Jump to content

Batman begins - christopher nolan (2005)


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

Putain, j'espère que le prochain Batman avec le joker sera un putain de film hard-boiled qui déchirera le slip, du genre chef-d'oeuvre séminal qui restera dans les annales !

 

J'en attend pas mieux du Dark Knight crépusculaire dson père.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 118
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

cape crusader

 

Putain tu vas pas t'y mettre toi aussi

Ben quoi ? C'est son surnom a l'autre chauve souris la.

'spa ma faute hein...

 

Le surnom donné par les gros blaireaux ?

Nan, par les geeks et les fans de comics, medisant va !!:D

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 year later...
  • 2 months later...

J’ai un peu honte de l’avouer mais je viens seulement de découvrir le film. Presque 3 ans après sa sortie.

 

Faut dire que la bande annonce m’avait laissé de marbre, j’avais peur du côté redite du film de super héros car finalement la moitié des productions américaines mettent en scène des héros, peut-être pas super mais qui traversent quasiment les même stades d’un chemin initiatique.

 

D’une manière générale, j’ai pas mal aimé, surtout pour le côté sombre. Le gros point fort du métrage est d’avoir su rendre crédible toutes les actions de Bruce Wayne pour devenir Batman. Et à mon avis la présence de l’épouvantail est une idée très forte pour induire diverses réflexions sur le dédoublement de la personnalité. Le scénario tient bien la route même si certaines punchlines viennent un peu casser cette ambiance ancrée dans le réel.

 

Je ne m’engagerai pas dans une comparaison face aux versions de Burton ou de Shumacher tant les approches sont fondamentalement différentes. Mais il faut avouer que Nolan a réalisé ce qui me semble être le plus proche du comics.

 

Sur le point des bastons, je rejoins l’avis général, dès la première scène dans la prison, j’ai rien compris au découpage, qui faisait quoi et à qui…

 

Katie Holmes ne sert pas à grand-chose et j’ai eu peur dans les dernières minutes du film d’un vulgaire happy end qui aurait plombé le film. Mais non Nolan et Goyer nous offrent une très juste évocation du mal être de Bruce Wayne, ainsi qu’une très bonne mise en abyme du double, de l’autre en soi,…

 

Voilà une petite mise en bouche en attendant le deuxième volet dont la bande annonce m’a donné des frissons.

Link to comment
Share on other sites

Pareil que la mouche en fait...

A la limite les Schumy m'ont davantage marqué.

Là j'ai un souvenir flou de Batman pompeux, solennel, Kathie Holmesque, révérencieux de l'ex allemagne de l'est dans le ton. On sent bien qu'après les excès queer du dancefloor schumy, certains ont eu un besoin d'austérité. Bah moi j'aime le pétaradant et ça m'avait plutôt ennuyé.

Link to comment
Share on other sites

Bof bof aussi...

C'est bien beau tout ça, Bale se débrouille bien, mais ça m'a pas emballé plus que ça. En fait, ça m'a fait un peu chier sur les bords ; ce retour aux sources ne me passionnant pas vraiment au départ.

Préfère la vision gothique et monstrueuse de Burton. Voilà.

 

Le Dark Night m'intéresse davantage par contre, Joker oblige

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Vu en vf sur un écran télé (1 blockbuster par an c'est mon objectif)....et c'est clair que ce sera pas 2

Ça part trés mal et trés lentment avec cette histoire de "petit scarabée" qui va apprendre la vie dans les montagnes enneigées

Ensuite les combats deviennent lassants, les scènes de comédie auraient pu être interessantes si le coté depressif/noir du bonhomme avait été plus accentué...enfin le méchant avec son gaz hallucinatoire, bof bof...manque certain de charisme pour faire le méchant.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Arghhhhh séance de prépa pour Dark Knight ce soir en re-visionnant Begins (mais en Hd-Dvd car je le vaux bien) et c'est toujours autant de bonheur.

 

Les parties entrainement dans la neige sont quand même un peu chiante et les scènes d'actions vraiment dispensable, le reste c'est juste bonheur et félicité.

 

plus que 20h

Link to comment
Share on other sites

  • 11 years later...

le Joker m'a donné envie de faire la trilogie Nolan que j'avais laissé de côté (le 2e épisode m'avait suffi, j'y reviendrai sur le topic dédié).

 

Donner à Batman un ton plus sombre et réaliste après les errances disco de schumacher était une bonne idée, mais le concept n'est pas non plus poussé jusqu'au bout.

Notamment il reste des gros morceaux de kitsch comme l'entrainement ninja ou la super arme censée détruire la ville qui n'est ni plus ni moins qu'un méga four à micro-ondes magique qui cible l'eau des canalisations.

Les bastons sont pas très lisibles mais ça passe encore.

Pour un film de super-héros, c'est plutôt bien foutu et les 2h30 passent bien.

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...