Jump to content

Explorers - Joe Dante - 1985


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

Le moins bon de Dante.

On sent que c'est pas sa came cette histoire à la Spielberg... le film est trop gentil, manque de malice propre à lui-même, et les martiens sont quand même pas jojo.

Cela serait un autre réal aux commandes, on lui trouverait bien des qualités dans son côté gentillet linéaire, mais en l'occurence on reste un peu trop sur sa faim.

Mais bon la zizic de Goldsmith emballe le tout et on passe quand même un moment pas trop déplaisant hein...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Moi j'aime bien ce film, je l'ai découvert récemment et j'ai pas été déçu. C'est pas du Dante habituel mais c'est bien quand même. C'est 80's à souhait, BMX, palissade en bois et Amstrad et puis ce truc des années 80 où on pouvait croire que des gosses reussissaient à créer un engin spatial dans le garage.

Et puis la fin quand même avec l'alien qui fait son show on dirait un trip d'acid

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Bon, bah encore un Dante de vu. Bon. Je me suis pas renseigné sur la prod, mais j'ai l'impression de voir un film pas fini, auquel il manque quelques fragments indispensables à l'impact émotionnel du tout...ces passages tout cons, mais qui font le sel des films comme E.T et Super 8 (et je parle pas d'une merveille comme Stand By Me, hein).

Du coup, de beaux moments dans le désordre, comme cette fin superbe, cette construction du vaisseau...la concentration sur les gosses dans la première partie du film est plutôt intelligente, le reste n'est pas nul, mais...dans quel but ? pourquoi ? y'a pas de puissance dans cette deuxième partie, juste des idées bien pensées:

les E.T gosses, certains designs, les maquillages rigolos de Bottin, la vision des méchants monstres dans les films...du PUR DANTE ca !

mais ca ne fait pas un grand film.

Restent ces moments de spleen ou de joie, mais y'a même pas vraiment d'esprit de groupe, les gosses construisent un vaisseau, arrivent sur la planète un peu émerveillés, glandent, et puis bon, adios la compagnie !

Évidemment, il y a de beaux moments: Goldsmith + idées à la Dante + gosses, c'est une équation qui donne quand même le minimum vital.

Pas enthousiasmé à mort donc.

Link to comment
Share on other sites

Bon, effectivement, c'est pas un film fini, le montage salle est en fait quasiment un rough cut qui a été finalisé sans l'aval de Dante. Reste des idées qui sont quand même à fond dans son univers, entre le film projeté au Drive-in et surtout l'Alien qui ne connait de la terre que la télévision et qui s'exprime avec des répliques de jeux TV, de séries et de films etc...c'est un film que j'aimais beaucoup étant môme sans trop savoir pourquoi. Je serai curieux de le revoir.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 3 months later...

Bon, un film découvert trop tard pour ma part. J'aurai sans doute accroché en plein 80's, mais malheureusement, il ne fait pas partie de ceux tels goonies, ET, ou d'autres qui ont selon moi résisté aux passages de 2 décennies. Reste un film sympathique, des scènes qui marchent bien, et reste mon grand amour de mes 12ans, RIver Phoenix et ma nostalgie.n

Un film oubliable en somme...

Link to comment
Share on other sites

Je dois avouer, pour l'avoir revu il y a peu, que les ans ne lui ont pas été favorable- et Dieu sait que je l'avais pourtant adoré à l'époque (à moins que mon souvenir de gosse émerveillé l'ait idéalisé au-delà du raisonnable)...

 

Quant aux Goonies, je préfère ne même pas l'évoquer...

Link to comment
Share on other sites

C'est bizarre, les Goonies je l'ai vu 25 ans après sa sortie, et je trouve que ça tue ! J'aimerais que les films pour les gamins/ados d'aujourd'hui ressemblent à ça plutôt qu'à Twilight, j'irais en voir plus souvent !

 

Sinon j'adore Joe Dante et malgré les avis négatifs ou mitigés que recueille ce film, j'ai toujours très envie de le découvrir !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

J’ai découvert ça il y a quelques jours et j’ai moyennement accroché

 

De l’idée, de la bonne volonté … mais ça ne prend jamais vraiment.

 

D’un côté, le film est pourtant assez dantien :

 

- les thématiques (l’enfance, la petite ville, etc.)

 

- le côté référentiel foisonnant (c’est gavé de clins d’œil)

 

- le casting obligé (Dick Miller et Robert Picardo sont forcément de la partie)

 

- la folle énergie du show de Wak (épuisant au bout de 2 secondes, mais fondamentalement représentatif du cinéma de monsieur Joe )

 

D’un autre côté, le film est bien bordélique, ça manque sacrément de cohérence (les deux parties bien distinctes).

 

On subodore une genèse un brin torturée (studio invasif ?).

 

Et puis ce n’est pas aussi attachant que ça aurait pu l’être.

 

On est loin de l’alchimie amblinienne transpirant d’un Goonies, ou, pour rester chez Dante, d’un Gremlins.

 

Ou alors c'est parce que celui-là je ne l'ai pas découvert gamin

 

Toujours est-il que j’ai trouvé ça juste moyen

 

Clairement le Joe Dante que j’affectionne le moins à ce jour.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...
 Share

×
×
  • Create New...