Aller au contenu

Les Prédateurs - Tony Scott (1983)


Messages recommandés

 

Le premier film de Tony Scott, apres ca il devra attendre 4 ans pour en refaire un (Top Gun) et c'est pas pour rien! The Hunger est un film de vampires glacial au possible, et pas franchement complaisant.

 

Le film démarre avec Bauhaus interpretant sur scene Bela Lugosi's Dead dans une cage. L'occasion de revoir un Peter Murphy qui n'existe plus depuis sa conversion a l'islam . On nage en pleine cold wave. Bowie et Catherine Deneuve se la jouent vampires decadants et vont taper dans les ptits rebelles en cuir noir de l'epoque. En terme d'ambiance, on est pas tres loin de la touche arty-glauque du Crash de David Cronenberg.

 

Le personnage de David Bowie est pris d'un vieillissement accéléré et finiras vite par disparaitre. Sa transformation est archi-impressionnante, c'est a mon sens le point fort du film, j'étais vraiment mal a l'aise devant ca. Avant de mourir il cherchera a attirer l'attention d'un chercheur (Susan Sarandon) réalisant des expériences sur le vieillissement avec des animaux, scenes également hallucinantes.

 

Tout cela est donc 80s a mort, chiadé et techniquement brillant. La premiere partie a vraiment capté mon attention avec cette histoire de vieillissement. J'ai eu plus de mal avec la suite... en perdant le personnage de Bowie le film perd aussi pas mal d'interet, l'histoire entre Deneuve et Susan Sarandon ayant a mon sens du mal a prendre le relais.

 

XX a voir

 

Une chose a attiré mon attention sur imdb : Scott Free a produit entre 1997 et 2000 une serie du meme nom: http://imdb.com/title/tt0118346/. Certains episodes ont été réalisé par Tony Scott et Russel Mulcahy...

 

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le film démarre avec Bauhaus interpretant sur scene Bela Lugosi's Dead dans une cage. L'occasion de revoir un Peter Murphy qui n'existe plus depuis sa conversion a l'islam

 

 

Désolé c'est mon jour hors sujet mais sans vouloir passé pour un fan de base, je trouve justement que Peter Murphy n'a pas beaucoup changé, il à 25 ballets de plus bien sur, mais je viens de recevoir leur dernier concert qui date juin dernier et je peut te dire que la version de Bela qu'ils ont jouée n'a rien à envier à celle du film de Tony Scott au contraire.

A mon avis c'est, dans la catégorie groupe de cold qui s'accroche encore après 25 ans, le chanteur qui a le mieux vieilli (à coté de Robert Smith ou Valor).

Je ne comprend pas le rapport avec sa conversion à l'islam là, en même temps si tu veux dire par là que c'est depuis qu'il s'est teint les cheveux en blond tu as raison de te moquer.

 

Petite anecdote sur le film quand même, lors du tournage de la scène où Murphy chante : Bauhaus le groupe qui se voulait être un écho du travail de Bowie et de Brian Eno dont ils "étaient" fans hardcore, ont voulu rencontrer le "maître". Timing serré pour la star qui arrive in extremis pour tourner la scène, le groupe était dèja dans la cage, la scène se tourne (tout du moins les trois plans avec Bowie dans la boite), forcement la star est témoin du show, le groupe fait savoir à la star qu'il ont très très envie de le rencontrer, la star les envoie chier, voila.

la question c'est : est-ce que Bowie à réagit de la même façon que Clapton la première fois qu'il a vu Hendrix ?

c-a-d "j'veux plus jamais voir ce mec tellement il est bon" ou "mais qu'est-ce qu 'y me veulent les merdeux ?"

à vous de choisir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne comprend pas le rapport avec sa conversion à l'islam là, en même temps si tu veux dire par là que c'est depuis qu'il s'est teint les cheveux en blond tu as raison de te moquer.

 

C'etait juste une remarque assez superficielle J'etais au courant pour les cheuveux et la religion et je m'en tenait a ca.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 months later...
  • 1 year later...

 

Un film que je trouve toujours aussi impressionnant.

Un pouvoir de fascination intact et des images qui restent gravées dans la mémoire à jamais.. sans compter les SFX de Rick Baker, mis en valeur içi comme jamais.

 

L'histoire est juste magnifique : Une déesse immortelle transmet par le sang l'éternelle jeunesse aux amants et maîtresses qui partagent sa vie... mais une malédiction vient pertuber son pouvoir : l'amant dépéri très vite et meurt. Le film date de 1983... ce n'est pas tout à fait anodin donc.

 

Un film qui s'était fait démolir très largement par la presse pour son style, prétendu clipesque et son maniérisme excessif assimilé à du toc... bon bah qu'ils se rassurent, il leur reste "Derrick". Ca passe encore je crois bien.

THE HUNGERS, LE conte lugubre (t'as le ticket) chic et choc des années 80 !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...
Magnifique film. La photo, la réalisation, l'interprétation, la musique, l'ambiance tout est top.

 

Oui, enfin pas trop quand même hein, c'est quand même super mielleux, ultra-vidéo-clipesque et la musique fait saigner les ouïes.... Enfin, j'ai du mal quoi....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

 

Chef d'œuvre.

Le film repasse sur TCM en version remasterisée. Pas la peine de jeter son dvd pour autant : tout comme Bram Stoker's Dracula, les éclairages changent purement et simplement. Intéressant.

Je te le met de côté Nico

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 6 months later...
×
×
  • Créer...