[[Template core/front/global/favico is throwing an error. This theme may be out of date. Run the support tool in the AdminCP to restore the default theme.]] Aller au contenu

L'année du Dragon - Michael Cimino (1985)


Messages recommandés

Mon père qui n'appréciait pas du tout mon interet pour les films d'horreur m'avait emmené voir L'Année du Dragon dont la vilolence sèche m'avait bien plus déboussolé qu'Anthropophagous ou Frayeurs.

Super film noir.

(par contre 1985 ça m'étonne, j'avais 9 ans le film était était -13)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 years later...

L'un des films que j'attends le plus en HD. Le plus grand rôle de Mickey Rourke. Il bouffe l'écran. Toutes les scènes de confrontation avec sa hiérarchie ou avec les chefs des triades ou quand il s'adresse à ses troupes sont des morceaux d'anthologie pour moi. Un rôle digne de Georges Scott dans Patton. Je crois d'ailleurs que year of the dragon est un de ses rares films qu'il défend ce qui est rare de sa part.

La force du film vient des scènes intimes vraiment touchantes à l'instar de celles de voyage au bout de l'enfer. La disparition de certains personnages du film fait vraiment mal. Certaines scènes d'action sont poussées à leur paroxysme par Mickey Rourke qui dégage une rage et une haine vraiment palpable pendant les fusillades.

 

Le dvd a une image propre mais le film a été tournée en 70mm. Et avec ce matériel il y a de quoi faire un BD éblouissant à condition que MGM passe la main à un autre studio!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 years later...
  • 4 months later...

Sans surprise, le blu-ray de Carlotta est vraiment superbe. Après Body Double, ça fait plaisir de voir des films comme ça dans des éditions aussi soignées. Le prochain sur la liste semble être Panique à Needle Park...

 

J'avais jamais vu le film. Mais le côté vigilante (si on veut hein) + 80's + Alex Thompson + Rourke m'a motivé. Y'a quelques longueurs (le passage en Thaïlande, c'est si necessaire que ça ?) mais il faut avouer que ça n'a pas pris une ride. J'avais oublié comme la violence est impitoyable et choquante chez Cimino

la mort de la femme de Rourke

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...
  • 2 years later...

Pas franchement convaincu. J'y ai retrouvé plus ou moins les mêmes défauts et qualités que La porte du Paradis. C'est un beau film noir assez classique avec un Mickey Rourke dans le rôle de sa vie, des seconds rôles qui déchirent, de la violence sèche, des persos sacrifiés quand on s'y attends le moins, une magnifique photo et je retiens les très bonnes scènes de fusillades du resto et de la boîte de nuit ainsi qu'un final d'anthologie ultra bourrin.

 

Mais alors qu'est-ce que c'est chiant ! Avec une demi-heure en moins et un rythme plus ramassé j'aurai peut-être été plus indulgent. Là c'est rempli de dialogues interminables, de scènes qui servent à rien qu'on croirait sorties d'un autre film comme effectivement la partie en Thaïlande qui est inutile. Les scènes avec la femme de Rourke ne fonctionnent pas du tout, la plupart des séquences émotions tombent à plat...

 

Enfin voilà, bilan très très mitigé pour ma part, qui ne me motive que moyennement pour découvrir le reste de la filmo de Cimino, même The deer hunter.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la partie en Thailande répond au schéma classique du film bicéphale où le flic et le truand ont chacun leur part de sous intrigues. Dans police fédérale Los Angeles, Willem Dafoe a des scènes entières qui ne font pas avancer le film. Dans Heat c'est encore pire.

Perso,, je trouve la scène en Thailande révélatrice sur la personnalité complexe de Joey

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...