Aller au contenu

Cronica de una fuga - Israel Adrian Caetano (2006)


Messages recommandés

 

Buenos Aires, 1977.

Des agents au service du gouvernement militaire argentin font irruption chez Claudio Tamburrini. Après une série d'accusations sans fondement et un bref et violent interrogatoire, il est amené de force à la "Maison Séré", un centre clandestin de détention.

Dans cette maison du cauchemar, sans loi, ni logique, où des jeunes tentent de survivre en attendant que se décide leur destin, Claudio vit l'enfer. Comment résister aux interrogatoires, à la torture ? Comment ne pas donner des noms, livrer des innocents ? Comment rester un être humain ?

Guillermo, un autre détenu, lui parle d'évasion. L'idée est impensable, impossible, mais c'est leur seul espoir. Après une tentative ratée, ils préparent leur fuite.

 

Si vous cherchez un drame efficace, un thriller qui vous colle à votre siege, et ne craignez pas les athmospheres claustrophobiques, Cronica de una fuga est fait pour vous, et ça sort en juin 2007 en France. Le film de Caetano prend ses origines dans une histoire vraie survenue lors de la fameuse dictature argentine des années 70, mais offre plus qu'un autre thriller politique à la sauce "true-story feel". Si le spectateur est épargné de scenes de tortutes trop graphiques, le climat est tout de même bien oppressant (difficile de ne pas imaginer ce qu'il se passe à tout moment dans La Maison Séré). Puis arrive la dernière demi-heure, absolument magistrale. Mise en scenes, photo, son, montage, on touche au sublime. Et la dernier plan est parfait.

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...