Jump to content

*batteries not included - Matthew Robbins (1987)


Benj
 Share

Recommended Posts

Les habitants d'un vieil immeuble sont menacés d'expulsion par Lacey, un promoteur véreux qui souhaite raser le quartier pour y construire un complexe immobilier. Comme ils refusent de partir, celui-ci engage Carlos, un voyou, pour les déloger par la manière forte. Mais c'est sans compter sur l'aide inopinée d'étranges créatures mécaniques qui se nourrissent d'électricité, sont des bricoleurs hors pair, et se prennent d'amitié pour les habitants de la bâtisse.

 

Magnifique film trop méconnu selon moi.

Tres triste à certain moment.

Et on sait avec ce film que les robots font des bébés.

 

Je crois l'avoir vu pas cher sur cdiscount

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Revu ce soir là.

J'en avais plutôt un mauvais souvenir gamin et pour cause : aucun personnage auquel le jeune public peut s'identifier, un contexte social plutôt rude, et des idées plutôt enclines à viser le public adulte (l'amourette entre Pena et le peintre ou

le personnage de Tandy, en fait devenue folle à cause de la mort de son fils

), bref ça reste particulier.

J'ai pu donc l'apprécier amplement, et c'est vraiment très agréable : on sent un peu la rencontre Cocoon/Short-Circuit sur les bords, et ça fonctionne, jusque dans les élans dramatiques finalement rapidement désamorcés

(le mort-né, la mort du papa ou la destruction de l'immeuble)

et pour cause, ça reste du spectacle familial avant tout

 

Les créatures volantes (dont la provenance et les origines resteront un mystère(...et c'est tant mieux !) sont totalement convaincantes, et en particulier les plus gros grosses, partant d'un concept assez curieux (des soucoupes volantes autonomes) pour finalement rester attachantes de leur première à leur dernière apparition. Encore une bonne occaz de se dire que les CGI ne règlent pas tous les problèmes, même pour les créations les plus complexes.

 

Struzan

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Revu cette semaine, je ne me souvenais plus que c'était si naïf mais finalement ça ne me gène pas plus que ça. Peut être parce que je l'ai vu petit.

Brad Bird est au scénario quand même, je croyais qu'avec ça et le Géant de Fer c'était lui qui avait écrit ou réalisé Wall-E mais en fait non.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...