Jump to content

Tango & Cash - Andrei Konchalovsky (1989)


Benj
 Share

Recommended Posts

J'aime beaucoup ! Un buddy movie bien fun et bourrin et en effet à la fin il y a des grosses pelleteuses et des explosions dans tous les sens !

Grosse référence (ou pompage ) de l'intro de Police story au début.

 

Et il y a Robert Z'dar quoi !

 

" - y s'prend pour Rambo...

 

- Rambo c'est une pédale..."

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Rhaaaaaaaaaaaaaaa, je l'avais pas vu depuis pfiiiiuuuuuuuuuuuuuuuuuuu..., et quel panard!

Jme souvenais d'un truc rigolo parce que nul, alors que non, c'est rigolo, et bien plus, parce que bien!

Tout ce qui fait le charme de l'action dans les années 80; ça vanne, ça se la joue, c'est over the top, ça reste cool en toute situation, puisque de toute façon, ça peut pas mourir! Et puis un défilé impressionnant de gueules du ciné d'action de l'époque, des dialogues qui font mouche à chaque fois (je l'ai jamais maté en VO, impossible de me priver du plaisir de la VF)(d'ailleurs le mec qui a écrit les dialogues n'a rien fait d'autre!!!??? Merde, c'est un génie ce mec), et même quelques scènes bien burnées (l'électrocution en taule). Et cerise sur le gateau, l'ami Konchlovsky qui montre qu'il n'est pas un enculeur de mamans, avec une réalisation largement au dessus de ce qu'on peut voir dans ce genre de films, et même parfois carrément élégante.

 

Link to comment
Share on other sites

Et cerise sur le gateau, l'ami Konchlovsky qui montre qu'il n'est pas un enculeur de mamans, avec une réalisation largement au dessus de ce qu'on peut voir dans ce genre de films, et même parfois carrément élégante.

 

 

 

J'aime bien Konchalovsky, mais avec "Tango & Cash" on est loin de "Riaba ma poule". D'ailleurs il a été débarqué du tournage, parce qu'il voulait donnait un ton plus sérieux au film... le film a bouclé par le chef op.

Et je suis d'accord sur l'élégance qui ressort à l'occasion dans le film.

Link to comment
Share on other sites

Vouloir donner un ton plus sérieux à ce genre de truc, non mais, quelle idée, aussi...

 

Sinon, il me semble que c'était Albert Magnoli (réal de "Purple Rain" et "Sign O' the times") qui avait, du coup, terminé le tournage.

Même qu'on s'était dit avec un pote, à l'époque (parce que je l'ai vu au ciné celui-là, eh ouais), qu'on pouvait, en deux ou trois endroits y reconnaitre sa patte.

Notamment, de mémoire (c'est que ça fait longtemps que je ne l'ai revu), une scène durant laquelle se trémousse sur scène Teri Hatcher, qui utilisait (la scène, pas Teri) les mêmes codes visuels que les clips Princiers dans lequels on pouvait voir défiler son harem.

 

Quelle magnifique période !...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Pas revu depuis une diffusion en prime sur M6 il y a presque 10 ans. Je me souvenais juste que c'était génial.

 

Bon ben à la revoyure c'est toujours aussi mortel. Le film se prend jamais au sérieux, c'est un gros bordel bien jouissif. Stallone est pas crédible en super flic riche et intello (j'adore le dialogue avec son boss qui lui dit : "Tango je pige pas pourquoi tu fais ça, t'es riche tu pourrais te la couler douce tranquille, ça m'a rappelé une parodie des Simpson où Homer mate une série télé bidon qui a textuellement le même dialogue), Kurt Russell se la joue cool comme dans tous ses films depuis Jack Burton.

Toute le film est enchaine les situations plus invraisemblables les une que les autres, on y croit jamais mais on se fend bien la gueule, on se fait jamais chier et on se marre des punchlines que se balancent les deux héros.

 

Faut quand même remercier Golan-Globus. Ils ont rien à voir curieusement avec ce film mais je crois que c'est eux qui ont fait venir Andrei Konchalovski, réalisateur de films d'auteur soviétique, pour lui faire réaliser l'excellent Runaway Train en 1985. Son deuxième projet, c'est ce film, et je me demande qu'elle a été l'évolution mentale du mec pour passer du film d'auteur uber-chiant (oui j'ai un souvenir douloureux du Bonheur d'Assia en classe de cinéma au lycée ) à ce film fun et bourrin (un peu comme si Godard se mettait à réaliser Bad Boys quoi). Bref, rien que pour Tango et Cash, un mega merci à la Cannon d'avoir fait extrader ce génie, qui aurait pu avoir une carrière du tonnerre dans le cinoche d'action Hollywoodien (mais wikipédia me dit qu'il est retourné en Russie après la chute du mur faire des films d'auteur).

Link to comment
Share on other sites

Bref, rien que pour Tango et Cash, un mega merci à la Cannon d'avoir fait extrader ce génie, qui aurait pu avoir une carrière du tonnerre dans le cinoche d'action Hollywoodien (mais wikipédia me dit qu'il est retourné en Russie après la chute du mur faire des films d'auteur).

 

 

Il a fait ça dernièrement qui a l'air

 

g6qr4mMlw2g

Link to comment
Share on other sites

Pas revu depuis 7 ou 8 ans mais vous m'avez donné envie ! Car c'est effectivement le buddy movie à son meilleur : Le duo Sly/Russell qui fonctionne à merveille, l'ambiance 80's, de l'action non-stop, vannes et dialogues inoubliables, une bonnasse avec 15 de QI et des seconds rôles avec des tronches pas possible (Z'Dar et Brion James ).

 

C'est même limite miraculeux que ça soit aussi réussi vu tous les problèmes que le film a rencontré avant, pendant et après le tournage. En vrac : Patrick Swayze qui devait tenir le rôle de Kurt Russell qui se barre au dernier moment pour tourner Road House, Stallone qui dégage Sonnenfeld (ici directeur photo) parce qu'il le trouve à chier, Warner pas convaincu par le résultat final qui va faire remonter le film en urgence, Konchalovskiy viré... Budget largement dépassé du coup. Et c'est vrai qu'à l'écran, on se demande un peu où sont passé les 55 millions, aussi sympathique le film soit-il.

 

DPG, tu nous feras un retour sur le BR !

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Revu sur TMC ce soir, et c'est vraiment toujours fun.

Pas aussi bon que dans mon souvenir, il y a quand même quelques longueurs et des passages à vide au milieu du film, mais dans l'ensemble c'est totalement fandard, pas prise de tête, garni de dialogues croustillants et puis ça pète de partout... "Tango & Cash", c'est le chainon entre l'actioner 80's et 90's, le véritable passage de témoin entre deux époques du genre.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Revu sur le Bluray UK !

 

Niveau technique, un bon bluray. Pas le disque de démo, mais pour un film de catalogue, le boulot est bien fait, le film affiche une belle tenue. Quelques baisses de régime et fourmillement de temps à autres, notamment pour quelques passages nocturnes qui ont un peu plus de mal avec la HD, mais ds l'ensemble, du vrai bon boulot, et le film fait plaisir à voir comme ça !

 

Pour le film, j'en avais plus aucun souvenir, mais quelques souvenirs me revenaient en revoyant le truc. Notamment l'arrivée de Cash dans sa cellule, et le sublime "Bon, mettons tout de suite les choses au point, ces chiottes sont à .... toi !" ! Pour le reste, comme tout le monde l'a dit avant moi, c'est le buddy movie 80's à son meilleur. Ca flingue, ca sort des vannes, cool attitude de rigueur, tout le monde est immortel, rien n'est crédible, mais c'est fun comme tout, entre les explosions, les bonnes gueules de méchant comme on aime, Teri Hatcher , un concours de bite général, des minuteurs avant une explosion, des méchants qui pourraient te tuer 100 fois mais qui le font jamais, enfin bref, un bonheur !

 

ET BORDEL POURQUOI YA PAS KURT DANS EXPENDABLES ???????????

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

j'ai donc profité de la rediff TMC pour le voir pour la 1ère fois en entier.

 

une fois qu'on a dit "action", "80's", "buddy movie" et "punchline", on a à peu près fait le tour de la question. pas vraiment ma came, j'ai passé un agréable moment de nostalgie mais je préfère en parler ce matin car dans quelques heures il se sera peut-être effacé de ma mémoire.

ça m'a surtout donné envie de revoir Flic ou Zombie, sorti un an avant, qui est un peu exactement le même film... mais avec des canards laqués zombies

Link to comment
Share on other sites

Revu hier soir également, d'un œil distrait. C'est con mais toujours aussi bon !

 

- "Rambo c'est une pédale !"

- Robert Z'Dar

- Terri Hatcher et sa danse sur Don't Go de Yazoo !!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...