penetrer les reves des autres. Utilise en priorite a des fins therapeutiques, cette redoutable invention finie par tomber dans des mains malveillantes. La catastrophe est imminente...

Vu en avant premiere jeudi dernier.

 

Pour qui suit la jeune carriere de Satoshi Kon, on est marque par la creativite et la mise en scene inventive (et tres cinematographique) de ses precedents films.

Sans surprise donc, comme le reste de la filmo, Paprika est dense (sur le fond et sur la forme) et prompt a nous perdre dans les meandres de son "intrigue".

 

Le realisateur nous avait prevenu avant la projection: ne cherchez pas forcement le sens du film, profitez de chaque image avant tout. Et il a totalement raison.

Paprika est une oeuvre jubilatoire, au sens propre du terme, c'est a dire dont l'enthousiasme est communicatif, de par la virtuosite formelle des images, mais aussi grace au rythme du film. Et ce, independamment de son intrigue, qui evoque a la fois Existenz de Cronenberg ou bien entendu la formidable serie Paranoia Agent du meme Satoshi Kon.

 

Contrairement a un reflexe typiquement lynchien, ici le film n'est pas volontairement abscon afin de generer un buzz vain, puisque l'histoire y est pourtant tres claire. Mais l'interet meme du film reside surtout dans la maestria des images et la maitrise du montage de ces sequences oniriques (quasiment tout le film en fait !).

Comme l'a dit Neverwhere, le film ne fait qu'1h30, mais on a l'impression d'avoir digere un pan impressionnant de cinema.

 

Film somme qui convoque les oeuvres precedentes de son auteur, Paprika est un spectacle permanent qui donne le vertige par instant, une magnifique lecon de cinema dont chaque sequence foisonne de creativite, et un hommage double d'une declaration d'amour pour ce septieme art.

 

Fabuleux, et chef d'oeuvre bien entendu, et ce ne sont pas des mots employes a la legere ici.

A voir absolument, et revoir, et revoir...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Itw sympathique realisee par RLV (a Venise ? Ou lors de l'avant-premiere parisienne ?).

 

A Sitges

Il a d'ailleurs un badge Paprika du plus belle effet et a crâner avec durant le Luff .. Bâtard !!!

Argh, je mets sa tete a prix desormais !!!

 

Bon, une autre interview, sur Cinemasie: ici

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Le film a fait salle comble à son passage en avant-première sur Lyon et est un pur joyau d'animation!!!

 

Délaisse la candide naïveté des clochards de "Tokyo Godfathers" pour se rapprocher davantage de "Perfect Blue" ou encore "Millenium Actress" pour sa nouvelle mise en abyme de l'outil cinématographique.

 

Perso, je m'en vais le re-voir pour juger sur pièce de son efficacité scénaristique, maintenant que j'en connais tenants et aboutissants.

 

Il n'y a pas grand chose à contrôler lors d'une première vision - faut se laisser au délire!! Sympathique scène un tantinet gore, où le méchant "fouille" les entrailles de l'héroïne...

 

Un site accompagne désormais la sortie française:

 

http://paprika-lefilm.com

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le film a fait salle comble à son passage en avant-première sur Lyon et est un pur joyau d'animation!!!

 

Délaisse la candide naïveté des clochards de "Tokyo Godfathers" pour se rapprocher davantage de "Perfect Blue" ou encore "Millenium Actress" pour sa nouvelle mise en abyme de l'outil cinématographique.

 

Perso, je m'en vais le re-voir pour juger sur pièce de son efficacité scénaristique, maintenant que j'en connais tenants et aboutissants.

 

Il n'y a pas grand chose à contrôler lors d'une première vision - faut se laisser au délire!! Sympathique scène un tantinet gore, où le méchant "fouille" les entrailles de l'héroïne...

 

Un site accompagne désormais la sortie française:

 

http://paprika-lefilm.com

 

Hkmania a fait le bilan du palmarès d'Asie Expo et le film a été classé 2ième après FURUSATO JAPAN

 

PRIX DU PUBLIC DU FILM D’ANIMATION

1er : FURUSATO JAPAN de Nishizawa Akio (Japon)

2ème : PAPRIKA de Satoshi Kon (Japon)

3ème : FULLMETAL ALCHEMIST de Seiji Mizushima (Japon)[/url]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me cache pas, Allan...

 

A savoir, que "Furusato" était présenté en avant-première mondiale à Lyon, bénéficiait de la présence de son réalisateur et partait déjà favori suite à son prix du public recolté pour son précédent "Nitaboh"...quelqeus facteurs facilitant sa victoire...néanmoins méritée.

 

Les résultats des votes du public étaient également exceptionnels pour "Paprika".

 

A ajouter, qu'à l'occasion de la sortie de Paprika, une exposition «PAPRIKA / SATOSHI KON » est organisée à la Galerie Arludik, 12-14 rue St-Louis en L’Ile, Paris 4ème, du 23 Novembre au 14 Décembre 2006. Des œuvres originales signées de Satoshi Kon seront en vente et des images de son travail sur le film (Storyboard, Bible personnages,…) seront exposées.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui auraient du mal à attendre jusqu'au 6 décembre la sortie du prochain film de Satoshi Kon, une exposition sur Paprika est organisée de 23 novembre au 14 décembre à la galerie Arludik (on donne l'adresse en fin de news). Au programme, oeuvres originales signées, storyboards, bible de personnages... L'événement est gratuit et en tant que partenaire du film, Écran Large invite cordialement ses lecteurs au vernissage qui aura lieu le jeudi 23 de 18 à 21 heures 30.

 

Galerie Arludik

12-14 rue St-Louis en L’Ile

Paris 4ème

 

Source: Ecran Large

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

A l'occasion de la sortie du film en salles, "Paprika" bénéficiera d'une projection exceptionnelle le vendredi 15 décembre prochain au MELIES de St Etienne, suivi par un mini-débat animé par Bastian Meiresonne devant un bol de nouilles dans la salle de cinéma, puis par un FILM SURPRISE dans la foulée...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bon je rattrape mon retard sur mes reviews

Donc vu ce film il y a déjà 1 semaine, pas le meilleur de son auteur, ça reste visuellement splendide et l'histoire est vraiment intéressante.

 

Un peu relou cependant si on a un coup dans le nez comme j'ai pus l'avoir pendant la projection, par moment j'ai du lutter pour ne pas pioncer.

 

Musique absolument GRANDIOSE du comparse de toujours pour les oeuvres de Satoshi Kon, je veux parler de Susumu Hirasawa (d'ailleurs le score de Paprika se rapproche énormément du travail fait sur Paranoia Agent)

 

Pour écouter la musique de fin du film, je vous invite à vous rendre sur le site du compositeur, c'est gratuit et légal !

 

http://www.teslakite.com/freemp3s/e/paprika/

 

Et un autre Mp3 pas linké sur la page

 

http://www.teslakite.com/freemp3s/paprika/Parade.mp3

 

Et voici pour les yeux l'affiche Japonaise

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...
  • 1 month later...

Distribué par Rezo Films au cinéma, c'est Columbia qui se chargera finalement de cette sortie vidéo. Soit l'éditeur qui a édité Tokyo Godfathers du même auteur dans un sublime coffret collector. Peu d'informations ont encore filtré sur l'édition de Paprika, mais on sait d'ores et déjà que le DVD ne contiendra qu'un seul disque et qu'arrivera parallèlement dans les bacs une édition Blu-Ray. Soit l'occasion de découvrir ce grand film d'animation en haute définition, ce qui en soit est déjà un sacré bonus.

 

Plus d'information sur les suppléments, les caractéristiques techniques et les visuels dans les prochaines semaines...

 

Sortie DVD et Blu-Ray : 20 Juin 2007

 

Source: Dvdrama

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...
  • 2 weeks later...

Le dvd de Paprika est un des rares que j'ai pu voir qui apporte vraiment des informations intéressantes, tant sur le sens que sur la technique (contrairement par exemple, à l'édition pourrave d'innocence de Oshii). Satoshi Kon est quelqu'un de très intéressant à écouter quand il parle des intégrations 3D dans l'animation traditionnelle (ils avaient passé une conférence sur nolife qui était vraiment bien), et là son commentaire où il parle beaucoup de la musique passe très bien.

Le making-of est très instructif, on voit bien le boulot de fou qu'a représenté ce film pour lui.

La discussion à 4 est très bien aussi, avec notamment la participation des doubleurs qui est très instructive.

 

Concernant le film, je suis partagé entre d'un côté le kif énorme provoqué par le film, et d'un autre le fait qu'effectivement, on y retrouve beaucoup de thèmes vus dans d'autres de ses oeuvres. Comme il le signale dans le making-of, Paprika est un roman qui lui trainait dans la tête depuis longtemps (d'ailleurs quelqu'un sait si ça a été traduit ?), et beaucoup des thèmes qu'il traitait ont été aspiré dans sa manière de travailler.

 

Maintenant qu'il a accompli ce travail, ce serait bien qu'il passe à autre chose, d'autant plus qu'il a montré avec Tokyo Godfathers qu'il était tout à fait capable de réaliser un grand film plus "classique".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...