Jump to content

Martyrs de Pascal Laugier (2008)


Stéphane
 Share

Recommended Posts

  • 2 weeks later...
  • Replies 308
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

je ne saurais trop vous conseiller le dossier consacré au cinéma de genre Français de ces 10 dernières années dans le mensuel Chronicart (#48).

 

Un dossier qui défonce tout le monde (à l'exception d'Aja)

 

Petit florilège pour les radins

 

Titre de l'article : Quelle horreur le cinéma français

 

Christophe Gans :" Après des joujous de vidéoclub Necronomicon et Crying Freeman) son écrasant Pacte de loups calme les plus bouillants de ses fans. Depuis, Gans n'a fait que bégayer un cinéma sans aspérités (le gros paté Silent Hill), très nouveau riche, d'ou émerge aucune ame de metteur en scène."

 

Laugier : " Après St Ange écrasé par l'influence du maître [Gans], son Martyrs confirme que laugier est plein de bonne foi et d'envie. objectif maintenant, pour le chouchou : devenir cinéaste.

 

Valette : " son Maléfique, entre Fort Boyard et Jean Paul Sartre, aurait, dit-on soulevé l'admiration de Friekin. Il faut dire que cette série Z, si grandiloquente dans sa modestie, si géniale dans sa nullité, demeure bien sympathique".

 

Gens : " le "kikitoutdur" de la fratrie.

 

Headline : un seul film qui en fait le Francis Lalanne des anciens rédacteurs de la revue. Son côté fayot s'appliquant sagement à décalquer des plans d'Argento, la ringardise invraisemblable de son film dont esperer secrètement un Brocéliande 2".

 

Du Welz " Le Tobe Hooper des Ardennes, qui mele bon sens paysan et surréalismes blafard. Le plus antipathique et le plus prétentieux de tous".

 

Dupontel : " son fond punk post Baby Blood et son burlesque archi blaireau en font pourtant, assurément, la pire chose qui soit arrivée au cinéma français"

 

...etc,..., etc,... plus je lis cet article plus je suis attaché aux films qu'ils (Vincent Malausa & Guillaume Loison) cassent même si je ne suis pas autant attachés à certains, ça me plait assez le versant horrifique du cinéma français, une sorte de grain de beauté paraissant disgracieux à certains et charmant pour d'autres. Finalement on en a de la chance d'avoir un cinéma Français aussi "subversif".

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Le beau rouleau compresseur que voilà. Dans le genre c'est quand même l'une des plus incroyables pièces du genre depuis...longtemps : jamais vu autant de hargne et de noirceur dans une salle obscure. Très très convaincu par la première partie, un peu moins par les autres, volontairement pénibles D'un côté ce refus d'aller vers la facilité...bon ben audace, audace.

De l'Hostel revisité à la sauce Barker (ce cortège de créatures hurlantes, écorchés vives...), et ça me va. Par contre bon, va falloir digéré

 

La B.O est

Link to comment
Share on other sites

premiere partie SURPUISSANTE !!!

 

apres, j'ai plus que moyennement accroché.....

 

mais techniquement sous tous les points de vue, c'est irreprochable !

 

un film qui ne laisse pas indifferent et qui met mal a l'aise

 

j'ai énormément pensé a schizophrenia et a mort un dimanche de pluie

 

mais bon, ca m'a pas empeché de sortir énervé du ciné avec une furieuse envie de fister Cyril avec un gant de verre pilé !!!!

Link to comment
Share on other sites

J’aurais aimé que le film s’arrête avec le plan lumineux ce qui aurait parfaitement contrasté avec le début. Malheureusement cette dernière ligne de dialogue comme le discours de Mademoiselle apparaît comme risible. Dommage, le film aurait gagné à être totalitaire. Muet comme presque toute la deuxième partie où on suit le calvaire d’Anna.

 

100 % d'accord avec toi! Le film aurait dû s'arrêter sur ce plan lumineux.

Certes cela s'était déjà fait pour le final d'IRREVERSIBLE, mais bien plus justifié pour Martyrs dès lors que la lumière symbolise véritablement un passage.

Link to comment
Share on other sites

Bon, je suis pas aussi tranchée que Wonkley. Disons que techniquement, y a rien à dire. C'est franchement bien foutu, bien écrit, bien monté etc... pas super bien joué par contre selon moi. A plusieurs moment j'ai eu du mal avec le jeu des actrices. Les effets sur les torturées sont magnifiques

Donc bon, une première partie très prenante et rythmée, un deuxième un peu longue et répétitive, mais elle n'aura sans doute pas pu être autrement.

Or voilà, j'ai pas de critique à formuler, mais ça m'a pas touché plus que ça. J'etais assez dedans au début, puis de moins en moins. J'ai eu du mal à m'immerger, mais sans que je puisse expliquer pourquoi. Mais en tout cas, c'est une belle oeuvre, et je suis contente de l'avoir vu sur grand écran.

Cela dit, on n'en sort tout de même pas tout à fait indemne, et c'est obligé d'y réflechir un long moment après. Par contre, l'interdiction était selon moi justifiée.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

IL Y A DU SPOILER DANS CE POST!!!

 

ben c'était bien. Laugier et ses producteurs ont quand même de grosses couilles parce que c'est tout de même bien méchant, c'est pas franchement une partie de plaisir et c'est très bien comme ça. Pourtant, alors que j'avais vraiment envie d'y plonger et de sentir sur moi la poisse de l'angoisse et du dégoût comme devant Schyzophrenia, il m'a été très difficile de m'immergé, je n'arrivais par à me sortir de la tête qu'il y avait là un je ne sais quoi d'artificiel qui empêchait de se laisser happer totalement. Et je n'arrive pas à mettre le doigt sur la nature de cette chose. C'est d'autant plus irritant que lorsque Anna se retrouve seule, le film est devenu pour moi palpitant: la découverte du sous-sol, de la fille torturée, de sa libération.... puissant! jusqu'à ce que débarque l'autre bande de fachos. Ensuite, c'est fort, très fort, mais là encore, j'étais détaché du film et ça m'a un peu énervé. Les acteurs ne doivent pas être étrangers à ce sentiment. Ceci dit, j'ai beaucoup aimé l'idée de ces vieux cherchant à prouver l'existence de Dieu (ou un équivalent) via un comportement des plus dégueulasses. Finalement, l'intrigue est originale, osée et c'est complètement assumé. Je le reverrai, aucun doute là-dessus.

 

Ca me fait penser que j'ai vu Requiem l'autre jour.... un truc justement pas assumé du tout... mais je m'égare

Link to comment
Share on other sites

J'arrives après la guerre.

 

Eh ben j'ai trouvé que c'était très bien ! Vraiment le haut du panier du cinéma de genre français.

Sinon tout a déjà été dit. J'ai eu exactement ce que je voulais. Rarement vu un film d'une telle noirceur. Et pour le coup, les bourre-pifs à répétition sont largement plus éprouvants que du gros gore qui tâche... Le calvaire d'Anna est très intense, c'est la partie que j'ai préferé. Techniquement tout est irréprochable.

 

C'est quand même assez prétentieux par moments mais bon, rien à branler ! Je pourrai trouver des tas de défauts à Martyrs mais j'ai pas trop envie de chercher. Je me suis pris une claque dans la gueule et je suis content !

 

Vu dans une salle avec dix personnes qui s'attendaient à un simple divertissement horrifique pour passer un dimanche aprèm' sympa. A la sortie ça faisait la gueule evidemment ! Petite pensée pour la jeune fille accompagné de sa maman derrière moi qui a vraiment souffert...

 

C'est horrible, c'est pas du cinéma ça, j'en peux plus je veux m'en alleeeeeeeeeer !!

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
 Share


×
×
  • Create New...