Jump to content

Cloverfield - 01-18-08 - Matt Reeves (2008)


meltingman
 Share

Recommended Posts

Bon ça y est j'ai vu. C'est a chier ce film de merde. Encore une entubade. c'est filmé par un trisomique épileptik. C'est une merde. Je me suis fait entubé. J'avais grave envie de le voir et je me suis fait entubé par une merde épileptik filmée par un trisomique à chier. On sait rien de ou il vient le monstre, on ne sait pas si il meurt, on ne sait pas si les batteries de téléphone sont préchargées. Rien n'est expliqué parce que c'est juste une epilepsie merdique et trisomique. C'est pas du cinéma. C'est même pas digne de Roland Emmerich. C'est psychologiquement incohérent parce qu'ils réagissent tous comme des merdes. Moi perso je ne réagirais jamais comme ça parce que moi je ne suis pas moi une merde trisomik et moi je connais moi trop bien la psychologie que moi j'ai moi étudié longuement chez Franssoize Doleto. En plus les incohérences m'ont fait sortir du film, et en plus ça m'a foutu la gerbe.

Je déconseille donc ce monument de marketing trisomique a chier à tous les amoureux du cinéma.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 733
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Cloverfield est le blockbuster le plus important depuis Independance Day.

 

Sur la même ligne mais à l’opposée du film de Roland Emmerich, Cloverfield témoigne des doutes, des peurs des craintes, du déclin – non pas de l’empire américain – mais de sa puissance psychologique.

 

Cloverfield représente la brèche du moral américain.

 

C’est une évidence mais Cloverfield est pour moi le meilleur film post 11 septembre que j’ai eu la chance de voir.

 

Le film de Reeves est la symétrie parfaite de celui d’Emmerich. Là ou le héros (noir) d’ID4 est présenté dans ce que Hollywood proposait au monde entier comme vérité cinématographique d’un pays en pleine puissance, le classique American Way of life (petite maison, un chien, une femme aimante, un homme qui aime son pays…) Cloverfield s’attache à montrer l’élite (blanche) en fuite et cerné par la peur. Le « héros » de Cloverfield n’en est pas un – pas seulement par les faits qui vont se passer – mais par son choix de quitter la mère patrie pour le Japon. Une fuite vers l’Ouest comme au bon vieux temps des westerns. Les états unis sont vus comme une terre brûlé, terrain de jeux à une bête issue de l’inconscient collectif.

 

Peu importe le monstre (pur argument marketing), le film est un témoignage avant tout d’homme et de femme quasi inconnus et qui le resteront. Des moments de vies intenses face à l’inconnu et à l’inattendu.

 

Car personnellement je m’en fous du monstre (au delà des enjeux artistiques) ce que je voulais voir (en partie dans le film) c’est comment on élimine le problème. Un problème qui fait des petits, d’où le sentiment oppressant qui règne durant le film car la menace est omniprésente, furtive (comme les bombardiers impuissants de l’armée américaine),…des adjectifs qui rappellent…le terrorisme.

 

D’un point de vue artistique, on peut dire que Cloverfield offre une véritable proposition de cinéma. Alors on aime ou non mais cela a le mérite de sortir des sentiers battus d’un cadre bien trop formaliste de la représentation au cinéma.

 

Car le schéma du scénario aussi « déjà vu » qu’un Collateral de Michael Mann, offre en un cours laps de temps des moments intimes de quelques personnes. Le tour de force du film réside (enfin j’ai été super réceptif) à nous offrir des « caricatures » mais qui ont le mérite d’être attachantes, et ce en quelques secondes.

 

Et puis merde de toute façon personne lira ma review alors bordel de merde

 

un putain de bon film

 

qui m’a scotché plus d’une fois (notamment lorsqu’il croit avoir tuer la bête)

 

Number one !

Link to comment
Share on other sites

y en a qui voyent des choses où il n'y en pas ca me fait toujours marrez

 

 

un film vraiment nul, un début nul (wow quel party enlevant), réaction de nul quand les héros decide d'aller chercher la fille dans son apartement démolie faut-il le rappeler par un monstre géant, un crétin qui filme toute la scène meme lorsque poursuivi par des araignées géante... aussi c'est très réaliste lorsqu'ils sont au 39ième etage et qu'ils sautent sur l autre immeuble avec encore des araignées géantes... ah aussi la fille transpercer par une tige de fer qui réussi à se sauver et à redescendre de l'immeuble et courir dans les rues hahaha

 

Link to comment
Share on other sites

Une date dans l'histoire du cinoche !

Un très grand moment, pas de mensonge le plaisir était la.

Des trois films utilisant le même principe cinématographique qu'on à pus voir à Gerardmer (Rec, Diary of the Dead et Cloverfield) c'est celui qui exploite le mieux ce procédé.

 

Ma review plus tard sur le site.

Link to comment
Share on other sites

TIM LUCAS (Videowatchdog)SUR SON BLOG

 

In my heart of hearts, I have a creeping suspicion that CLOVERFIELD may be the most important horror movie (or horrifying movie) I've seen in a long time, maybe since THE EXORCIST or TAXI DRIVER or CANNIBAL HOLOCAUST, because it gave me the same apocalyptic feeling those films did when I first saw them -- a sense that movies, as I knew them, would never be the same again.

 

Putain encore 8 jours pour me refaire le meilleur film de 2008 !

Link to comment
Share on other sites

Une tuerie immerssive qui ne se perds jamais en explications (pas comme REC), et capitalise sur sa situation d'urgence. Résultat : des morceaux de bravoure en pagaille, une tension qui ne se relache jamais, un spectacle vraiment généreux.

Dès le départ j'ai su que j'allais aimer en fait... les premiers plans dans l'appartement titillent l'aspect excitatoire, ca marche déjà.. le traitement "réaliste" fait déjà de l'effet... c'est comme si on suivait les pompiers monter dans le WTC le 11/09 avec une caméra embarquée, avec ce p'tit côté voyeur qui fait un effet boeuf une fois téléscopé avec le film de monstre.

Une grosse jubilation virtuose !!!

Link to comment
Share on other sites

(merci Stuart)

 

Cloverfield a chuté. Ben oui... Enfin bon le week end n'a pas été très bon pour les autre non plus. Et Cloverfield est toujours en 4e position.

 

1 Meet The Spartans $18,725,000

2 Rambo $18,150,000

3 27 Dresses $13,600,000

4 Cloverfield $12,700,000

 

18 million pour le premier c'est pas ce que j'appelle un bon week end.

Replaçons les chiffres dans leur contexte s'il te plait (j'omet volontairement le nombres de salles pour que mon propos soit bien subjectif comme il faut )

 

Par contre "27 dresses" qui passe devant, ça sent méchamment le ratrapage des gars qui ont trainé leurs nanas voir un film de monstre la semaine dernière et qui du coup se font pardonner cette semaine en les emenant voir une comédie romantique... Parce que les filles le valent bien.

Link to comment
Share on other sites

ca s'appelle de la mauvaise foi, ça

 

si on replace vraiment dans le contexte, ces résultats sont plutot bons pour des films sortis au mois de janvier, connu pour etre la poubelle des majors.

 

Maintenant, je vois surtout que Cloverfield chute de 70%. c'est tout ce que je dis, et que c'est l'une des chutes les plus importantes en deux semaines depuis belle lurette. A une encablure de Alone in the dark. Voila.

Link to comment
Share on other sites

C'est d'la balle!

Et puis bon, les chiffres n'ont jamais témoignés de la qualité d'un film... Et puis de toute façon, le film aurait coûté moins de $30mio et en a déjà rapporté entre 40 et 50... Un bon dosage donc, il me semble que les hommes derrière les manettes savent exactement ce qu'ils font et je ne serai pas surpris de voir la suite pointer son pif d'ici peu.

 

Bref, mis à part ça: ce film est une bouffée d'air, on assiste enfin à quelque chose de réellement nouveau dans le monde du film de monstre (quoi qu'en dise Superwonderscope) et ça, c'est pas rien. En plus le bestiaux est carrément mortel, moche comme tout, increvable, grotesque et glouton. C'est d'la bombe.

Link to comment
Share on other sites

Certains vomissent, moi je viens de me pisser de rire dessus en lisant la fiche de Cloverfield sur l'inénarrable et précieux pour les zygomatiques : http://uncyclopedia.org/wiki/Main_Page.

 

Vraiment très drôle, j'adore les quotes du début, mais attention contient quelques spoilers donc si vous pas vu film pas lire fiche.

 

 

http://uncyclopedia.org/wiki/Cloverfield

 

(Pour ceux qui se demandent... Rick Astley... Une longue tradition dans le trollage des six mois de spéculations Cloverfieldiennes)

Link to comment
Share on other sites

CHAMPAGNE !!! (pour les uns, caviar pour les autres)

 

Au niveau du nombre de réponses, c'est le thread sur "Cloverfield" qui est NUMBER ONE dans la section "Amérique" !!!

 

 

 

 

 

 

Et qu'on ne croit pas que ce post est une façon ridicule de faire remonter le thread...

Link to comment
Share on other sites

Revu le film il y a deux jours, et j'ai eu le temps d'ecouter plus attentivement le Party Mix utilise en debut de film, et c'est quand meme de la bonne (Joan as a Police Woman, Of Montreal, Ratatat, Spoon, ...)

 

 

Des indices qu'on avait manque dans le poster :

DQX0vt_Q61Q

Link to comment
Share on other sites

 

Pour la Party Mix, voila !

 

 

(on a essayé le numero de Marlena mais il n'est pas attribué )

 

Sinon tu peux aussi l'acheter ici :

http://cgi.ebay.com/Robs-Party-Mix-CD-Cloverfield-Promo-Soundtrack-Rare_W0QQitemZ260207533308QQihZ016QQcategoryZ307QQssPageNameZWDVWQQrdZ1QQcmdZViewItem

 

La mix-tape étaient filée a ceux qui sont allé à la soirée de départ de Rob le 17-01

Link to comment
Share on other sites

J-4

 

 

Je ne devrais pas faire ça...

 

Spot TV numéro 19

Attention on voit le streum (brievement certes)... Vous etes prévenu... C'est gaché si vous n'avez pas vu le film. Pour les autres... C'est la joie !!!

 

 

 

 

Mr3r8bnIwto&eurl

 

 

 

J'ai une photo HD mais elle attendra mercredi soir...

Link to comment
Share on other sites

(on a essayé le numero de Marlena mais il n'est pas attribué )

 

T'arrives a lire les 4 derniers chiffres ? Ca me rend fou, Marlena est quand meme canon, on dirait Katherine Moennig.

 

Sinon ca s'annonce pas fameux comme weekend pour eux. Meme si bon on sait qu'ils ont rembourse leur budget tout ca, au niveau marketing je sais pas si ils sont dans leur frais, et la ca s'annonce dur avec une 9eme position ce vendredi alors qu'ils trustent toujours le max d'ecran (plus de 3000)

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...