Jump to content

Outsiders - Francis Ford Coppola (1982)


Nicolas
 Share

Recommended Posts

 

Surprenant dans son côté parfois barbare tam tam à la "Apocalypse Now" et ses néons rutilants à la "One from the Heart".

Coppola ne s'était jamais montré aussi fleur bleue. "Outsiders" sorte d'opéra romantique célèbrant l'amitié, la fratrie et l'héroïsme ordinaire.

Niveau casting, que des stars avant l'heure.

Et toujours une petite boule dans la gorge quand s'entame "Stay Gold" de Stevie Wonder...

 

 

Inédit en Z2fr.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Une de mes premiers gros coup de coeur au cinéma, je devais avoir 13 ans. Vu 4 fois a sa sortie Je ne crois pas l'avoir revu depuis donc je ne sais pas si le charme fonctionnerait encore. Incroyable d''ailleurs qu'il n'y ait pas de Z2. Je reve de le voir en VO.

Trés différent de Rumble Fish dans la forme (les deux films se suivent dans la filmo de Coppola si je ne m'abuse + le casting), malgré des thèmes complémentaires. J'ai le souvenir d'images de nuit superbes, de couchés de soleil a la Autant en emporte le vent et du héros qui s'appelle PonyBoy, même que c'est un peu la honte

Link to comment
Share on other sites

J'etais fana du livre que je lisais en boucle etant ado. J'ai été super décue du film. J'ai trouvé qu'il faisait très cheap, genre coucher de soleil en carton.

Ben c'est ça qu'est beau, vive le matte painting

Pas revu depuis trop longtemps pour te contredire mais je vois trés bien ce que tu veux dire

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

J'aurai voulu l'apprécier celui-là : l'Amérique des 50's, ses bandes rivales, ses leçons de bravoures/héroïsme/fraternité, son casting de stars avant l'heure, sa vf d'époque so 80's... Mais non rien à faire.

Définitivement trop guimauve pour moi, voir un tantinet chiant. La chanson de Stevie Wonder qui ouvre et clôture le film, comme c'est niais !

 

A sauver tout de même son excellent casting. C.Thomas Howell avait vraiment quelque chose, comment a-t-il pu finir dans les bouses de The Asylum et de Fred Olen Ray ?! Par contre Tom Cruise et Emilio Estevez ont des rôles complètement anecdotique... Je retiendrai également un beau scope et de jolies couchers de soleil.

 

Non mais en fait je crois que Copolla père c'est vraiment pas pour moi...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Ben moi j'ai beaucoup aimé ! Très proche d'un "Rumble fish" à plein de niveaux, j'ai trouvé cette histoire de bande / d'ados / de quartier / de frères / etc... plutôt très bien foutue. C'est joli, touchant, avec un casting en béton, des jolies envolées poétiques, des moments plus "bruts" dans ce portrait des white trash de l'Amérique des 50's. Une jolie collection de laissés pour compte, de jeunes sans repères, les pieds dans le béton mais la tête dans les nuages, je sais pas, ça m'a parlé. Coppola s'avère une fois de plus un directeur d'acteurs hors pair, le tout m'a paru sensible sans être niais, bien foutu visuellement, jolie toile d'une époque, voilà, c'était chouette !

 

PS : Marrant de constater que dans le cast de toute la bande, c'est Tom Cruise qui parait le plus moche, le moins charismatique (et je dis ça, j'aime bp Cruise en règle générale, je précise), et quand on voit les carrières qui ont suivies, c'est amusant.

 

PS 2 : A un moment, y a une grosse baston, et quand on voit Swayze envoyer quelques baffes, on croirait voir, l'espace d'un instant, une préquelle à "Roadhouse" !

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai revu depuis et ça fonctionne en effet toujours très bien.

Je ne trouve pas le film si mièvre, au contraire et je comprends que le film m’ait autant parlé à l'époque.

Je ne connais que la VF mais elle fait partie de l'ensemble pour moi.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...