Jump to content

New York deux heures du matin - Abel Ferrara - 1984


DPG
 Share

Recommended Posts

  • 6 months later...
  • 4 years later...

Rigolo de constater que le titre français, bien qu'inférieur à l'original, rend en fait assez justice à la nature de l'oeuvre.

Puisqu'outre son script qui égrène ses clichés de manière métronomique (le psycho féru d'arts martiaux qui dézingue les putes, le mauvais garçon traumatisé par la mort d'un adversaire sur le ring, son ex qui retombe dans la dope, zzzz), on sent que c'est vraiment la vision des bas-fonds de la ville, la nuit (quasi aucune scène diurne), qui intéresse Ferrara.

 

Un filmage entre réalisme et fiction de genre, typique de l'époque, qui (faisant suite à Driller Killer et L'ange de la vengeance) semble clore une sorte d'informelle trilogie.

Abel allant ensuite passer aux stylisations quasi-théatrâles de China Girl et King of N.Y.. Puis aborder l'ascétisme de Bad Lieutenant ou Nos funérailles (son chef-d'oeuvre, en ce qui me concerne) avant de quelque peu s'égarer.

 

Il (enfin, sa gnaque et sa si particulière vision de l'époque) nous manque...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...