Aller au contenu

Cannes 2007


Messages recommandés

Qu'est-ce qu'il fout à Cannes ?????????????

 

Il y va chaque année, il est connu comme le loup blanc la bas (je connais un tas de non lyonnais qui savent qui il est uniquement à cause de Cannes)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oups !

Il m'a dit que tu arrivais demain, il sait pas si ce soir il va voir Suspiria en HD avec l'éventualité de voir les 20 premières minutes du prochain Argento ou ... Faire autres choses

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les news du front.

 

De Superwonderscope:

- Le Kim Ki Duk c'est du tout bon, une jolie surprise. Fraiche, ironique et assez transgressif. Beaucoup mieux que j'en attendais.

- Lordi tourne un film d'horreur qui s'appelle Dark Floor !! (NDLR: J'espère que ça ne sera pas aussi mauvais que les films de Rob)

- Les droits du remake de Suspiria racheté par les italien de First Sun pour 2009.

 

De Magic Fred

Il a adoré le dernier Coen, il a dit que Stuck le dernier Stuart Gordon était une bombe atomique et que The Signal (film de zombie) avait un bon début mais après c'était plus trop ça.

Il a aussi vu Suspiria en HD en présence de Argento, copie sublime, le son était pas top et ils n'ont pas eu droit au 20 premières minutes de son nouveau film.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des nouvelles du doscope

 

Brett Ratner va faire un documentaire 3D "Carnaval 3D The magic and the music" sur le carnaval de Rio et ces fêtes de rue ! En collaboration avec Quincy Jones ! Via Capitol films pour une sortie fin 2008

 

Mabrouk El Mechri (NDLR: Depuis le temps que j'attends son retour) va réaliser "Van Damage" avec Jean Claude Van Damme et Gaumont sur une star déchue du film d'action qui va organiser un Hold Up à Hollywood. Par le producteur de "Jean Philippe". Un remake est déjà en route aux USA par ... Laurent Tuel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vu Van Damme l'otre soir chez Denisot, et il disait pas tt à fait ça. Il parlait de Mabrouk en effet, disant qu'il avait bp aimé Virgil. Mais apparement, le real du film ou il jouera son propre role, serait le real du docu "Dans la peau de JCVD". Ca serait un film Gaumont. Et il ne ferait pas le hold up lui, mais serait un des clients de la banque au moment du hold up.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Marché du film très sympa avec des oeuvres assez incroyables, et en plus il n'y a presque personne...c'est d'ailleurs étonnant : tout le monde (aussi bien les vendeurs de films que les restaurateurs, les vendeurs à de sandwiches, etc...) se plaint justement que le festival s'est bizarrement vidé cette année de ses intervnants professionnels. Moins de touristes aussi.

 

Mais coté film et coté opportunités, c'etait quand même le délire!

 

 

J'ai vu Dieu : Uwe Boll présentant Seed devant 11 personnes (il faisait d'ialleurs la tete à l'entrée de la salle vu le peu de monde). Un anglais approximatif et un représentant de commerce qui sait franchir la barrière de l'impossible. Seed, c'est un film qui pose la question de savoir si l'homme mérite d'etre sur terre. car il commet des horreurs sur les animaux. D'ailleurs, PETA (un organisme de défense des animaux TRES actif aux USA) soutient Seed. Uwe Boll soutient Peta. Et pour chaque entrée faite par Seed, une partie sera reversé au PETA . Et le générique de début de Seed montrent des tortures infligées aux animaux.

 

L'autre Boll que j'ai vu, In the name of the King, est renversant. Chiant, bordélique, assez laid visuellement, avec des acteurs en roue libre... une série B avec un budget qu'on sent conséquent mais sans aucune ame. Monté à la hache, ce n'est pas "à chier", mais on en a rien à secouer de ce qu'l se passe à l'écran. Et ça dure 126mn.

 

Postal, d'après les divers avis entendus, serait "à chier, tout bonnement". Je ne l'ai pas vu, cependant.

 

La pire chose vue était quand même Highlander The Source . 5 personnes dans la salle, deux qui se barrent au bout de 30 minutes. Il rejoint la cohorte des 10 pires films que j'ai jamais vu. C'est absolument incroyable de voir une telle chose . Guncrazy et moi nous regardions, hagards, la machoire s'étant décrochée à plsuieurs reprises. D'après ce que j'ai entendu, le film est légèrement différent de ce qui est sorti en Russie en DVD. Abominable.

 

Côté sélection officielle, c'était beaucoup mieux que ce que la sélection laissait envisager.

Le Kim Ki Duk (Soom) est assez étonnant quoique discret dans son approche. D'une richesse thématique insoupçonnée.

Death proof est une bombe, moi qui ne suis pas un grand fan de Tarantino, je dois admettre avoir été conquis. la salle entière était en délire au final!

Le scaphandre et le papillon s'avère aussi une réussite, malgré un démarrage assez everbeux et littéraire qui me fit peur. Mais l'humourdécalé et l'ambiance parfois onirique fait le reste. Un belle approche filmique qui sait echapper au simple truc visuel qui représente la vision de puis l'oeil valide du malade.

Paranoid Park m'a laissé perplexe, quoique très intéressant; techniquement parlant, c'est très abouti. Un montage intelligent, mettant en perspective la perception que nous avons des images. la photographie de Christopher Doyle est incroyablement belle, fluide. Une très grande réussite technique, d'une beauté indéniable. Cote narration, si on enlève les images de Skate (filmées en Super 8. le filme st d'ailleurs en 1.33:1) et le fait que le film se passe au ralenti la plupart du temps, il doit reste 1 heure de film, mélangeant passé et présent, avec le skate représentant ce quise passe dans la tete du jeune homme malgré son acte. Meme après pusieurs jours, je ne comprend pas ce que Van sant souhaite dire.Mais c'est beaucoup moins chiant et hermétique que last Days, toutefois.

 

Le film "zoophile" (qui ne l'est pas), Zoo, est assez étonnant et divise pas mal de monde. Visuellement splendide (très belle porjection en numérique), mélange de documentaire et de fiction, sorte de reve/cauchemar éveillé, d'un onirisme parfois fulgurant etdoté d'une musique parfois hypnotique.Le film sera distribué en France par Colifilms.

 

PVC-1, un machin en un seul plan séquence d'1H25 part d'un bon pitch mais s'écroule mollement après trente minutes, le metteur en scène n'ayant plus rien à filmer, et le tout sabordé par des acteurs médiocrissimes à la fin. Joli pari technique mais sans substance.

 

 

De l'avis général (du moins autour de moi, entre fans, collaboratuers de revues-sites de critique, amis et professionnels), le meilleur film du marché étant Stuck de Stuart Gordon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Palmarès du 60e Festival de Cannes

 

Palme d'Or : 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu

 

Grand Prix : La Forêt de Mogari de Naomi Kawase

 

Prix du 60e anniversaire : Gus Van Sant et son film Paranoid Park

 

Prix d'interprétation féminine : Jeon Do-Yeon pour Secret Sunshine

 

Prix du scénario : Fatih Akin pour De l'autre côté

 

Prix de la mise en scène : Julian Schnabel pour Le Scaphandre et le papillon

 

Prix d'interprétation masculine : Konstantin Lavronenko pour Le Bannissement

 

Prix du Jury, ex-aequo : Persepolis de Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud et Lumière silencieuse de Carlos Reygadas

 

Caméra d'Or : Meduzot d'Etgar Keret et Shira Geffen (Semaine de la Critique) - Mention spéciale pour Control d'Anton Corbijn (Quinzaine des réalisateurs)

 

Palme d'Or du court métrage : Ver llover d'Elisa Miller - Mentions spéciales pour Ah Ma d'Anthony Chen et Run de Mark Albiston

 

Palme d'or exceptionnelle : Jane Fonda

 

Un Certain Regard

 

Prix Un Certain Regard - Fondation Gan pour le cinéma : California dreamin' de Cristian Nemescu

 

Prix spécial du Jury Un Certain Regard : Actrices de Valeria Bruni-Tedeschi

 

Prix coup de coeur du Jury Un Certain Regard : La visite de la fanfare d'Eran Kolirin

 

Quinzaine des réalisateurs

 

Prix Regards Jeunes : Control d'Anton Corbijn

 

Label Europe Cinéma : Control d'Anton Corbijn

 

Prix Art et Essai : Garage de Lenny Abrahamson; mentions pour Control d'Anton Corbijn et Gegenüber de Jan Bonny

 

Prix SACD du meilleur court métrage francophone : Même pas mort de Claudine Natkin

 

Semaine internationale de la Critique

 

Grand Prix : XXY de Lucia Puenzo

 

Prix de la SACD : Meduzot d'Etgar Keret et Shira Geffen

 

Grand Prix Canal + du meilleur court métrage : Madame Tutli-Putli de Chris Lavis et Maciek Sczerbowski

 

Prix de la Cinéfondation

 

1er Prix : Ahora Todos Parecen Contentos de Gonzalo Tobal

 

2ème Prix : Ru Dao de Chen Tao

 

3ème Prix (ex-aequo) : A reunion de Hong Sung-hoon et Minus de Pavle Vuckovic

 

Prix France-Culture 2007

 

Lauréat : le cinéaste cambodgien Rithy Panh

 

Prix du Jury oecuménique

 

Lauréat : De l'autre côté de Fatih Akin

 

Prix de la critique internationale (FIPRESCI)

 

Compétition : 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu

 

Un Certain Regard : La Visite de la fanfare de Eran Kolirin

 

Quinzaine des réalisateurs : Elle s'appelle Sabine de Sandrine Bonnaire.

 

Prix de l'Education nationale

 

Lauréat : 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...